vendredi, 17 avril 2015 10:49

Alphalive : à la recherche d'un nouveau souffle en Suisse romande (article et émission TV)

Written by

Les rencontres Alphalive, qui permettent d'explorer la foi chrétienne, ont besoin de s'adapter à l'évolution des besoins des Eglises. En Suisse romande, elles sont également à la recherche d'un nouveau souffle. Emmanuel Voeffray nous explique ce qui va changer. Dans cet article et dans l’émission de TV Ciel ! Mon info.

« J'ai été engagé pour donner une nouvelle dynamique à Alphalive », explique Emmanuel Voeffray. Ce Genevois de 43 ans est coordinateur d'Alphalive Suisse romande depuis une année. Il doit imaginer l'avenir de ces rencontres interactives permettant d'explorer la foi chrétienne.

Nées à Londres, au sein de l'Eglise anglicane, les rencontres Alphalive existent depuis plus de vingt ans. Actuellement, elles intéressent surtout des personnes de plus de 40 ans. Un rajeunissement de l'image est donc nécessaire. Et c’est particulièrement vrai en Suisse romande car, durant plusieurs années, notre région a souffert de l'absence d'un coordinateur. Alors qu'en Suisse allemande et en France, Alphalive se porte plutôt bien, la section romande a connu une baisse d'intérêt de la part des Eglises, qu’elles soient évangéliques, réformées ou catholique.

« Afin de redynamiser Alphalive, toutes générations confondues, nous avons entamé un virage visuel, précise Emmanuel Voeffray. Nous développons de nouveaux outils d'invitation et d'animations. » Cela passe par un toilettage du site internet, par la mise à disposition en téléchargement d'une partie du matériel autrefois disponible sur papier et par le développement d'une page Facebook. Mais d'autres outils, adaptés aux nouvelles manières de découvrir et d'échanger, sont également prévus.

Un matériel plus moderne

Ainsi, un petit film intitulé « Le radeau » est disponible en ligne. Il peut être envoyé par internet à des connaissances, afin de les inviter à des rencontres Alphalive. Ce clip est intéressant non seulement parce qu'il est de bonne qualité, mais aussi parce qu'il est personnalisable. Il permet en effet l'incorporation du nom de l'expéditeur, de celui du destinataire et d'un petit message.

Une application pour tablettes et smartphones est également en développement. Elle permettra de prendre des selfies et de les envoyer à des amis, accompagnées de questions plus ou moins impliquantes. Elle sort actuellement en anglais et n'a pas encore été traduite.

Cette année, douze films produits en anglais seront doublés en français. Ceux-ci, bien adaptés aux jeunes, reprennent les enseignements d'Alphalive et seront disponibles gratuitement sur internet. Ils permettront à des jeunes d'organiser des rencontres Alphalive dans n'importe quel endroit, pourvu que celui-ci dispose d'un environnement wifi. « Ils pourront se retrouver, par exemple dans un café Starbucks, choisir et visionner un film produit par Alphalive, et entamer une discussion déjà pendant le déroulement du film », précise Emmanuel Voeffray. Il sera également possible de se procurer ces films en vue d'une utilisation plus classique : rencontres Alphalive jeunes, rencontres de catéchisme, groupes de jeunes, etc.

Mais, pour le coordinateur romand, « le grand défi des chrétiens est d'ordre relationnel. Ils ont beaucoup de peine à inviter des personnes aux rencontres Alphalive. En fait, ce sont surtout les nouveaux chrétiens qui ont des amis non croyants. On devrait donc former les chrétiens à la relation, de manière à ce qu'ils soient capables d'inviter un voisin ou un collègue. » Un défi pour les Eglises.

Claude-Alain Baehler

Voir le site d’Alphalive.

Voir l’émission Ciel ! Mon info avec Emmanuel Voeffray.

Additional Info

  • Commentaires: Activer
  • Disponibilités (jours): 30
  • Encadré 1:

    Emmanuel Voeffray
    Emmanuel Voeffray, 43 ans, marié et père de deux enfants, a grandi à Genève. Après une formation à l'Institut biblique et théologique d'Orvin (Ibeto), il a été pasteur dans la Paroisse des Buis de l'Eglise libre de Genève. Il collabore avec le Réseau évangélique (RES), particulièrement dans la formation à l'évangélisation. Il est coordinateur d'Alphalive Suisse romande depuis le début 2014.

Media

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • « J’ai été un bébé volé du Sri Lanka »

    Ven 03 novembre 2023

    Il y a quelques années, un trafic d’enfants proposés à l’adoption à des couples suisses secouait l’actualité. Sélina Imhoff, 38 ans, pasteure dans l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin, en a été victime. Elle témoigne avoir appris à accepter et à avancer, avec ses fissures, par la foi. Et se sentir proche du Christ né, comme elle, dans des conditions indignes. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Pour les Terraz et les Félix, des choix porteurs de vie

    Ven 22 septembre 2023

    Abandonner la voiture et emménager dans une coopérative d’habitation ?... Deux couples de l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin ont fait ces choix qu’ils estiment porteurs de vie. « Le rythme plus lent du vélo a vraiment du sens pour moi », témoigne Thiéry Terraz, qui travaille pour l’antenne genevoise de Jeunesse en mission. « Je trouve dans le partage avec mes voisins ce que je veux vivre dans ma foi », lui fait écho Lorraine Félix, enseignante. Rencontres croisées. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Vivian, une flamme d’espoir à Arusha

    Jeu 15 juin 2023

    Vivian symbolise l’espoir pour tous ceux que la vie malmène. Aujourd’hui, cette trentenaire tanzanienne collabore comme assistante de direction au siège de Compassion à Arusha, en Tanzanie. Mais son parcours de vie avait bien mal débuté… Nous avons rencontré Vivian au bureau suisse de l’ONG à Yverdon, lors de sa visite en mars dernier. Témoignage.

  • Une expérience tchadienne « qui ouvre les yeux »

    Ven 20 janvier 2023

    Elle a 19 ans, étudie la psychologie à l’Université de Lausanne, et vient de faire un mois de bénévolat auprès de jeunes de la rue à N’Djaména. Tamara Furter, de l’Eglise évangélique La Chapelle (FREE) au Brassus, a découvert que l’on peut être fort et joyeux dans la précarité.

eglisesfree.ch

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !