« Fatwas contre le radicalisme au Bangladesh et au Pakistan » par Gabrielle Desarzens

GD jeudi 23 juin 2016

Des fatwas, soit des condamnations religieuses, ont été lancées contre le radicalisme samedi 18 juin et lundi 13 juin, respectivement au Bangladesh et au Pakistan, soit dans deux pays à majorité musulmane. C’est une bonne nouvelle pour les victimes potentielles. 

Plus de 100'000 dignitaires musulmans ont signé au Bangladesh une fatwa qui condamne les meurtres de personnes appartenant à des minorités religieuses, comme les hindous, les chrétiens et les musulmans soufis. Dans ce pays à 90% musulman, ce décret religieux, rendu public samedi 18 juin, dit explicitement que ces meurtres sont de purs actes de terrorisme et qu’ils sont interdits par l’islam. La fatwa doit maintenant être diffusée dans les écoles coraniques et propagée sur les réseaux sociaux. Son objectif au final est de contrer la politique de recrutement de radicaux musulmans qui sont de plus en plus actifs dans le pays. 

Crimes d’honneur épinglés

Au Pakistan, un décret contre les crimes d’honneur a été lancé par des dignitaires religieux lundi 13 juin. Il fait suite à une série de meurtres de femmes qui ont secoué le pays. Une adolescente de 17 ans a par exemple récemment été brûlée vive par des membres de sa famille pour s’être mariée à un homme sans leur consentement. La fatwa appelle le gouvernement d’Islamabad à adopter une loi pour punir les coupables de ce genre d’exactions.

Travail sur les mentalités

Ces deux décrets lancés contre le radicalisme à quelques jours  d’intervalle indiquent que le terrorisme islamique, qu’il soit dirigé contre des minorités religieuses ou contre les femmes, est en train de fédérer contre lui un large panel d’autorités religieuses musulmanes. C’est une bonne nouvelle pour les victimes potentielles, pour la liberté religieuse comme pour la liberté des femmes ! Mais dans les deux pays, les fatwas n’ont pas force de loi. Donc un travail de longue haleine reste encore à entreprendre dans la législation, comme sur les mentalités. 

Gabrielle Desarzens

Une chronique de RTSreligion sur RTS La Première à écouter ici.

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

TheoTV (mercredi 20h)

1er avril

  • «Un Dieu zéro déchet» avec Dave Bookless (Intelligence de la foi)
  • «Etes-vous facilement contrarié?» avec Camille Kursner (SPPA)
8 avril
  • «Il m'a donné un nom» avec Christine Gallay (CMI)
  • «Les projets de l'Eternel» avec Emmanuel Ziehli (Vitamine B)

myfreelife.ch

  • Mettre la crise en crise

    Mar 31 mars 2020

    En cette période de confinement, la vie de foi est une ressource qui nous pousse à ne pas nous enfermer « dans le bunker de la peur et de la protection ». C’est notamment ce qu’a dit Panteleimon Giannakopoulos, professeur de psychiatrie à l’Université de Genève qui répondait aux questions de Gabrielle Desarzens dans l’émission Babel du 22 mars dernier.

  • «Chronique de la salle de bain #8» : «En chacun de nous sommeillent deux loups...» (Marie Ray)

    Jeu 26 mars 2020

    Un indien raconte à son petit-fils une parabole sur le coeur de l'homme: il y aurait en celui-ci deux loups... un bon et un mauvais. Lequel va gagner? C'est la réflexion que nous propose Marie Ray à l’occasion de sa huitième « Chronique de la salle de bain ». Un clip à découvrir.

  • Coronavirus : la fragilité des personnes en souffrance psychique mise à l’épreuve

    Jeu 26 mars 2020

    Les moments de partage se sont multipliés à La Maison Béthel, qui accueille des adultes en fragilité psychique passagère ou chronique. « La parole soulage. Et notre population doit pouvoir dire. Et se dire », résume jeudi 26 mars Claude-Alain Nuti, l’un de ses deux aumôniers.

  • « Ma femme va mieux. Nous avons gardé confiance en Dieu »

    Ven 20 mars 2020

    Diagnostiquée positive au coronavirus il y a deux semaines, Liliane Meylan est au CHUV « et va un peu mieux depuis deux jours », confie vendredi 20 mars à Lausanne son mari Jean-Jacques. Asthmatique et atteinte par trois fois de tuberculose pulmonaire au cours de sa vie, sa remise sur pied n’était pas gagnée !

eglisesfree.ch

  • Coronavirus : les mesures à prendre proposées par la FREE et l'OFSP

    Ven 06 mars 2020

    Comme plusieurs unions ou fédérations d’Eglises, la FREE a proposé à ses Eglises membres de prendre les mesures suivantes en lien avec la propagation du coronavirus ou covid-19. Voici ce qui a été indiqué aux responsables des Eglises membres.

  • Partenariat avec la Ligue pour la lecture de la Bible

    Ven 12 avril 2019

    Le 6 avril 2019, lors de la Rencontre générale de la FREE, Philippe Thueler, Secrétaire général de la Fédération, a annoncé officiellement le partenariat entre la Ligue et la FREE pour la formation et le coaching des églises pour ce ministère.

  • Qui contacter en cas de soupçon d'abus sexuels sur les mineurs?

    Dim 03 mars 2019

    En complément à la nouvelle charte des moniteurs de l'enfance de la FREE, voici la liste des services et associations à contacter, selon les cantons, en cas de soupçon d'abus sur un mineur.

  • Lieux de culte : plutôt adaptés que neutres

    Mer 18 décembre 2019

    « Pour être missionnels, doit-on désacraliser nos lieux de culte ? » Tel était le thème de réflexion de l’après-midi, lors de la Rencontre générale de la FREE, le 23 novembre 2019 à Nyon. Cette réflexion a été introduite, le matin, par une méditation de Myriam Matthey, pasteure dans l’Eglise évangélique « La Fraternelle », à Nyon. Ensuite, durant l’après-midi, une table ronde a rassemblé Marc Gallay, pasteur dans l’Eglise évangélique de Lonay, François Kunz, architecte à Genève et Jacques André, pasteur dans l’Eglise évangélique de Cologny. Il ne sera, semble-t-il, pas nécessaire de « désacraliser » nos lieux de cultes et de les transformer en salles polyvalentes pour les rendre missionnels. Par contre, ils auront souvent besoin d’être adaptés.

Blogs évangéliques

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !