Suisse romande: les nouveaux ministères se forment à la FSM

Suisse romande: les nouveaux ministères se forment à la FSM
(Pascal Crelier) icon-info
Serge Carrel mercredi 04 juillet 2018

Exercer un ministère salarié dans une Eglise locale, c’est le résultat d’un mélange d’appel, d’expérience et de compétences. Pour compléter la formation en institut ou en faculté de théologie, deux fédérations évangéliques romandes, appuyées par la HET-PRO, proposent la Formation des stagiaires au ministère. Echos des 7 stagiaires qui ont composé la volée 2017-2018.

« Ces trois semaines au Forum Emmaüs à Saint-Légier resteront gravées dans mon cœur, mais aussi dans ma tête, comme ayant apporté un soutien considérable à mon ministère. » Nicolas Grobéty a 36 ans. Il est stagiaire pasteur dans l’Eglise évangélique de Réveil à Genève. Comme 6 autres stagiaires issus des Eglises évangéliques de Suisse romande, il a eu l’occasion du 4 au 8 juin de participer à la troisième semaine de Formation des stagiaires au ministère (FSM). Au programme de cette semaine un peu hétéroclite intitulée « Dialogue et communication » : le dialogue interreligieux, la prise de parole, l’intégration des étrangers et le dialogue interculturel, la pratique des dons spirituels… « Nous avons pu aborder une quantité de sujets englobant la richesse de ce métier hors norme », poursuit Nicolas.

Marqués par la confrontation avec la mort

Lorsqu’il s’agit de faire un bilan de ces trois semaines, plusieurs soulignent que la visite aux Pompes funèbres générales de Saint-Roch à Lausanne a marqué les esprits. « Ça a été l’occasion de réfléchir à la réalité de la mort et à l’accompagnement des personnes endeuillées, relève Virginie Moret, pasteure suppléante dans l’Eglise évangélique de Cologny (FREE). Un sujet qu’Edmond Pittet, le directeur, a abordé avec beaucoup de sensibilité et de profondeur. »

Stagiaires FSMSon mari, Jean-René, pasteur suppléant dans la même Eglise, constate aussi que « certains cours étaient très intenses et prenants émotionnellement, d’autres plus techniques ; et qu’il était bon qu’il n’y ait pas que des sujets profonds et sensibles. » En tout, 24 intervenants, réformés et évangéliques, se sont succédé tout au long de ces trois semaines, réparties sur les mois de novembre, mars et juin. « Chacun nous a encouragés dans notre vocation, ajoute Fabian Noverraz, pasteur stagiaire dans l’Eglise évangélique des Marronniers à Rolle (FREE), et nous a amenés sur la réalité du terrain. »

De l’autodidacte au candidat au doctorat en théologie

Divers de par leur provenance ecclésiale et de par leur parcours de formation, ces stagiaires ont aussi apprécié de se retrouver ensemble sous la conduite de Guy Gentizon, pasteur retraité de la FREE. « Il a su donner une vraie couleur pastorale à ces semaines », ajoute l’un des stagiaires.

Au sein de cette équipe de nouveaux ministères fraîchement sortis d’un institut biblique ou d’une faculté de théologie, une mère de famille de 6 enfants, Anne Freymond. Cette autodidacte, à 30 pour cent au service de l’Eglise évangélique de Moudon (FREE), se réjouit d’avoir pu bénéficier d’outils et de ressources nouvelles. Elle dit aussi sa satisfaction de découvrir par ces semaines des hommes et des femmes « passionnés pour Dieu, qui l’inspirent à oser être et vivre pleinement son appel dans le ministère ».

Serge Carrel

  • Encadré 1:

    La Formation des stagiaires au ministère en bref

    La Formation des stagiaires au ministère (FSM) est gérée par un comité constitué de Guy Gentizon (responsable opérationnel), Robin Reeve, représentant de l’Union des Eglises évangéliques de Réveil, Jean Decorvet (HET-PRO) et Serge Carrel (chargé de formation dans la FREE).

    Les frais d’écolage des stagiaires FREE sont payés par la Fondation La Prévoyante.

    LA FSM a succédé à ce qui s’appelait à l’époque la « 4e année d’Emmaüs ».

Publicité

Journal Vivre

Opinion

Opinion

TheoTV (mercredi 20h)

16 janvier

  • «L'islam conquérant» avec Shafique Keshavjee (Ciel ! Mon info)
  • «Jessica Dorsey» dans Tchat avec Nath

23 janvier

  • «Shafique Keshavjee: les conditions du dialogue interreligieux aujourd'hui» (Ciel ! Mon info)
  • «Dépasser l'infidélité» avec Christian Reichel (Mieux vivre à deux)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • La boxe percute à l’église !

    Lun 14 janvier 2019

    Des jeunes boxent chaque semaine dans les locaux d’une église évangélique de la FREE. Une façon de faire venir ou revenir les moins de 20 ans à l’église ! Stéphane Hofer, l’instigateur de la formule Box Up Crime Switzerland, espère que l’activité fasse boule de neige. Reportage sur place.

  • L’aumônerie fait sa mue

    Lun 31 décembre 2018

    Que ce soit à l’hôpital, à l’armée ou auprès des jeunes, l’aumônerie est actuellement un chantier ouvert qui veut se professionnaliser et s’éloigner des églises. « Je ne sais pas où cela va nous conduire », réagit lundi 31 décembre Olivier Cretegny, ancien aumônier et président de la FEV (Fédération évangélique vaudoise). Non sans ajouter qu’une Journée de réflexion à l’adresse de tous les aumôniers évangéliques romands est agendée le 30 avril.

  • « Noël donne du sens aux circonstances de nos vies ! »

    Jeu 20 décembre 2018

    Trois personnes différentes, trois époques différentes, trois circonstances différentes. Et pourtant, c’est la même question qui surgit dans les cœurs. Cette question  touche au sens de Noël ; et quand on touche au sens de Noël, on touche au sens de nos vies. Bonne lecture du conte de Gilles Geiser, pasteur à l’église évangélique de Châble-Croix (FREE) d’Aigle !

  • « La véritable histoire de Noël »

    Jeu 20 décembre 2018

    Le début de l’hiver, c’est le début des veillées autour du feu. On s’est longtemps rassemblé au même endroit pour économiser l’huile et le bois, un moment propice pour se raconter des histoires. Philippe Henchoz, pasteur de l’église évangélique de Meyrin (FREE) vous propose ce conte pour votre veillée de Noël.

eglisesfree.ch

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !