« Pour une foi réfléchie » : un « pavé » pour approfondir la foi évangélique

mardi 20 décembre 2011
La Maison de la Bible vient de publier un « pavé » de près de 1000 pages : Pour une foi réfléchie. Théologie pour tous. Agréable à lire et agrémenté de dessins humoristiques, ce livre volumineux propose un parcours de la foi dans une perspective évangélique ouverte. A compulser !
928 pages. 1kg550. 7 auteurs… Autant d’indications qui montrent que « Pour une foi réfléchie. Théologie pour tous » publié sous la direction d’Alain Nisus, professeur à la Faculté libre de théologie évangélique de Vaux-sur-Seine (FLTE), fera date dans le monde de l’édition évangélique. Le projet est ambitieux : non seulement présenter la théologie évangélique de manière systématique, mais encore la rendre compréhensible pour un adolescent.
 
Un livre en lien avec un site web
Pour y parvenir, les auteurs issus d’Eglises évangéliques classiques de France et de Suisse recourent à une mise en page qui valorise les différents niveaux de lecture : un texte principal accompagné notamment de « Gros plans », de « Stop info », de « Au fond, qu’est-ce que ça change ? »… Le tout est agrémenté de dessins de Guido Delameillieure et d’Alain Auderset, qui amènent cette pointe d’humour qui allège un livre dont la lecture demeure exigeante.
Non seulement cet exposé de la foi évangélique fera date, mais il est pensé en lien avec un site internet : mabible.net. Celui-ci propose des bonus susceptibles de se multiplier au fil du temps. Ils permettent par des questions de vérifier ce que l’on a compris de la lecture, mais aussi de bénéficier de compléments en lien avec la matière étudiée.
 
Une théologie évangélique ouverte
L’équipe qui a mené à bien ce « catéchisme pour adultes » présente un point commun : tous ont étudié ou enseignent à la FLTE. Ce nouveau manuel de théologie, édité par la Maison de la Bible, développe une théologie évangélique ouverte. Les auteurs n’hésitent pas à présenter les différents points de vue véhiculés dans le milieu évangélique sur un sujet, mais, dans le même temps, affichent aussi une opinion.
Pour la Création et le débat sciences-foi par exemple, « Pour une foi réfléchie » propose, à la suite du théologien français Henri Blocher, une lecture littéraire des deux premiers chapitres de la Genèse, soit une lecture qui voit dans ce récit une « présentation stylistique » et non un document à comprendre de manière littérale ou concordiste (les jours correspondent à des périodes) (p. 87-92).
Par rapport aux relations hommes-femmes, les auteurs valorisent l’égalité. A partir des récits de la Genèse, ils proposent de voir le couple comme une communauté où chacun des membres est partenaire. « La domination de l’homme sur la femme est donc une perversion de l’ordre déterminé lors de la création » (p. 261).
 
Baptême de l’Esprit ? Une position classique
Le chapitre consacré à l’Esprit développe sur plusieurs pages le baptême du Saint-Esprit. Il présente les différentes compréhensions qui ont cours dans les Eglises évangéliques, qu’elles soient classiques ou pentecôtisantes. Les auteurs ne cachent pas leur préférence pour la position classique qui fait coïncider le baptême de l’Esprit avec le début de la foi chrétienne, soit la conversion ou la régénération. Il ne s’agit pas pour autant de jeter le discrédit sur toute expérience ultérieure de l’Esprit. « Il faut simplement distinguer entre l’expérience et l’interprétation théologique de l’expérience. Ce qui est en jeu, ce n’est pas l’authenticité de l’expérience vécue par de nombreux chrétiens, mais la manière dont ils en rendent compte théologiquement » (p. 438).
Par rapport à la vision de la fin des temps, « Pour une foi réfléchie » dresse le paysage des positions en présence. 4 positions sont présentées dans le détail avec les différents choix d’interprétation. En final, ce manuel ne tranche pas, mais évoque ce qui unit ces différentes lectures, puis cite une déclaration sur ce sujet des professeurs de la FLTE et d’autres instituts bibliques francophones qui, en 1980, avaient laissé la question ouverte.
 
Un ouvrage de référence
« Pour une foi réfléchie » renferme un chapitre final « Enjeux et réflexions éthiques » qui aborde des questions concrètes – la vie dans son corps, la vie dans la sphère familiale, la vie dans la société – après avoir posé un cadre théologique à l’éthique chrétienne.
Ce manuel a donc tout de l’ouvrage de référence pour tout chrétien évangélique qui souhaite connaître les contours de sa foi. Utilisé de manière individuelle, il permettra d’approfondir un grand nombre de points que même la fréquentation régulière d’une Eglise ne permet pas d’aborder. Il pourrait aussi inciter nombre d’Eglises à se lancer en groupe dans un parcours de la doctrine évangélique. Avec l’avantage d’une perspective évangélique ouverte, qui accueille honnêtement d’autres points de vue.
Serge Carrel
 
Alain Nisus (dir.), Pour une foi réfléchie. Théologie pour tous, Romanel-sur-Lausanne, La Maison de la Bible, 2011, 928 p. (broché : 35.-). Ont aussi collaboré à ce manuel : Claude-Henri Gobat, Daniel Mattioli, Gilles Geiser, Luc Oleknovitch, Pascale Bittner et Thomas Koning.

Il existe en format relié et en format broché.

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

eglisesfree.ch

  • Commission Afrique et Moyen-Orient

    Lun 16 novembre 2020

    En lien avec les Œuvres et Eglises concernées et avec les autres commissions géographiques (Asie et Europe), la commission Afrique-Moyen Orient (CAMO) a pour objectif d'accompagner (écouter, conseiller, soutenir, encourager, visiter...) les envoyés avant, pendant et après leur engagement en Afrique et au Moyen-Orient.

  • Gouvernance partagée à la FREE: 4 postes sont mis au concours

    Jeu 16 décembre 2021

    Après bientôt une année de discussion et de réflexion, la Rencontre Générale de la FREE a donné son feu vert pour la première étape concrète du changement de gouvernance de la FREE: la restructuration du poste de Secrétaire général, créé en 2007 lors de la fusion de la FEEL et des AESR, en plusieurs postes de Responsables de secteurs - de cercles comme on le dira dorénavant. Si certains d'entre eux restent bénévoles (comme l'Administration ou la Mission), 3 d'entre eux vont devenir salariés, entre 25 et 40%.

  • Rencontre générale de la FREE : vers une transformation radicale du poste de Secrétaire général

    Lun 29 novembre 2021

    La Rencontre générale de la FREE, qui s’est tenue le 27 novembre 2021 à Lonay, a décidé de transformer le poste de Secrétaire général en une équipe de « coordinateurs ». Cette évolution, ainsi que l’introduction progressive de la gouvernance partagée, devrait rendre la gestion de la FREE plus souple et plus accessible aux jeunes générations.

  • Dessinez avec nous l'avenir de la Communication FREE !

    Jeu 07 octobre 2021

    La Commission communication est au nombre des secteurs de la FREE qui évoluent vers la gouvernance partagée. Dans ce cadre, elle souhaite mieux connaître vos attentes en matière d’offre de médias. Voulez-vous dessiner avec nous le contour de la communication de la FREE en 2022 ? Pour cela, nous vous invitons à remplir un sondage à l'adresse suivante : https://fr.surveymonkey.com/r/FreeCom2022

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !