Claire-Lise Cherpillod, nouvelle pasteure du Gospel Center de Lausanne

jeudi 03 mai 2018

Le 29 avril 2018, Claire-Lise Cherpillod, ainsi que son mari Philippe, ont été installés comme nouveaux pasteurs du Gospel Center (FREE) de Lausanne.

 

Réuni au D! Club, une discothèque branchée au centre de Lausanne, le Gospel Center (FREE) de la ville a installé ses nouveaux pasteurs le dimanche 29 avril 2018. Claire-Lise Cherpillod est désormais pasteure principale de cette communauté, assistée de son mari Philippe.

Plusieurs représentants des Eglises de la région lausannoise, de la FREE et de quelques autres Gospel Center ont marqué ce culte de leur présence. Après un temps de louange, Werner Lehmann, l’ancien pasteur principal du Gospel Center d’Oron, a exhorté les nouveaux pasteurs et l’assistance à chercher la volonté de Dieu et à s’engager sans crainte. Il a cité l’encouragement de Dieu à Josué : « Dispose-toi à traverser le Jourdain avec tout ce peuple, pour entrer dans le pays que je donne aux Israélites » (Jo 1.2). Il a également déclaré : « Dieu est glorifié lorsque nous portons du fruit, et non lorsque, par modestie, nous ne faisons rien. Je m'attends à ce que des miracles surviennent, afin que le Gospel Center de Lausanne entre dans sa destinée ».

Une communauté exhortée à cultiver l’unité

Werner Lehmann a exhorté la communauté lausannoise à cultiver l’unité : « Vous avez le droit de ne pas être d’accord avec vos responsables, mais évitez les murmures, ne faites pas comme les Israélites dans le désert » (voir Nombres 11.1). En réponse, le Conseil de direction du Gospel Center de Lausanne a déclaré se soumettre à l’autorité spirituelle de ses nouveaux pasteurs.

Depuis plusieurs années, Claire-Lise Cherpillod exerçait un ministère pastoral au sein du Gospel Center d’Oron. Elle a beaucoup travaillé parmi les plus jeunes avec le souci constant que chacun puisse s’engager selon l’appel de Dieu pour lui. Claire-Lise s’est également engagée dans Gospel Developpement, le ministère des Gospel Center qui travaille à la création et à l’accompagnement de nouvelles Eglises. Elle est membre du comité de l’Association internationale des ministères de guérison (AIMG).

Claire-Lise et Philippe Cherpillod habitent à Oron-la-Ville. Ils sont parents de quatre enfants adultes, ainsi que grands-parents.


Le Gospel Center de Lausanne : http://gc-lausanne.org.

Publicité

Journal Vivre

TheoTV (mercredi 20h)

14 novembre

  • Louis Schweitzer: une manière évangélique de faire de l'éthique (Ciel ! Mon info)
  • « Gagnières: au fond du cœur » avec Elena Hurstel (Rendez-vous)

21 novembre

  • Michel Maxime Egger : « Pas de justice climatique sans transition intérieure » (Ciel ! Mon info)
  • « Matt Marvane : dans sa présence » (Rendez-vous)

myfreelife.ch

  • En tant que chrétienne et comme femme, Asia Bibi cumule les tares au Pakistan

    Mer 07 novembre 2018

    « Le cas d’Asia Bibi est l’arbre qui cache la forêt », indique mercredi 7 novembre Philippe Fonjallaz, directeur de l’ONG Portes Ouvertes (PO) en Suisse. Au Pakistan, les minorités religieuses dont les 4 millions de chrétiens sont discriminés au quotidien.

  • SME : la formation pour améliorer la fréquentation des centres de santé

    Ven 12 octobre 2018

    Le 10 octobre au CHUV et sous l’égide de la Fédération vaudoise de coopération (FEDEVACO), le Dr Arnold Probst a présenté son travail de formation dans la province de Sékong, dans le sud-est du Laos. Cet employé du Service de missions et d’entraide (SME) a en effet participé à la nouvelle publication « La santé pour tous en zone rurale » de la faîtière vaudoise.

  • Samuel Wahli vous invite à célébrer la vie à One’18

    Lun 01 octobre 2018

    Vous voyez la vie en noir et blanc ? L’officier salutiste Samuel Wahli tient pour vous une palette de couleurs... et des clés pour ouvrir et fermer des portes dans votre existence. En bref : il vous proposera d’avancer, de façon confiante et positive ! Lors d’un One’Talk, le 3 novembre à Fribourg, il invitera par ailleurs les jeunes à ne pas être « des coincés du bulbe ! ».

  • Liban : le mariage précoce à l’index

    Ven 31 août 2018

    Mariée à 13, voire 12 ans: c’est la réalité de toujours davantage de jeunes adolescentes syriennes victimes de la guerre. Rencontre au Liban avec quelques-unes d’entre elles.

eglisesfree.ch