La fusion par combinaison...

lundi 10 juillet 2006
Non, non... il ne s’agit pas d’une nouvelle formule physico-chimique complexe! Mais du type de fusion que la FEEL et les AESR vont bientôt effectuer, pour autant que leurs assemblées générales du 25 novembre la ratifient. Précisions.

Une fusion par combinaison. Tel est le terme exact, selon la Loi de 2004 sur les fusions. Cela signifie qu’en fusionnant, la FEEL et les AESR se fondent dans une nouvelle association. Il n’y a pas absorption d’une entité par l’autre, mais une véritable combinaison des deux.
Cet aspect juridique est très important! Il reflète aussi une volonté spirituelle: que nos Eglises apportent chacune ses talents, ses spécificités, afin que tous ensemble, nous poursuivions notre chemin à la suite du Christ. Sans que l’un se targue d’être le «grand frère» de l’autre!

30, 25, 1... go?
Le compte à rebours a commencé! Les Eglises ont jusqu’au 30 septembre pour faire part de leurs éventuelles remarques sur quatre documents de base de la fusion: la confession de foi, les statuts, les dispositions internes et l’organigramme. Il s’agit d’une deuxième consultation qui ne devrait pas susciter de grosses modifications.
Le 25 novembre, deux assemblées générales auront lieu à Echallens. Les délégués des Eglises voteront concernant la fusion. Le 1er janvier 2007... la fusion, c’est parti?

De janvier 2007 à décembre 2008...
Au niveau juridique, la fusion est effective au 1er janvier 2007. Mais la structuration de la nouvelle entité ne peut se faire du jour au lendemain! Raison pour laquelle le comité de pilotage a prévu une phase transitoire de deux ans.
Ainsi, les responsables des organes et commissions actuels resteront en fonction jusqu’au 31 décembre 2008. Et l’on procèdera à de nouvelles élections pour 2009 seulement. Durant cette phase transitoire de deux ans, la présidence de la nouvelle entité sera assurée par René Monot, et la vice-présidence par Daniel Berger.
En matière de finances, tout sera regroupé dans la nouvelle entité. Le budget 2007 sera établi ensemble, dès cet automne. Il y aura une nouvelle comptabilité commune dès le 1er janvier 2007. Le soutien des missionnaires à l’étranger sera distingué des frais de fonctionnement de la nouvelle entité et des soutiens aux ministères en Suisse. Quant aux liquidités de la FEEL, elles seront versées dans le fonds de réserve de la Fondation la Prévoyante.
Le secrétariat restera à St-Prex et poursuivra son service en faveur de la nouvelle entité et de la mission. Les ministères au service de la FEEL et des AESR garderont le même contrat de travail.
Les missionnaires garderont également les mêmes employeurs et les mêmes structures de soutien. Des intégrations progressives aux nouvelles structures pourront avoir lieu.
Quant aux relations avec l’extérieur, les engagements pris par la FEEL ou les AESR seront repris par la nouvelle entité.
Anne-Catherine Piguet

Cet article est paru en juin dans le journal Vivre.

  • Encadré 1: FREE... un nom qui n’enthousiasme pas!
    Le comité de pilotage de la fusion le reconnaît bien: FREE (Fédération romande d’Eglises évangéliques) est le «moins mauvais» nom trouvé... Il n’emporte de loin pas tous les suffrages.
    Certains se demandent si, comme c’est souvent le cas en France, nos Eglises ne devraient pas rappeler leur origine, en choisissant le terme «protestant». Une bonne façon de se distinguer des
    sectes... mais serait-ce bien accueilli par nos amis réformés?
    Un nom n’est jamais anodin. Un mauvais nom pourrait nous enfermer dans une image négative vis-à-vis de notre société. Mais l’inverse est vrai aussi! Un nom porteur peut véhiculer une belle image de nos Eglises... pour la gloire de Dieu! Et si nous en faisions un sujet de prière durant la
    période estivale? Le Seigneur a assurément un beau nom à nous donner!
  • Encadré 2: A vos agendas!
    Le samedi 25 novembre 2006 aura lieu une assemblée générale de la FEEL et des AESR à Echallens, de 9h30 à 17h, où chacun est le bienvenu. Le matin, dans deux salles différentes, les délégués des Eglises de la FEEL et des AESR voteront pour déterminer si ces Eglises sont d’accord de fusionner au 1er janvier 2007. Si le «oui» l’emporte à la majorité dans les deux entités, la FEEL et les AESR fusionnent. Une assemblée constitutive avec les délégués des deux entités suivra immédiatement, le même jour dans le même lieu. Si une Eglise ne souhaite pas rester dans la nouvelle entité, elle pourra donner sa démission. Un temps de réflexion lui sera cependant proposé.
    Le dimanche 29 avril 2007, une grande fête sera organisée pour marquer d’une pierre blanche la
    nouvelle entité.
    Les 10 mars, 16 juin et 24 novembre 2007 auront lieu les Rencontres générales de la nouvelle entité.
Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

3 juin

  • «Définitivement acquitté!» avec Norbert Valley (Ciel! Mon info)
  • «Guérir de son passé» avec Jacques Poujol (Vitamine B)

10 juin

  • «La paternité de Dieu» avec Paul Hemes (Ciel! Mon info)
  • «La protection divine» avec Anne Emmett (Vitamine B)

myfreelife.ch

eglisesfree.ch

  • Coronavirus : les mesures à prendre proposées par la FREE et l'OFSP

    Ven 06 mars 2020

    Comme plusieurs unions ou fédérations d’Eglises, la FREE a proposé à ses Eglises membres de prendre les mesures suivantes en lien avec la propagation du coronavirus ou covid-19. Voici ce qui a été indiqué aux responsables des Eglises membres.

  • Partenariat avec la Ligue pour la lecture de la Bible

    Ven 12 avril 2019

    Le 6 avril 2019, lors de la Rencontre générale de la FREE, Philippe Thueler, Secrétaire général de la Fédération, a annoncé officiellement le partenariat entre la Ligue et la FREE pour la formation et le coaching des églises pour ce ministère.

  • Qui contacter en cas de soupçon d'abus sexuels sur les mineurs?

    Dim 03 mars 2019

    En complément à la nouvelle charte des moniteurs de l'enfance de la FREE, voici la liste des services et associations à contacter, selon les cantons, en cas de soupçon d'abus sur un mineur.

  • Lieux de culte : plutôt adaptés que neutres

    Mer 18 décembre 2019

    « Pour être missionnels, doit-on désacraliser nos lieux de culte ? » Tel était le thème de réflexion de l’après-midi, lors de la Rencontre générale de la FREE, le 23 novembre 2019 à Nyon. Cette réflexion a été introduite, le matin, par une méditation de Myriam Matthey, pasteure dans l’Eglise évangélique « La Fraternelle », à Nyon. Ensuite, durant l’après-midi, une table ronde a rassemblé Marc Gallay, pasteur dans l’Eglise évangélique de Lonay, François Kunz, architecte à Genève et Jacques André, pasteur dans l’Eglise évangélique de Cologny. Il ne sera, semble-t-il, pas nécessaire de « désacraliser » nos lieux de cultes et de les transformer en salles polyvalentes pour les rendre missionnels. Par contre, ils auront souvent besoin d’être adaptés.

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !