Anne Saugy : une « globe-trotter au service des pauvres »

lundi 27 mai 2013

Depuis une année, Anne Saugy dirige le Service de missions et d'entraide de la FREE. Portrait d'une femme discrète et chaleureuse, qui a passé plus de 12 ans en Afrique et en Asie centrale.

« Ma vie sera toujours rythmée par l'amour du pauvre et du petit, notamment des enfants en situation difficile. » Anne Saugy a 45 ans. Depuis une année, elle dirige le Service de missions et d'entraide (SME), le département aide au développement de la FREE.
Cette enseignante de formation parle d'elle comme d'une « globe-trotter au service des pauvres ». Pendant plus de 12 ans, elle a vécu dans plusieurs pays d'Afrique et en Asie centrale. Grâce à des mandats rémunérés confiés à son mari dans le domaine de l'eau, cette mère de 4 enfants a pu mettre à disposition ses compétences d'institutrice au profit des enfants et de leur formation dans toutes sortes de milieux.

Des compétences en éducation
« Pendant 12 ans, explique Anne, nous avons vécu avec un sac à roulettes par personne, toujours prêts à partir ailleurs. » Les pays où la famille Saugy séjourne le plus longuement sont le Sénégal et le Niger.
Au Sénégal, où ils ont passé en tout plus de 5 ans, Anne a « servi » les associations et les Eglises locales en contribuant à la formation d'enseignants et en créant du matériel pédagogique pour les écoles. Elle a aussi participé au lancement de clubs d'enfants avec différentes Eglises locales. « Cette dimension interdénominationnelle était très encourageante », lâche-t-elle.
Au Niger pendant les 4 ans passés là-bas, Anne conseille des orphelinats. Elle forme aussi des enseignants et crée du matériel pédagogique pour des écoles maternelles parce qu'aucun n'existe sur place. En final, elle est consultante à la SIM (Société internationale missionnaire) dans le domaine de l'éducation.

Se former soi-même pour mieux former
Tout au long de ces années, la secrétaire générale du SME se forme par correspondance dans des universités françaises. « Assez rapidement, j'ai atteint mes limites avec la formation reçue à l'école normale, explique-t-elle. J'ai voulu acquérir d'autres outils. Pour pouvoir donner, il faut toujours en apprendre plus », souligne-t-elle. En 2006, elle obtient un bachelor en éducation et santé à l'Université de Besançon. En 2008, un master professionnel à l'Université de Rouen en éducation et social.
En 2012, elle réussit à Dijon un master II en développement, en lien avec l'éducation et la formation. Ce cursus qu'elle a terminé peu après avoir commencé son mandat au SME lui permet de maîtriser des outils pour construire et évaluer des projets ainsi que des politiques éducatives dans les pays en voie de développement.

Appelée à rencontrer autrui
« L'amitié partagée avec des frères et sœurs qui ont un parcours de vie complètement différent du nôtre, voilà ce que je retiens de ces années passées à l'étranger. » Anne sait que si elle avait un coup dur et qu'elle devait quitter la Suisse, elle serait toujours accueillie chez ces amis les bras grands ouverts. « Et chez eux, nous serions vraiment chez nous ! » ajoute-t-elle.
A la question de savoir s'il y a un verset biblique qui la porte dans son engagement, Anne Saugy répond sans hésiter : « Le texte de la célébration de mon mariage ! » Luc 10, 25-37 : la parabole du bon Samaritain. « Un récit où Jésus montre que nous sommes appelés à nous approcher d'autrui, à devenir le prochain des autres... » Un geste que cette globe-trotter au service des petits de ce monde devrait poursuivre au travers de son engagement au SME.
Serge Carrel

Opinion - avertissement

Les signataires de ces textes sont soit des membres de l’équipe de rédaction de lafree.ch soit des personnes invitées.
Chacun s’exprime à titre personnel et n’engage pas la FREE.

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • « J’ai été un bébé volé du Sri Lanka »

    Ven 03 novembre 2023

    Il y a quelques années, un trafic d’enfants proposés à l’adoption à des couples suisses secouait l’actualité. Sélina Imhoff, 38 ans, pasteure dans l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin, en a été victime. Elle témoigne avoir appris à accepter et à avancer, avec ses fissures, par la foi. Et se sentir proche du Christ né, comme elle, dans des conditions indignes. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Des choix porteurs de vie

    Ven 22 septembre 2023

    Abandonner la voiture et emménager dans une coopérative d’habitation ?... Deux couples de l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin ont fait ces choix qu’ils estiment porteurs de vie. « Le rythme plus lent du vélo a vraiment du sens pour moi », témoigne Thiéry Terraz, qui travaille pour l’antenne genevoise de Jeunesse en mission. « Je trouve dans le partage avec mes voisins ce que je veux vivre dans ma foi », lui fait écho Lorraine Félix, enseignante. Rencontres croisées. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Vivian, une flamme d’espoir à Arusha

    Jeu 15 juin 2023

    Vivian symbolise l’espoir pour tous ceux que la vie malmène. Aujourd’hui, cette trentenaire tanzanienne collabore comme assistante de direction au siège de Compassion à Arusha, en Tanzanie. Mais son parcours de vie avait bien mal débuté… Nous avons rencontré Vivian au bureau suisse de l’ONG à Yverdon, lors de sa visite en mars dernier. Témoignage.

  • Une expérience tchadienne « qui ouvre les yeux »

    Ven 20 janvier 2023

    Elle a 19 ans, étudie la psychologie à l’Université de Lausanne, et vient de faire un mois de bénévolat auprès de jeunes de la rue à N’Djaména. Tamara Furter, de l’Eglise évangélique La Chapelle (FREE) au Brassus, a découvert que l’on peut être fort et joyeux dans la précarité.

eglisesfree.ch

  • Un·e responsable des finances (10%)

    Lun 29 janvier 2024

    Plus grande fédération d’Eglises évangéliques en Suisse romande, la FREE offre un cadre de travail dynamique et défiant, en lien étroit avec les autres acteurs du milieu chrétien évangélique romand, suisse et international. Dans ce cadre, la FREE recherche un·e responsable des finances.

  • Rencontre générale : une fédération utile

    Mer 29 novembre 2023

    La Rencontre générale du 25 novembre 2023 a permis de remercier Stéphane Bossel pour 23 ans d’engagements divers et importants dans la FREE. Elle a aussi permis à l’équipe de direction de partager quelques priorités, notamment le sens, les valeurs et la plus-value que la FREE peut offrir aux Eglises.

  • Rencontre générale de la FREE : l’équipe de direction souffle sa première bougie

    Sam 08 avril 2023

    La Rencontre générale de la FREE, qui a eu lieu le 1er avril 2023 à Aigle, a permis à la nouvelle équipe de direction de dresser un bilan, après tout juste une année de fonctionnement. Et ce qui saute aux yeux, c’est le grand nombre des défis à relever.

  • FREE : une première « Journée stratégique »

    Ven 03 février 2023

    Les personnes qui exercent un rôle dans la FREE se sont réunies en janvier pour réfléchir à la mise en œuvre de la nouvelle « gouvernance à autorité distribuée » (1). Retour sur une « Journée stratégique » conviviale et studieuse.

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !