Morges : La librairie chrétienne déménage dans des locaux plus spacieux

vendredi 17 mars 2023

Ne cherchez plus la librairie chrétienne « Au Jardin du Livre » au 63 rue Louis de Savoie, à Morges. Celle-ci s’est installée au numéro 69, dans des locaux plus grands. Après une fermeture de quelques jours pour le déménagement, la librairie a réouvert ses portes le 16 mars, dans un espace aménagé avec soin.

Cela faisait deux à trois ans que la librairie « Au jardin du Livre » cherchait à s’agrandir. « Depuis le covid, nous n’osions plus vraiment inviter des visiteurs pour un petit café, en raison du manque de place. Cela nous titillait de pouvoir le faire à nouveau », partage France-Isabelle Friderici, responsable depuis 2012 de cette librairie chrétienne à Morges. Grâce aux nouveaux locaux situés au 69 rue Louis de Savoie, l’équipe dispose depuis le 16 mars d’un espace plus spacieux pour accueillir les clientes et clients ; et offrir parfois une petite boisson à celles et ceux qui ont besoin d’écoute.

L’offre du magasin ne s’est pas étoffée, mais est mieux présentée et l’aménagement relooké, précise la gérante. La librairie continue de proposer les dernières nouveautés en matière de livres chrétiens, une variété de Bibles, des livres pour enfants, des objets-cadeaux et sa carterie très appréciée des passants.

Une réponse aussi rapide qu’inattendue

Mais comment ces nouveaux locaux à deux pas des anciens ont-ils été dénichés? France-Isabelle Friderici raconte qu’un jour de novembre 2022, en arrivant au magasin, elle ne savait plus où mettre les cartons de matériel. Tout de go, elle se rend chez la présidente de l’association des commerces de Morges : « Je lui ai dit que je n’en pouvais plus et je lui ai demandé si elle connaissait un local plus grand à louer, dans les rues aux alentours », relate-t-elle. Elle apprend alors que des locaux sont à louer tout près de là.

Le soir-même, France-Isabelle Friderici envoie à l’agence immobilière un dossier de candidature, ainsi qu’une lettre expliquant le fonctionnement de la librairie, basée sur du bénévolat. Une semaine plus tard, le propriétaire de l’immeuble du n°69 vient en personne « Au Jardin du Livre » et annonce que le dossier de la librairie est retenu : «quand j’ai lu votre lettre, j’ai été touché par votre bénévolat. Je suis en phase avec vos valeurs », explique-t-il en substance. Pour la responsable et toute l’équipe, c’est un signe de Dieu que ces locaux sont bien destinés à la librairie.

Une équipe de bénévoles fantastique

La gérante de « Au Jardin du Livre » se réjouit de cette nouvelle étape pour la librairie, « mais par-dessus tout de la motivation de mon équipe de bénévoles plus que fantastique ». La responsable mentionne notamment les différents dons au sein de l’équipe, et l’implication de la jeune génération. Après avoir fait un stage, des jeunes reviennent pour aider. Et puis, l’intérêt pour la librairie et les encouragements reçus font aussi chaud au coeur, tout comme la fidélité des donateurs, qui permet à la librairie chrétienne de poursuivre sa mission.

 

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • « J’ai été un bébé volé du Sri Lanka »

    Ven 03 novembre 2023

    Il y a quelques années, un trafic d’enfants proposés à l’adoption à des couples suisses secouait l’actualité. Sélina Imhoff, 38 ans, pasteure dans l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin, en a été victime. Elle témoigne avoir appris à accepter et à avancer, avec ses fissures, par la foi. Et se sentir proche du Christ né, comme elle, dans des conditions indignes. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Des choix porteurs de vie

    Ven 22 septembre 2023

    Abandonner la voiture et emménager dans une coopérative d’habitation ?... Deux couples de l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin ont fait ces choix qu’ils estiment porteurs de vie. « Le rythme plus lent du vélo a vraiment du sens pour moi », témoigne Thiéry Terraz, qui travaille pour l’antenne genevoise de Jeunesse en mission. « Je trouve dans le partage avec mes voisins ce que je veux vivre dans ma foi », lui fait écho Lorraine Félix, enseignante. Rencontres croisées. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Vivian, une flamme d’espoir à Arusha

    Jeu 15 juin 2023

    Vivian symbolise l’espoir pour tous ceux que la vie malmène. Aujourd’hui, cette trentenaire tanzanienne collabore comme assistante de direction au siège de Compassion à Arusha, en Tanzanie. Mais son parcours de vie avait bien mal débuté… Nous avons rencontré Vivian au bureau suisse de l’ONG à Yverdon, lors de sa visite en mars dernier. Témoignage.

  • Une expérience tchadienne « qui ouvre les yeux »

    Ven 20 janvier 2023

    Elle a 19 ans, étudie la psychologie à l’Université de Lausanne, et vient de faire un mois de bénévolat auprès de jeunes de la rue à N’Djaména. Tamara Furter, de l’Eglise évangélique La Chapelle (FREE) au Brassus, a découvert que l’on peut être fort et joyeux dans la précarité.

eglisesfree.ch

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !