Le pasteur Didier Suter réalise un clip pour expliquer l’initiative «Entreprises responsables»

jeudi 05 novembre 2020 icon-comments 3

L’initiative « Entreprises responsables » entraîne de nombreuses rencontres dans les Eglises. Pour beaucoup de responsables, il s’agit d’expliquer les raisons d’un soutien des Eglises à ce nouveau texte de loi. Dans ce contexte, Didier Suter, pasteur de l’Eglise évangélique L’Abri à la Neuveville, a réalisé un clip vidéo d’explication. A voir.

 

 

Le 2 septembre, l’Eglise évangélique L’Abri à La Neuveville (FREE) a participé à une conférence autour de l’initiative « Entrepridses responsables », communément appelée « Multinationales responsables ». Organisée conjointement avec la paroisse catholique du lieu et les paroisses réformées de la Neuveville et du Plateau de Diesse, cette soirée a permis à Alexia Rossé de Pain pour le prochain et Action de Carême, et à Pierre Bühler, professeur de théologie en retraite, de développer leurs arguments en faveur d’un oui à cette initiative et de répondre aux questions du public.

Un clip réalisé par le pasteur

A cette occasion, Didier Suter, pasteur dans l’Eglise évangélique L’Abri à la Neuveville, a réalisé un clip pour répondre aux questions des membres de sa communauté à ce sujet. Grâce à Alexia Rossé, ce clip explique pourquoi il est important de soutenir cette initiative qui souhaite permettre aux victimes d’actions contraires aux droits humains et irrespectueuses de l’environnement de déposer plainte contre des entreprises et multinationales qui ont leur siège en Suisse.

Des réactions favorables

Cette démarche de Didier Suter a été bien perçue par les membres de son Eglise. Certains se sont toutefois interrogé sur le pourquoi d’un tel investissement de leur Eglise locale. D’autres se sont demandé si l’initiative n’allait pas trop loin.

 

Voir le clip réalisé par Didier Suter.

3 réactions

  • Simone Givel dimanche, 08 novembre 2020 09:58

    OUI ! OUI ! OUI ! Je suis très heureuse de voir les SAINES réactions d'églises qui nous console des "horreurs" !!! des votations en Amérique pour l'élection d'un président. Reprenons les choses à la base de la PAROLE de DIEU. Alors on assistera peut-être à un réveil pour la Gloire de Dieu et pour le BIEN de TOUS les humains.

  • Claude-Eric Dufour dimanche, 08 novembre 2020 23:03

    Merci de me permettre de me réjouir avec vous pour ces initiatives, celle pour des « entreprises responsables » et celle d’un clip source de bonnes informations. Permettez-moi cependant d’exprimer un réel regret : nous ne recevons aucune information concernant le contre-projet ; or nous n’avons pas à nous prononcer pour ou contre l’initiative mais à prioriser la réponse la mieux adaptée aux conditions actuelles. A ma connaissance, nos représentants aux chambres fédérales soutiennent les intentions des initiants mais estiment que l’initiative va trop loin ou est difficilement applicable sur certains points, raison pour laquelle ils proposent un contre-projet qui est aussi soutenu par le Conseil Fédéral. Ce contre-projet aurait l’avantage d’être plus rapidement applicable. D’autre part il évite une réelle difficulté, celle d'exporter l'application du droit suisse à des situations presque exclusivement étrangères, nécessitant des démarches judiciaires et la recherche de preuves à l’étranger, sources potentielles d’erreurs judiciaires indésirables. La perspective d’engagement de ces procédures, impliquant des individus, des PME étrangères (des sous-traitants de grandes entreprises), des ONG et des représentants du droit de deux juridictions nationales différentes m'alerte également quant au potentiel d'engorgement de nos tribunaux et à la charge financière en résultant pour la collectivité, avec un résultat probablement aléatoire.

    Mon opposition à l’initiative ne sera pas un désaveu à cette dernière, mais un soutien au contre-projet, même si ce dernier est loin d’être parfait.

  • Yves Meylan vendredi, 20 novembre 2020 20:36

    Pour ma part j'ai longuement hésité avant de prendre ma décision, écoutant les arguments des uns et des autres. Ce qui a finalement fait pencher la balance en faveur de l'initiative, car oui nous devons nous prononcer pour ou contre, c'est le fait que le contre-projet au final ne demande rien d'autre qu'un rapport annuel avec obligation de transparence et de diligence. Sans aucune conséquence en cas de non-respect des normes en vigueur en matière de droits humains et de protection de l'environnement. Si la grande majorité des entreprises sont sincères et qu'elles font déjà actuellement de gros efforts dans le bon sens, celles-ci n'ont rien à craindre, permettez-moi de douter de ceux qu'on appelle les moutons noirs, de ces entreprises qui contreviennent régulièrement à leurs obligations. Elles ne vont pas se gêner de mentir par omission en ne mentionnant pas forcément dans leur rapport ce qu'elles font de faux ! On n'est pas dans un monde de bisounours. Donc pour ces entreprises minoritaires il faut des sanctions par équité pour celles qui oeuvrent correctement, c'est une question de justice et de loyale concurrence. Sans parler de l'éthique car comme le dit Jean-François Habermacher (théologien réformé) dans un courrier des lecteurs du 24H de jeudi 19.11, "les considérations éthiques doivent l'emporter sur les avantages économiques, commerciaux et financiers à court terme, comme sur les éventuelles embûches juridiques".

Laissez une réaction

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

9 décembre

  • «Ma carrière, ma famille, ma foi» avec Sarah Decorvet (One’Talk)
  • «Le confinement se passe comment?» (Ma foi, c’est comme ça)

16 décembre

  • «Femme, business et maternité» avec Ruth Letare (One’Talk)
  • «Peacemakers : un gospel pour la paix» avec Liz McComb (Connexion)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • « Le pardon permet la magie de la résilience ! »

    Ven 04 décembre 2020

    Lisa Zbinden, 24 ans, fait son master en études genre à l’Université de Lausanne. Très attentive aux inégalités sexistes, elle a récemment été bouleversée par le témoignage d’une jeune chrétienne victime d’abus. « Mais qui a pardonné et trouvé en Dieu une force de résilience incroyable ! » RÉSILIENCE : un mot à faire valoir dans les parcours de vie les plus douloureux, estime-t-elle.

  • « Je n’aime ni le bonheur qui se vend, ni le 'hold-up' de la joie. La liberté, par contre, j’y crois ! »

    Ven 27 novembre 2020

    Quatre dimanches de l’Avent… et quatre personnes qui prennent la plume pour apporter une réflexion autour d’un mot qu’ils ont choisi. Ce dimanche 29 novembre, Robin Reeve, 56 ans, professeur à la HET-PRO, nous parle de LIBERTÉ. « Car Jésus est venu nous libérer de nos enfermements. »

  • Danser les lettres hébraïques comme une prière

    Lun 16 novembre 2020

    Gestuelle méditative basée sur les lettres hébraïques, la Téhima est enseignée à Renens (VD). Dans cette discipline chorégraphique, le corps se meut telle la plume d’un calligraphe. « Et l’on se trouve à la source du Verbe », explique Marc-Alain Ouaknin, philosophe, écrivain et rabbin français, dimanche 15 novembre, au micro de Gabrielle Desarzens dans l’émission Hautes Fréquences.

  • De multiples paroisses responsables

    Lun 02 novembre 2020

    Les faitières des Eglises de Suisse - dont le Réseau évangélique suisse - soutiennent l’initiative pour des multinationales responsables. Est-ce légitime ? Les églises peuvent-elles ou doivent-elles se mêler de politique ? Si les avis divergent, « le pasteur ou le curé ne doit surtout pas donner de mot d’ordre en matière de votation », a estimé dimanche 1er novembre dans Hautes Fréquences Claude Ruey, ancien conseiller d’Etat PLR. Il votera pourtant oui.

eglisesfree.ch

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !