"Un Sauveur nous est né" par Claude-Alain Baehler

Claude-Alain Baehler vendredi 22 décembre 2017

Noël approche ! Nous allons fêter l’incarnation de Dieu en un petit enfant. Et l’évangéliste Matthieu nous rappelle le but de l’incarnation de Jésus-Christ : « C’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés » (Mt 1.21).

Le Christ est certainement venu pour nous montrer à quel point Dieu nous aime. Mais le but premier de sa mission était de donner sa vie, afin de nous sauver de nos péchés. « Il est lui-même une victime expiatoire pour nos péchés, non seulement pour les nôtres, mais aussi pour ceux du monde entier » (1Jn 2.2), enseigne la Bible, sans équivoque.

Il est vrai que, aujourd’hui, il n’est pas simple de dire le péché à des personnes qui ne se sentent pas coupées de Dieu ; ou de dire le salut à des personnes qui ne se sentent pas perdues. Mais une chose est claire. Lorsque l’apôtre Paul explique que l’Evangile « c’est la puissance de Dieu par laquelle il sauve tous ceux qui croient » (Rm 1.16), il fait bien référence à un enjeu très important : nous sommes nés ennemis de Dieu, condamnés à errer loin de sa présence, et le Christ, par son sacrifice, est seul capable de nous réconcilier. C’est précisément dans cette réconciliation libératrice que se trouve la puissance de l’Evangile.

Parler de sacrifice et de réconciliation a cependant quelque chose de gênant. Cela nous renvoie à notre état de pécheurs, ainsi qu’au diagnostic très peu flatteur de la Bible à l’égard de nos capacités à plaire à Dieu. A une époque où l’égo, la performance, l’optimisation et le résultat priment, c’est humiliant pour notre condition humaine.

Il y a quelques jours, commentant un cantique populaire dans nos Eglises, et dont les paroles proclament : « Je viens t’offrir, Seigneur, ce que j’ai de meilleur. Je viens t’offrir ma vie » (1), un jeune faisait remarquer qu’en donnant sa vie à Dieu, il n’avait pas offert le meilleur, mais le pire. Et il n’avait pas tort ! Mais, à partir de ce pire, la puissance de l’Evangile se manifeste, l’amour et la grâce de Dieu deviennent transformateurs. C’est pour cela qu’un Sauveur nous est né !

Claude-Alain Baehler

Note
1 Chant 910 du recueil J’aime l’Eternel, de Jeunesse en mission.

Opinion - avertissement

Les signataires de ces textes sont soit des membres de l’équipe de rédaction de lafree.ch soit des personnes invitées.
Chacun s’exprime à titre personnel et n’engage pas la FREE.

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

  • Laisser au sexe ses droits
    Laisser au sexe ses droits Cette prise de position du pasteur Jean-René Moret, pasteur dans l’Eglise évangélique de Cologny (FREE),…
Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • Une expérience tchadienne « qui ouvre les yeux »

    Ven 20 janvier 2023

    Elle a 19 ans, étudie la psychologie à l’Université de Lausanne, et vient de faire un mois de bénévolat auprès de jeunes de la rue à N’Djaména. Tamara Furter, de l’Eglise évangélique La Chapelle (FREE) au Brassus, a découvert que l’on peut être fort et joyeux dans la précarité.

  • « Oui, la relève de l’Eglise passe par les femmes »

    Ven 16 septembre 2022

    Nel Berner, 52 ans, est dans la dernière ligne droite de ses études en théologie à la HET-PRO. Pour elle, la Bible est favorable au ministère féminin. Et les communautés doivent reconnaître avoir besoin tant d’hommes que de femmes à leur tête.

  • Prostitution à Zurich : l’Eglise en première ligne

    Mar 23 août 2022

    Entre 3'000 et 5'000 personnes se prostituent dans des conditions indignes à Zurich, où une passe oscille entre 20 et 50 francs. En cause : la pauvreté aggravée par la pandémie, épinglent Sœur Ariane et le prêtre Karl Wolf, qui leur apportent quotidiennement nourriture et chaleur humaine. Un reportage diffusé dimanche 28 août dans Hautes Fréquences, sur RTS La Première.

  • « Auras-tu été toi ? »

    Lun 20 juin 2022

    Elle puise dans le judaïsme de quoi nourrir sa foi chrétienne. La théologienne et pasteure Francine Carrillo écoute, calligraphie et fait parler les lettres hébraïques qui, selon elle et avec toute la tradition juive, sont porteuses de sens et d’espérance. Rencontre.

eglisesfree.ch

  • Rencontre générale de la FREE : l’équipe de direction souffle sa première bougie

    Sam 08 avril 2023

    La Rencontre générale de la FREE, qui a eu lieu le 1er avril 2023 à Aigle, a permis à la nouvelle équipe de direction de dresser un bilan, après tout juste une année de fonctionnement. Et ce qui saute aux yeux, c’est le grand nombre des défis à relever.

  • FREE : une première « Journée stratégique »

    Ven 03 février 2023

    Les personnes qui exercent un rôle dans la FREE se sont réunies en janvier pour réfléchir à la mise en œuvre de la nouvelle « gouvernance à autorité distribuée » (1). Retour sur une « Journée stratégique » conviviale et studieuse.

  • Commission Afrique et Moyen-Orient

    Lun 16 novembre 2020

    En lien avec les Œuvres et Eglises concernées et avec les autres commissions géographiques (Asie et Europe), la commission Afrique-Moyen Orient (CAMO) a pour objectif d'accompagner (écouter, conseiller, soutenir, encourager, visiter...) les envoyés avant, pendant et après leur engagement en Afrique et au Moyen-Orient.

  • Gouvernance partagée à la FREE: 4 postes sont mis au concours

    Jeu 16 décembre 2021

    Après bientôt une année de discussion et de réflexion, la Rencontre Générale de la FREE a donné son feu vert pour la première étape concrète du changement de gouvernance de la FREE: la restructuration du poste de Secrétaire général, créé en 2007 lors de la fusion de la FEEL et des AESR, en plusieurs postes de Responsables de secteurs - de cercles comme on le dira dorénavant. Si certains d'entre eux restent bénévoles (comme l'Administration ou la Mission), 3 d'entre eux vont devenir salariés, entre 25 et 40%.

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !