Les évangéliques vaudois perdent un poste d’aumônerie en hôpital public

Serge Carrel mercredi 01 juillet 2020

Sale coup pour la FEV ! Un poste d’aumônier évangélique en institution publique hospitalière passe à la trappe, alors qu’il était l’un des éléments importants du plaidoyer en faveur de la reconnaissance d’intérêt public des évangéliques vaudois.

Fin juillet, les évangéliques vaudois n’assumeront plus qu’un poste d’aumônerie dans les hôpitaux publics du canton de Vaud. Virginie Reichel, aumônière dans les Etablissements hospitaliers du Nord vaudois (eHnv), prend sa retraite. Ce sera un représentant de l’Eglise évangélique réformée du canton de Vaud qui assumera sa succession.

Le poste évangélique au CHUV demeure

« C’est un regret, confie Christine Volet-Sterckx, coprésidente de la Fédération évangélique vaudoise (FEV), l’instance responsable de ce poste. C’est une collaboration assumée qui s’arrête après une quinzaine d’années. » La FEV continuera à financer un poste d’aumônerie avec les deniers des évangéliques : celui à 50 pour cent de Valérie Compaoré au CHUV.

« Nous n’avions pas énormément de carte à jouer pour maintenir un évangélique à ce poste, ajoute la major de l’Armée du salut, puisque la FEV ne finançait que le 20 pour cent du 50 pour cent de Virginie Reichel. Le reste étant assumé par les eHnv via le fonds destiné au mission commune. »

Pas source de découragement pour la reconnaissance

Pour Christine Volet-Sterckx, cette perte d’un poste d’aumônerie au service de tous, qui légitimait aux yeux de plusieurs la démarche de reconnaissance d’intérêt public menée actuellement par la FEV, ne doit pas décourager les évangéliques à poursuivre les discussions avec l’Etat de Vaud. « J’espère qu’une fois que la reconnaissance d’intérêt public aura abouti, nous pourrons discuter sur pied d’égalité avec les réformés et les catholiques romains du financement des postes de ‘mission commune’ », ajoute la major de l’Armée du salut.

Serge Carrel

Le site de la FEV

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

25 novembre

  • «Dieu dans mes épreuves» avec Marjorie Waefler (One’Talk)
  • «Besoin d'amour» avec Gilles Geiser (Vitamine B)

2 décembre

  • «Une terre à nouveau fertile» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Entreprendre le changement» avec Damien Boyer (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • « Je n’aime ni le bonheur qui se vend, ni le 'hold-up' de la joie. La liberté, par contre, j’y crois ! »

    Ven 27 novembre 2020

    Quatre dimanches de l’Avent… et quatre personnes qui prennent la plume pour apporter une réflexion autour d’un mot qu’ils ont choisi. Ce dimanche 29 décembre, Robin Reeve, 56 ans, professeur à la HET-PRO, nous parle de LIBERTÉ. « Car Jésus est venu nous libérer de nos enfermements. »

  • Danser les lettres hébraïques comme une prière

    Lun 16 novembre 2020

    Gestuelle méditative basée sur les lettres hébraïques, la Téhima est enseignée à Renens (VD). Dans cette discipline chorégraphique, le corps se meut telle la plume d’un calligraphe. « Et l’on se trouve à la source du Verbe », explique Marc-Alain Ouaknin, philosophe, écrivain et rabbin français, dimanche 15 novembre, au micro de Gabrielle Desarzens dans l’émission Hautes Fréquences.

  • De multiples paroisses responsables

    Lun 02 novembre 2020

    Les faitières des Eglises de Suisse - dont le Réseau évangélique suisse - soutiennent l’initiative pour des multinationales responsables. Est-ce légitime ? Les églises peuvent-elles ou doivent-elles se mêler de politique ? Si les avis divergent, « le pasteur ou le curé ne doit surtout pas donner de mot d’ordre en matière de votation », a estimé dimanche 1er novembre dans Hautes Fréquences Claude Ruey, ancien conseiller d’Etat PLR. Il votera pourtant oui.

  • «Sophie Pétronin, une mère tirée des sables» par Gabrielle Desarzens

    Lun 26 octobre 2020

    Sophie Pétronin, 75 ans, otage française au Sahel, a été libérée jeudi 15 octobre. Son fils, Sébastien Chadaud Pétronin, a lutté 4 ans pour sa libération. Dans Hautes Fréquences, dimanche 25 octobre, il parle des retrouvailles avec sa mère et revient notamment sur la conversion de celle-ci à l’islam et sur le décès présumé de la Suissesse Béatrice Stockly.   

eglisesfree.ch

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !