×

Message

Failed loading XML... StartTag: invalid element name Premature end of data in tag item line 1 Premature end of data in tag channel line 1 Premature end of data in tag rss line 1

Les émissions religieuses à la RTS sinistrées, mais toutefois moins que prévu !

SC vendredi 24 juin 2016 icon-comments 1

Le communiqué de presse apparaît très irénique. Les négociations entre la direction de la RTS et les émissions religieuses ont néanmoins été vives. Les coupes sont là : deux heures de programme de moins en radio, une émission TV disparaît de la grille et les transmissions de cultes et messes seront réduites d’un tiers.

« Nous avons subi une extraordinaire pression du service public », lâche, un brin amer, Michel Kocher, directeur de Médias-Pro, l’office de production des émissions protestantes à la RTS. Après plusieurs mois de débats publics et de pétition, les négociations entre la direction de la RTS et les deux instances productrices des émissions religieuses, Cath-Info et Médias-pro, ont abouti. Dans un communiqué daté du 24 juin, les deux partenaires annoncent qu’en radio les programmes sont maintenus, sauf sur RTS Espace 2 où A vue d’esprit passe à la trappe. Ces 5 émissions hebdomadaires d’une demi-heure chacune sont remplacées par une nouvelle émission de 30 minutes, qui sera diffusée le dimanche à 11h, après la messe et le culte.

Dieu sait quoi et Faut pas croire fusionnent

En télévision, les magazines Dieu sait quoi, 50 minutes de documentaire chaque dimanche, et Faut pas croire, 26 minutes d’émission chaque samedi, fusionnent pour être diffusés chaque samedi à 13h25 dans un module de 26 minutes, 45 fois l’an plutôt que 36. Le nombre des messes et des cultes télévisés passe sur l’année d’une trentaine à une vingtaine, dont deux seulement captés en Suisse romande.

Au travers de cette réduction de prestations, la RTS réduit de 750'000 francs le budget alloué à la production des émissions religieuses. Les Eglises catholique, réformées et évangéliques continueront à soutenir financièrement la production de ces émissions en salariant la plus grande partie des journalistes. Pour Michel Kocher, « ces coupes financières opérées par la RTS en matière religieuse sont excessives ! »

Le 17 novembre dernier la direction de la RTS avait annoncé la suppression de tous les magazines religieux en radio et en TV, et le maintien des messes et des cultes. Une pétition lancée dans la foulée avait demandé au service public de renoncer à la suppression de ces magazines. En final, cette pétition avait récolté 25'000 signatures.

Serge Carrel

Lire le communiqué de presse de Cath-Info et Médias-pro.

 

1 réaction

  • Marik vendredi, 24 juin 2016 19:54

    Oh non : pas À vue d'esprit :-(

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • « J’ai été un bébé volé du Sri Lanka »

    Ven 03 novembre 2023

    Il y a quelques années, un trafic d’enfants proposés à l’adoption à des couples suisses secouait l’actualité. Sélina Imhoff, 38 ans, pasteure dans l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin, en a été victime. Elle témoigne avoir appris à accepter et à avancer, avec ses fissures, par la foi. Et se sentir proche du Christ né, comme elle, dans des conditions indignes. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Pour les Terraz et les Félix, des choix porteurs de vie

    Ven 22 septembre 2023

    Abandonner la voiture et emménager dans une coopérative d’habitation ?... Deux couples de l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin ont fait ces choix qu’ils estiment porteurs de vie. « Le rythme plus lent du vélo a vraiment du sens pour moi », témoigne Thiéry Terraz, qui travaille pour l’antenne genevoise de Jeunesse en mission. « Je trouve dans le partage avec mes voisins ce que je veux vivre dans ma foi », lui fait écho Lorraine Félix, enseignante. Rencontres croisées. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Vivian, une flamme d’espoir à Arusha

    Jeu 15 juin 2023

    Vivian symbolise l’espoir pour tous ceux que la vie malmène. Aujourd’hui, cette trentenaire tanzanienne collabore comme assistante de direction au siège de Compassion à Arusha, en Tanzanie. Mais son parcours de vie avait bien mal débuté… Nous avons rencontré Vivian au bureau suisse de l’ONG à Yverdon, lors de sa visite en mars dernier. Témoignage.

  • Une expérience tchadienne « qui ouvre les yeux »

    Ven 20 janvier 2023

    Elle a 19 ans, étudie la psychologie à l’Université de Lausanne, et vient de faire un mois de bénévolat auprès de jeunes de la rue à N’Djaména. Tamara Furter, de l’Eglise évangélique La Chapelle (FREE) au Brassus, a découvert que l’on peut être fort et joyeux dans la précarité.

eglisesfree.ch

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !