Rencontre générale: vers un nouveau modèle de financement de la FREE

mercredi 18 décembre 2019

La Rencontre générale de la FREE, dans sa nouvelle formule, a en bonne partie été consacrée à la présentation d’un nouveau modèle de financement. Quant au thème de réflexion de la journée, il était consacré aux bâtiments d’Eglises, leurs caractéristiques « missionnelles » ou non.

Les finances ont constitué l’un des points forts de la Rencontre générale de la FREE, le 23 novembre 2019 à Nyon. En effet, il y a été question de budget, mais aussi et surtout du démarrage d’une réflexion autour du financement futur de la fédération.

Le budget 2020, adopté par les représentants des Eglises, est équilibré. Il se monte à 1'417’522 francs et tient compte de la baisse régulière, depuis 2012, des contributions des Eglises. Il prévoit la répartition suivante : 46 % pour le soutien aux Eglises, 21 % pour l’évangélisation en Suisse, 15 % pour l’évangélisation à l'étranger, 7 % pour le développement à l’étranger, par l’intermédiaire du Service de missions et d’entraide (SME), et 11 % pour les charges de fonctionnement.

La baisse des dons des Eglises a été accompagnée, entre autres, d’une baisse du nombre des ministères salariés, dans la Commission enfance par exemple. Ainsi, les finances de la FREE restent saines. Mais, à plus long terme, cette « gestion de la pénurie » n’est pas tenable.

Nouveau modèle de financement

C’est pourquoi, un « Groupe de travail sur le financement de la FREE » a été créé dans le but de trouver un nouveau modèle, adapté à la situation actuelle et aux évolutions futures. Une enquête a montré, par exemple, que le montant des dons reçus par les Eglises est relativement stable, et non en baisse comme cela était avancé pour expliquer la baisse des dons à la fédération. Cela signifie donc que, en moyenne, les Eglises donnent une part toujours plus faible de leurs ressources financières à la FREE. En fait, pour être plus précis, les Eglises qui sont de grandes donatrices à la FREE sont de moins en moins nombreuses.

L’enquête a aussi montré que les Eglises les plus généreuses envers la FREE ne sont pas de grandes communautés riches qui ne donnent que leur superflu mais des Eglises qui sont historiquement fortement engagées envers la fédération et la mission.

Le nouveau modèle proposé ne devrait plus lier le budget de la FREE aux promesses de don des Eglises libellées en francs. A la place, il prendrait en compte des promesses de dons en pourcentage de ce que chaque communauté a elle-même reçu. Une fourchette de pourcentages a été évoquée, allant de 5 % à 15 % des dons reçus par chaque communauté. Le taux moyen qui correspond aux montants actuellement reçus est d’un peu plus de 10%.

« Du coup, le destin comptable de la FREE serait lié à celui des Eglises locales, précise David Rossé, pasteur à Nyon et membre du groupe de travail. Si une Eglise voyait ses entrées diminuer, sa part de don à la FREE serait allégée. Au contraire, si elle recevait davantage de dons, par exemple pour l’engagement d’un nouveau ministère, la fédération en profiterait également. »

Un sondage, effectué grâce à l’application slido.com à la fin de la présentation, montre que ce nouveau modèle reçoit une appréciation positive de la part d’une majorité des délégués et des participants présents à la Rencontre générale. Ce nouveau modèle sera donc mis en consultation jusqu’à la prochaine rencontre, où il pourrait être adopté pour une mise en œuvre dès 2021.

Deux Eglises viennent renforcer la FREE

Les Gospel Center de La Côte, à Gland, et de La Béroche, à Vaumarcus, ont été accueillis comme nouveaux membres de la FREE. Ces communautés, qui se définissent comme « charismatiques et multigénérationnelles », font partie du mouvement Gospel Wave (https://gospel-wave.org) et accueillent chacune une centaine de participants lors des cultes. Durant ces douze dernières années, Gospel Wave a fondé neuf Gospel Centers en Suisse romande et à Annecy (France).

  • Encadré 1:

    Nouvelles brèves

    • Jean-Yves Muller, membre de l’Eglise évangélique de Meyrin, a été nommé au poste de vice-président du Bureau des rencontres générales de la FREE.
    • Claude-Eric Dufour, membre de l’Eglise évangélique des Marronniers à Rolle, a été nommé au poste de responsable du Service des œuvres proches de la FREE.
    • L’Eglise évangélique L’Oasis, à Morges, a accueilli Claude et Christine Bordigoni comme nouveaux pasteurs.
    • L’Eglise évangélique de Villard, à Lausanne, s’est dotée d’un nouveau conseil pastoral transitoire.

A voir également

  • Lieux de culte : plutôt adaptés que neutres Lieux de culte : plutôt adaptés que neutres

    « Pour être missionnels, doit-on désacraliser nos lieux de culte ? » Tel était le thème de réflexion de l’après-midi, lors de la Rencontre générale de la FREE, le 23 novembre 2019 à Nyon. Cette réflexion a été introduite, le matin, par une méditation de Myriam Matthey, pasteure dans l’Eglise évangélique « La Fraternelle », à Nyon. Ensuite, durant l’après-midi, une table ronde a rassemblé Marc Gallay, pasteur dans l’Eglise évangélique de Lonay, François Kunz, architecte à Genève et Jacques André, pasteur dans l’Eglise évangélique de Cologny. Il ne sera, semble-t-il, pas nécessaire de « désacraliser » nos lieux de cultes et de les transformer en salles polyvalentes pour les rendre missionnels. Par contre, ils auront souvent besoin d’être adaptés.

  • Rencontre générale de la FREE : entre vision et moyens limités Rencontre générale de la FREE : entre vision et moyens limités

    Lors de sa dernière Rencontre générale, le 6 avril 2019, la FREE a montré le visage d’une fédération traçant son chemin entre ambitions spirituelles et moyens limités. Comme dit le proverbe : « Ne me donne ni pauvreté ni richesse ; accorde-moi seulement ce qui m'est nécessaire pour vivre, car dans l'abondance, je pourrais te renier et dire : ‘Qui est l'Eternel ?` Ou bien, pressé par la misère, je pourrais me mettre à voler et déshonorer ainsi mon Dieu » (Pr 30.8-9).

  • Rencontre générale de la FREE : de nouveaux projets malgré des ressources en baisse Rencontre générale de la FREE : de nouveaux projets malgré des ressources en baisse

    La Rencontre générale de la FREE, qui s’est tenue le 24 novembre 2018 à Moudon, a été marquée par des questionnements autour d’un budget en baisse, mais aussi par des projets enthousiasmants. Ainsi, une « Plate-forme d’entraide » permettra à des aînés de partager leurs compétences, et une nouvelle Eglise est implantée à Ballens.

  • Rencontre générale : « On a besoin des retraités ! » Rencontre générale : « On a besoin des retraités ! »

    La Rencontre générale de la FREE, qui s’est tenue le 9 juin à Genève, a montré un désir de donner plus de place à l’engagement des aînés dans nos Eglises. Elle a également été généreuse en nouvelles de tous bords concernant, par exemple, l’Offrande de printemps.

  • La FREE tient pour la dernière fois une Rencontre générale en juin La FREE tient pour la dernière fois une Rencontre générale en juin

    La FREE change le rythme de ses Rencontres générales. Elle passe de trois rassemblements annuels à deux. Dès 2019, ils auront lieu en avril et en novembre. La Rencontre du samedi 9 juin est donc la dernière à cette période de l’année. Philippe Thueler, secrétaire général, explique quelles sont les perspectives d’avenir envisagées !

Please publish modules in offcanvas position.