« Mariage pour tous » : la FREE ne prend pas position

vendredi 03 septembre 2021 icon-comments 36

Comme c’est le cas avec les autres votations, la FREE ne prend pas position à propos du scrutin concernant le « Mariage pour tous ». Elle s’explique à ce sujet.

La Fédération romande d’Eglises évangéliques (FREE) ne prendra pas parti, et ne donnera pas de consigne de vote, à propos de la votation dite « Mariage pour tous », le 26 septembre 2021. « Il est important de comprendre que notre fédération et nos Eglises ne prennent pas position dans les votations soumises au peuple suisse, rappelle Philippe Thueler, le secrétaire général de la FREE. Nous encourageons les chrétiennes et les chrétiens à s’engager en politique – et merci à celles et ceux qui le font – et à voter en leur âme et conscience. »

Philippe Thueler fait remarquer que tous les points de vue, y compris celui du comité référendaire, ont largement diffusé leurs arguments dans les médias, notamment dans la brochure d’information publiée par la Confédération. Ainsi, il ne reste plus grand-chose à ajouter : « Je crois sincèrement que toutes les chrétiennes et tous les chrétiens de la FREE iront voter en pleine connaissance des enjeux de cette votation ». Il souligne aussi que, au sein des Eglises évangéliques, les avis sont divers à propos de cette question, d'autant plus que la votation contient en fait plusieurs enjeux auquel il serait possible de donner des réponses différentes.

Quant à Philippe Henchoz, pasteur dans l’Eglise évangélique de Meyrin (FREE), il indique qu’une soirée de réflexion au sujet du « Mariage pour tous » est prévue dans le cadre de la communauté. Le but de cette rencontre n’est pas de donner un mot d'ordre politique ou des consignes de vote, et encore moins d'alimenter quelque polémique. Il s’agit plutôt de stimuler la réflexion des chrétiennes et des chrétiens au moyen d’un éclairage historique, sociétal et théologique.

Le pasteur de la communauté évangélique constate cependant : « Le sujet est chaud. Les positions sont très tranchées et clivantes dans les deux camps. Nous avons donc décidé de redimensionner cette rencontre de réflexion et de l’élargir à des questions de liberté et de responsabilité ».

Claude-Alain Baehler

36 réactions

  • Michel mardi, 07 septembre 2021 13:28

    @Philippe Henchoz

    Le rôle du pasteur n'est-il pas d'insister en toute occasion - favorable ou non - de reprendre, censurer, exhorter, enseigner et instruire, de faire bien attention à tout le troupeau dont le Saint-Esprit lui a confié la responsabilité ?

    Il m'a entre parenthèses été confirmé par plusieurs voies que les responsables de certaines dénominations ou assemblées évangéliques ne se sentent pas... responsables d'avertir leurs brebis des dérives (complotistes p.ex.)...

    Plus je vais de l'avant, plus j'ai l'impression que nos bergers sont en fait des mercenaires... qui abandonnent le troupeau dans les griffes des loups, au lieu de le protéger en faisant de la prévention.

  • Théo Friedli mardi, 07 septembre 2021 14:55

    ette position me choque parce que la parole de Dieu est très claire. Elle dit que le mariage est entre un homme et une femme. En refusant d'appeler à voter NON vous cautionnez le mariage homosexuel et vous ne partagez pas la parole de Dieu.
    Où veulent en venir ces "serviteurs de D."?

  • Thierry mardi, 07 septembre 2021 21:55

    Merci pour votre éclairage. Je comprends que vous marchiez sur des œufs avec cette thématique. Quoi qu'il en soit, j'aimerais rappeler ce fondement afin de traverser ces temps ensemble : "Et le monde saura que nous sommes Chrétiens par l'Amour dont nos actes sont empreints".... Et certainement pas par notre amertume, ni nos guerres internes. Prions que l'Eglise ait le courage de mettre son zèle dans le partage de l'Amour de Dieu, plutôt que dans l'indignation et le repli sur soi. Je vous aime fort!

  • Ernest Tellenbach mercredi, 08 septembre 2021 21:29

    Le message signé par Claude-Alain Baehler m’a plongé dans une grande tristesse, tant il fait le jeu de l’ennemi. La photo de deux hommes qui se mettent en couple par mariage n’a absolument pas sa place dans un média chrétien. L’Écriture divinement inspirée ne dit-elle rien de ce qui pourrait au moins être cité, même sans le commenter ? (Lév. 18.22 -
    Il aurait mieux valu se taire plutôt que de ne pas prendre position sur un sujet en abomination au Dieu de Jésus-Christ. Si vous ne vouliez pas vous prononcer, vous auriez pu vous borner à vous appuyer sur ce qu’enseigne la Bible au sujet du mariage. Vous auriez eu ainsi l’occasion de témoigner des convictions d’une Fédération d’Églises qui veut servir Dieu, le Créateur de l’homme et de la femme.

  • Philippe Rossel jeudi, 09 septembre 2021 16:13

    Je suis un peu déçu et étonné par cette non prise de position. Je ne demande pas une consigne de vote mais un éclairage qui aide à prendre une position responsable.
    Si les évangéliques n’ont rien à dire sur un tel sujet de société laissons dire les médias qui se réjouissent de nous traiter d’arriérés, d’homophobes etc. sans réaction ???

  • André vendredi, 10 septembre 2021 21:16

    La plupart des préopinants ont un point de vue si arrêté qu'une prise de position de la Free me semble pour eux bien inutile! C'est dommage, car pour rencontrer l'autre, l'écouter, lui parler, peut-être l'amener à reconsidérer son avis, des versets Biblique ne suffisent pas! Seul un dialogue respectueux, fondé sur toute la Parole de Dieu, avec des personnes d'avis différents, permet de se forger un argumentaire capable de rejoindre nos contemporains.
    N'est-ce pas là, la mission que le Christ nous a donné avant de monter au ciel?

  • Peel Olivier samedi, 11 septembre 2021 13:02

    À lire l'un ou l'autre intervenant, le chrétien se doit d'être tolérant, à définir selon les critères de notre société moderne, accueillant et sans aucun jugement. Bref, un chrétien aseptisé. En tant que chrétien, je considère que ceux qui ne croient pas, font ce qu'ils veulent. Ce n'est pas à moi de juger "ceux du dehors" comme le dira l'apôtre Paul.
    Mais quand on demande à l'Église de se prononcer, elle se doit de répondre avec foi et fermeté. Non, le mariage homosexuel n'a pas sa place dans l'Église. C'est simple. Le reste, ce sont des fioritures. Ce n'est pas à la société, qui ne reconnaît ni Dieu ni sa Loi, à dicter à l'Église ce qu'elle doit faire ni croire.
    L'autre jour, je lisais une interview d'un pasteur qui demandait à un chrétien d'Orient comment avaient-ils fait pour résister tant à la pression des autorités et des islamistes durant près de 2000 ans, alors que le nombre de chrétiens en Occident diminuent ?
    La réponse fut simple et limpide : Nous avons résisté.
    Pendant ce temps, les responsables de nos églises choisissent le compromis.

  • Michel samedi, 11 septembre 2021 15:30

    Ainsi, parce que tu es tiède, et que tu n'es ni froid ni bouillant, je te vomirai de ma bouche.
    (Apocalypsse 3:16)

  • Armand Dufour samedi, 11 septembre 2021 18:56

    Chers Amis,
    C'est profondément déçu et attristé que j'ai pris connaissance de l'absence totale de prise de position de la FREE au sujet de la votation sur "Le Mariage Pour Tous".
    S'il est vrai que la FREE, l'Eglise, n'a pas à nous dire ce que nous devons voter (OUI ou NON au Mariage Pour Tous), il est de son devoir et sa mission de rappeler ce que Dieu nous dit dans Sa Parole au sujet du mariage.
    Genèse 1/27-28: "Dieu créa l'homme et la femme; Il les bénit et leur dit: reproduisez-vous, devenez nombreux, remplissez le terre et soumettez-la". Quelle mission responsable!
    Lévitique 18/22 nous rappelle que l'homosexualité est en abomination pour Dieu.
    Mais en suivant l'exemple de Jésus, nous sommes appelés à aimer l'homosexualité et à refuser l'homosexualité.
    Dés lors, avec les responsables de la FREE et de nos Eglises, écoutons, réfléchissons et agissons, selon la volonté de Dieu et sous la conduite de Son Esprit, en pensant à ce que nous allons laisser à la jeune génération et aux enfants en particulier.
    Avec mes cordiales et fraternelles salutations.

  • Armand Dufour samedi, 11 septembre 2021 19:31

    Mille excuses pour mon inattention dans mon message ci-avant.

    Mais en suivant l'exemple de Jésus, nous sommes appelés à aimer et accueillir l'homosexuel et à refuser l'homosexualité.
    l'homosexualité.

  • Matthieu dimanche, 12 septembre 2021 09:28

    "Il est possible dans le domaine de la sexualité et du genre de devenir ce que l’on veut. La seule chose qui est interdite, c’est de quitter l’homosexualité et de se dire hétérosexuel." W.

    Ce n'est pas avec une neutralité outrancière et sans prendre position que nous pourrons défendre les valeurs que nous donne notre Dieu.

    À force d'être traités d'extrémistes et d'intolérants, la peur laisse place à la langue de bois. Pendant ce temps, c'est l'intolérance qui a changé impunément de bord et tout le monde où presque semble de réjouir de cette belle évolution moderne. Je suis consterné et me demande où est passé le sel au moment où la saveur de la Terre devient de plus en plus amère.

    Que Dieu réveille son peuple, sans quoi avec quoi salera-t-on?

  • Djilali Mokrane lundi, 13 septembre 2021 10:34

    Votre statut de représentants de plusieurs églises évangéliques en Suisse vous impose au moins de vous replonger dans Bible et refaire surface avec l’enseignement « clair et net » de la Parole ! Ni chaud ni froid est une forme d’égoïsme, de lâcheté, peur de perdre des acquis, fuite de responsabilité…
    J’ai connu la langue de bois sans arguments, mais là, c’est de …

  • GAGGINI Thiery lundi, 13 septembre 2021 10:50

    Notre beau pays compte, sauf erreur, entre 3-4% de chrétiens, et ce n'est pas un sujet de joie. Les chrétiens des temps romains voyaient l'Evangile prospérer et n'adhéraient pas aux décisions qui plaisaient au "temps présents". Nous sommes tellement soucieux qu'il ne nous arrive rien de désagréable lorsque nous témoignons et savons que le confort endort notre témoignage et nos priorités personnelles ne font pas de nous des disciples amoureux du Maître. En 1992, Maurice Ray disait à l'Expo près d'Yverdon " ce qui nous manque et que nous ne voulons pas, c'est de mourir vraiment à nous-mêmes"...Nous sommes plus intéressés à nous qu'à Ses affaires: les gens meurent sans être sauvés. Finalement, et nous le voyons dans nos débats un peu comme dans l'église de Corinthe avec ses procès, que nos intentions ne nous attirent pas vers Sa personne ! Si notre priorité était de Le connaître, les "autres" seraient attirés parce que Lui, avec tout ce qu'Il fait en nous, change notre vie. C'est bien parce que nous ne Le connaissons si peu, que nous sommes si pauvres. Fais-nous grâce, sauve-nous Seigneur et nous n'aurons pas peur.

  • Kamber Philippe lundi, 13 septembre 2021 18:15

    ceci n'est pas politique mais éthique !!! aucune raison d'être neutre ..
    quand on ne prend pas position, on laisse le KO ce manifester,
    je suis d'accord la bible est uniquement pour les personnes nées de nouveau, l'apôtre Paul dans galates 5.19-22 nous prévient que si nous continuons à vivre ces choses citées n'hériterions pas le royaume de Dieu, nous sommes par Christ appelé à abandonner les désir de notre chair, de marcher selon notre chair.
    comment ferez vous quand un couple homosexuel viendra vous demander de les bénir ? vous leur direz non ? pour quelles raison ?
    vous risquerez de vous mettre hors la lois, si cette lois passe?
    si cette lois passe l'église va être secouée violemment, je vous encourage à vous qui lisez .......VOTER NON ....... ! massivement NON .

  • Andreas Conzelmann mercredi, 15 septembre 2021 07:58

    La raison d'être de la FREE selon ses propres dires est de partager l'amour du Christ. Mais cet amour ne devrait-il pas nous amener à partager la Tora, qui selon Jésus, reste entièrement valide, à enseigner la crainte de Dieu, l'obéissance à son commandement, à partager ce que Jésus nous apprend sur le jugement à venir, partager la parole en entier? Mais de ce Jésus qui nous avertit, qui nous met en garde, l'on ne veut plus dans notre société, et donc nous ne le partageons plus, on lui laisse encore un peu de place dans les études bibliques pour les quelques vieux qui en semblent avoir besoin, mais sur la place publique, parmi les non-croyants, qui cherchent la vérité, on se limite à parler de l'amour du Christ, on s'adapte à la société, à ce qu'on croit être ses besoins. Je crois que la FREE, malheureusement, atteste elle-même qu'elle est parfaitement superflue. Mais si elle si faible, c'est que ses membres sont faibles, que nous sommes faibles: Que le Seigneur ait pitié de nous et revienne parmi nous.

  • Dubuis vendredi, 17 septembre 2021 15:27

    laFreesilenzio...
    Les membres de nos Églises n’ont pas à recevoir de consignes de vote. Ce serait une erreur en effet d’en donner si nous avions, par exemple, à nous prononcer sur le principe controversé du passeport sanitaire obligtoire. Et pourtant... Madame la Conseillère fédérale Viola Amherd prétend qu’il est nécessaire d’adapter le droit à « l’évolution de la société ». En lui emboîtant le pas, on pourrait imaginer qu’au plan des moeurs sexuelles notre société laxiste évolue gravement encore. C’est ce qu’elle vient déjà de faire, il faut le souligner, ceci en un temps exceptionnellement très court ! Un jour, certains de nos contemporains progressistes pourraient vouloir demander la dépénalisation de la pédophilie, douce et consentie. Voire réclamer la non-condamnation de l’inceste : hésiterions-nous en ces cas à faire passer un message clair, avant le scrutin ? S’adressant à l’Église de Corinthe, l'apôtre Paul, lui, ne coupe pas... la pomme en deux ! Il est fermement décidé à y amener « toute pensée captive à l’obéissance de Christ ». 2 Cor. 10. 4. Fort sévèrement, il reproche sa tolérance à cette communauté, ainsi que son refus de « juger ». Ce qui ne signifie pas "condamner". 1 Cor. 5, 6.

    Pourquoi donc les représentants de la Free ont-ils fait connaître leur non prise de position, en l’accompagnant d’une photo suggestive ? On peut y découvrir les élégantes et similaires silhouettes de deux « mariés » à la rose, anonymes et privés de visages. Par contre, on n’a pas estimé nécessaire de signaler quelques textes de l’Écriture pour nourrir notre réflexion. Ne contiendraient-ils rien de plus essentiel que ceux qui nous ont été envoyés par nos autorités fédérales, de même qu’à tous les citoyens et citoyennes suisses ?
    «... Tous les points de vue, y compris celui du comité référendaire, ont largement diffusé leurs arguments (..), notamment dans la brochure d’information de la Confédération. Ainsi, il ne reste plus grand-chose à ajouter ».

    Question : nos pasteurs et enseiggnants ont-ils été préalablement consultés, eux qui font également autorité au plan théologique et éthique ? Les représentants de notre Fédération ont déclaré ne pas avoir à se prononcer. Pourtant ils n’ont pas réussi à empêcher ce qu’ils ont voulu éviter : de communiquer la forme allégée d’un... « mot d’ordre » ! Y ayant renoncé d’autant plus au vu, semble-t-il, de « positions très tranchées et clivantes dans les deux camps », ils se sont malgré tout exprimés. Très indirectement il est vrai, leur silence laisse évasivement entendre qu’un « oui », déposé dans l’urne par un chrétien évangélique favorable au mariage des homosexuels, peut être reconnu comme étant légitime, tout comme un « non ».
    Il eût mieux valu, en cette occasion, que le Bureau exécutif de la Free s’abstienne complètement d’entrer en matière sur notre site.
    Paul Dubuis

Laissez une réaction

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

eglisesfree.ch

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !