×

Message

Failed loading XML...

«‘Laudato si’ du pape François: un plaidoyer pour une écologie intégrale», une chronique StopPauvreté/Radio R de Serge Carrel

Serge Carrel jeudi 19 décembre 2019

La lecture de l’encyclique « Laudato si », « Loué sois-tu » en français, du pape François peut élargir les perspectives évangéliques par rapport à l’urgence climatique. Serge Carrel montre ici en quoi. Cette chronique a été diffusée sur Radio R et elle est parrainée par StopPauvreté.

L’encyclique du pape François « Laudato si » (1) a ceci d’intéressant et de commun avec les écologistes évangéliques, c’est qu’elle appelle à une « conversion écologique » à partir de la rencontre de Jésus et de ses trésors spirituels. Le Pape François rejoint ainsi des théologiens ou des écologistes évangéliques comme Dave Bookless ou Jean-François Mouhot, tous deux de l’ONG A Rocha (2). Mais là où le pape va plus loin, c’est qu’il en appelle à une écologie intégrale. Il y consacre même le quatrième chapitre de son « Laudato si ».

Pas une conversion à l’écologie !

Pour éviter toute incompréhension de la part de ceux qui seraient systématiquement sur la réserve à l’endroit du pape François, il est important de dire que le pape n’en appelle pas à se convertir à l’écologie, comme à une nouvelle idéologie. Tout comme les évangéliques, il invite à « laisser jaillir en soi toutes les conséquences de notre rencontre avec Jésus-Christ ». Et de cette rencontre, qui est première et fondatrice, où le chrétien se découvre sauvé par grâce, naît un comportement écologique, naît un comportement respectueux du monde reçu comme cadeau du Dieu Père.

Dans ce contexte, parce que « tout est lié », l’engagement écologique ne va pas se déployer pour François uniquement par rapport à la nature, mais par rapport à l’ensemble de la création et des créatures. Si un endroit est pollué, il est nécessaire de mener non seulement une analyse environnementale sur les raisons et les conséquences de la pollution, mais aussi une analyse sociale, économique et culturelle des raisons qui ont présidé à cette pollution.

Une seule et même crise socio-environnementale

En fait pour le pape François, il n’y a pas aujourd’hui sur la planète deux crises séparées, l’une qui serait environnementale et l’autre sociale, mais une seule et même crise socio-environnementale. Comme il le dit très bien : « Les possibilités de solution requièrent une approche intégrale pour combattre la pauvreté, pour rendre la dignité aux exclus et simultanément pour préserver la nature » (3).

Et peut-être que de cette écologie intégrale, chère au pape Bergoglio, un homme du Sud… nous autres chrétiens écologistes du Nord, nous pourrions davantage nous inspirer !

Serge Carrel

Notes
1 Pape François, Loué sois-tu, Encyclique, Paris, Bayard, Cerf, Mame, 2015, p. 112-113.
3 Pape François, Loué sois-tu, Encyclique, p. 112-113.
Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

26 août

  • «Martin Bucer, une contribution originale à la Réforme» avec Jacques Blandenier (Ciel! Mon info)
  • «Fuyez-vous loin de Dieu?» avec Camille Kursner (SPPA)

2 septembre

  • «La Bible et l’écologie» avec Frédéric Baudin (Ciel! Mon info)
  • «Rencontre à la croix au sommet» (Documentaire)

myfreelife.ch

eglisesfree.ch

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !