Scoop à Jérusalem !

vendredi 07 avril 2006

Comme une traînée de poudre entre rues et venelles de la ville sous la botte de l’Empire romain, la nouvelle se répand de bouches jusqu’à oreilles : « Il vient, Il va venir, celui que tout le peuple attend depuis longtemps pour faire tomber le joug pesant sur nos épaules ! » Déjà les plus ardents ont étendu par terre leurs manteaux colorés pour en faire un tapis, tandis que d’autres encore coupent aux arbres alentour des brassées de rameaux tout gorgés de printemps. Courant à Sa rencontre hors des murs de la ville, la foule à l’unisson crie son enthousiasme: « Hosanna ! Gloire à Dieu ! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur, le grand Roi d’Israël ! » « Qui est-ce ? » questionnent, hagards, quelques badauds curieux. « Vous ne le savez pas ! C’est Jésus, le Messie ! Celui dont les prophètes ont promis la venue ! Regardez, Il arrive ! »
C’est à ce moment-là qu’offusque l’équivoque : accueilli comme un Roi dont on a, pompeusement, improvisé le sacre aux yeux de tout le peuple… Accueilli comme un Roi, Jésus entre en la ville, monté sur un ânon, le petit d’une ânesse !
Ainsi c’était donc… « ça », ce grand Libérateur tant et tant espéré ! Pas même un guerrier chevauchant, arme au poing, un pur sang vigoureux, mais un homme doux et humble avançant, désarmant, au milieu de la foule totalement désarmée !
Serait-ce que, côté terre, comme au premier Noël où Il naît sur la paille, Dieu choisisse à nouveau de chambouler l’échelle de nos valeurs humaines ? Serait-ce que, côté cœur pour conquérir le nôtre, Dieu choisisse sciemment d’arracher à jamais le masque dur et hautain dont les hommes l’affublent depuis la nuit des temps ?
Etrange cette histoire des tout premiers Rameaux et étrange ce Roi qui, quatre jours plus tard et dans Sa démesure, Se mettra à genoux devant tous Ses disciples pour leur laver les pieds !
Et si ces paradoxes devaient, à notre tour, bousculer nos raisons, ne nous étonnons pas car : «Dieu ne serait pas Dieu s’Il était raisonnable ! » (Charles Singer)

Marie-Claude Pellerin, Yverdon-les-Bains

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

3 juin

  • «Définitivement acquitté!» avec Norbert Valley (Ciel! Mon info)
  • «Guérir de son passé» avec Jacques Poujol (Vitamine B)

10 juin

  • «La paternité de Dieu» avec Paul Hemes (Ciel! Mon info)
  • «La protection divine» avec Anne Emmett (Vitamine B)

myfreelife.ch

eglisesfree.ch

  • Coronavirus : les mesures à prendre proposées par la FREE et l'OFSP

    Ven 06 mars 2020

    Comme plusieurs unions ou fédérations d’Eglises, la FREE a proposé à ses Eglises membres de prendre les mesures suivantes en lien avec la propagation du coronavirus ou covid-19. Voici ce qui a été indiqué aux responsables des Eglises membres.

  • Partenariat avec la Ligue pour la lecture de la Bible

    Ven 12 avril 2019

    Le 6 avril 2019, lors de la Rencontre générale de la FREE, Philippe Thueler, Secrétaire général de la Fédération, a annoncé officiellement le partenariat entre la Ligue et la FREE pour la formation et le coaching des églises pour ce ministère.

  • Qui contacter en cas de soupçon d'abus sexuels sur les mineurs?

    Dim 03 mars 2019

    En complément à la nouvelle charte des moniteurs de l'enfance de la FREE, voici la liste des services et associations à contacter, selon les cantons, en cas de soupçon d'abus sur un mineur.

  • Lieux de culte : plutôt adaptés que neutres

    Mer 18 décembre 2019

    « Pour être missionnels, doit-on désacraliser nos lieux de culte ? » Tel était le thème de réflexion de l’après-midi, lors de la Rencontre générale de la FREE, le 23 novembre 2019 à Nyon. Cette réflexion a été introduite, le matin, par une méditation de Myriam Matthey, pasteure dans l’Eglise évangélique « La Fraternelle », à Nyon. Ensuite, durant l’après-midi, une table ronde a rassemblé Marc Gallay, pasteur dans l’Eglise évangélique de Lonay, François Kunz, architecte à Genève et Jacques André, pasteur dans l’Eglise évangélique de Cologny. Il ne sera, semble-t-il, pas nécessaire de « désacraliser » nos lieux de cultes et de les transformer en salles polyvalentes pour les rendre missionnels. Par contre, ils auront souvent besoin d’être adaptés.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !