A l’occasion de ses 40 ans, la revue théologique «Hokhma» honore le pasteur Gérard Pella

vendredi 24 juin 2016

« Hommage à Gérard Pella », c’est le titre que porte le numéro 110 de la revue de réflexion théologique Hokhma. L’occasion pour le comité de rédaction d’honorer un co-fondateur et de marquer le 40e anniversaire d’une démarche originale : permettre à des étudiants de mener une réflexion commune et de publier des contributions théologiques importantes pour leur réflexion.

La 110e livraison de la revue de réflexion théologique Hokhma est un hommage à Gérard Pella, pasteur réformé vaudois. Membre du comité de rédaction depuis 40 ans, le pasteur Pella reçoit une série d’hommages directs pour son engagement dans la réalisation d’un projet éditorial original, qui a vu le jour dans les années 70, entre étudiants en théologie francophones de sensibilité évangélique.

« Premier rédacteur, mais aussi seul co-fondateur de la revue à contribuer jusqu’à ce jour à sa publication, il a également écrit pour Hokhma de nombreux articles, méditations ou éditoriaux… », explique Christophe Desplanque, pasteur de l’Eglise protestante unie de France à Agen et membre du comité de rédaction.

D’anciens membres du comité et des collègues à la plume

Différents pasteurs et théologiens ont contribué à ce numéro hommage : Bernard Bolay, formateur dans l’Eglise évangélique réformée vaudoise avec une contribution sur le thème de l’accompagnement, Michel Kocher, directeur de Médias-pro à Lausanne, avec un article sur le témoignage, Louis Schweitzer, professeur d’éthique et de spiritualité à la Faculté libre de théologie évangélique de Vaux-sur-Seine (F), avec un article intitulé « Spiritualité et œcuménisme ».

Trois collègues de Gérard Pella ont aussi apporté leur contribution : l’aumônier des sœurs de St-Loup, Martin Hoegger pour parler des « 10 signes de renouveau de l’Eglise », Shafique Kesavjee, ancien professeur de théologie à la Faculté autonome de Genève et écrivain, avec une prédication prononcée lors du décès de Sandra Pella, et enfin Daniel Fatzer avec « Le mot de la fin ».

Un article hommage de Henri Blocher

Le tout est couronné par deux contributions. L’une du théologien évangélique de renommée internationale, Henri Blocher, qui a été un contributeur régulier de Hokhma. L’autre d’un couple de jeunes théologiens, Nathalie Perrot et son époux et Antony, récemment arrivé dans le comité de rédaction.

A l’occasion d’une petite fête dimanche 19 juin, le comité de rédaction a remis ce 110e numéro-hommage à Gérard Pella. A cette occasion, ce dernier a annoncé qu’il renonçait à son mandat de membre du comité, et qu’il partait serein « au vu de la qualité de la relève qui s’est engagée dans ce projet éditorial ces dernières années ».

Hokhma s’inscrit dans le mouvement évangélique francophone qui traverse les Eglises réformées, luthériennes et évangéliques. Cette revue a vu le jour en 1976 et a contribué à l’émergence d’une réflexion biblique et théologique proche des Groupes bibliques universitaires (GBU), à cheval entre les facultés de théologie pluralistes et évangéliques de Lausanne, Genève Strasbourg, Paris, Montpellier, Aix-en-Provence et Vaux-sur-Seine.

Serge Carrel

Le site de la revue de réflexion théologique Hokhma.

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • « J’ai été un bébé volé du Sri Lanka »

    Ven 03 novembre 2023

    Il y a quelques années, un trafic d’enfants proposés à l’adoption à des couples suisses secouait l’actualité. Sélina Imhoff, 38 ans, pasteure dans l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin, en a été victime. Elle témoigne avoir appris à accepter et à avancer, avec ses fissures, par la foi. Et se sentir proche du Christ né, comme elle, dans des conditions indignes. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Des choix porteurs de vie

    Ven 22 septembre 2023

    Abandonner la voiture et emménager dans une coopérative d’habitation ?... Deux couples de l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin ont fait ces choix qu’ils estiment porteurs de vie. « Le rythme plus lent du vélo a vraiment du sens pour moi », témoigne Thiéry Terraz, qui travaille pour l’antenne genevoise de Jeunesse en mission. « Je trouve dans le partage avec mes voisins ce que je veux vivre dans ma foi », lui fait écho Lorraine Félix, enseignante. Rencontres croisées. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Vivian, une flamme d’espoir à Arusha

    Jeu 15 juin 2023

    Vivian symbolise l’espoir pour tous ceux que la vie malmène. Aujourd’hui, cette trentenaire tanzanienne collabore comme assistante de direction au siège de Compassion à Arusha, en Tanzanie. Mais son parcours de vie avait bien mal débuté… Nous avons rencontré Vivian au bureau suisse de l’ONG à Yverdon, lors de sa visite en mars dernier. Témoignage.

  • Une expérience tchadienne « qui ouvre les yeux »

    Ven 20 janvier 2023

    Elle a 19 ans, étudie la psychologie à l’Université de Lausanne, et vient de faire un mois de bénévolat auprès de jeunes de la rue à N’Djaména. Tamara Furter, de l’Eglise évangélique La Chapelle (FREE) au Brassus, a découvert que l’on peut être fort et joyeux dans la précarité.

eglisesfree.ch

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !