« Avoir la foi, c’est avoir quelque chose en plus »

Propos recueillis par Claude-Alain Baehler mardi 04 avril 2023

Pâques… une libération pour le peuple hébreu qui a suivi Moïse hors d'Egypte… un passage de la mort à la vie pour Jésus dans la tradition chrétienne... Mais qu'est-ce qui me rend spirituellement vivant et me fait me sentir libre aujourd'hui ? Témoignages de trois chrétiens romands dans de courtes vidéos.

A l’occasion de Pâques, sous l’appellation « CIELS ! », Médiaspro diffuse trois courts témoignages de personnes pour qui la foi se vit de façon forte dans une activité qu’elles affectionnent tout particulièrement. Cheville ouvrière du projet, la journaliste Gabrielle Desarzens explique le pourquoi de la démarche(1).

Qui sont les trois personnes des vidéos, et quelle a été la genèse du projet ?

Il s’agit d’Isabelle, Natalia et Emmanuel. Le déclic de ce projet a été une discussion que j’ai eue avec des jeunes à qui j’essayais de rendre compte de ce qu’est la foi chrétienne. Face à eux et à leurs questions, je me suis sentie démunie. Jusqu’à ce que l’un d’eux avance : « Ne t’inquiète pas, en fait, on t’envie. La foi, c’est avoir quelque chose en plus ! » C’est ce quelque chose en plus que j’ai voulu profiler.

Comment as-tu rencontré les personnes qui témoignent dans ces vidéos ?

Il y a longtemps que je voulais faire quelque chose avec Isabelle, une femme qui n’a pas eu un parcours linéaire mais qui n’a jamais perdu la foi. Le fait qu’elle se sente particulièrement vivante quand elle se baigne dans le lac Saint-Point (France), quand il a trois degrés, me parle beaucoup parce que je fais la même chose ! Natalia trouve, elle, dans les couleurs de sa peinture, quelque chose qui fait sens pour elle. Cette femme dit aussi percevoir Dieu dans les lumières qui jaillissent de ses tableaux. On m’avait parlé d’elle et cela a été une belle rencontre. Emmanuel, quant à lui, est pasteur. Mais ce qui m’intéressait avant tout chez lui, c’est son rapport à la roche quand il fait de la grimpe.

Comment vois-tu ces témoignages en lien avec Pâques ?

Pour ces trois personnes, les activités dont elles témoignent leur donnent de la force, les renouvellent, leur font du bien. Isabelle se sent vivante et libre quand elle se baigne dans une eau très froide en hiver. Pour Natalia, c’est quand elle peint, alors que pour Emmanuel, c’est quand il s’agrippe à une paroi en pleine nature. Les trois vivent là quelque chose de fort tout en confirmant leur foi en Dieu. En fait, celui-ci se révèle loin des bancs d’Eglises parfois de façon décisive. C’est cela qui m’a intéressée dans ce projet.

Comment perçois-tu l’essentiel de leur message ?

C’est le « Va vers toi » adressé par Dieu à Abraham. Je me dis que nous sommes appelés à faire valoir qui nous sommes dans des activités qui nous ressemblent et où l’on pourra tisser un dialogue avec Dieu.

 

(1) Le projet a été préparé avec Sonia Zanou, responsable communication, Max Idje, producteur digital, Mélanie Rappo, monteuse, et Julia Sangnakkara, vidéaste.

  • Encadré 1:

    Comment voir les vidéos ?

    Les trois vidéos sont disponibles dès les dates suivantes :
    - mercredi 5 avril : «Isabelle»,
    - vendredi 7 avril : «Emmanuel»,
    - dimanche 9 avril : «Natalia».

    Il est possible de les voir aux adresses suivantes :
    - sur le site Réformés.ch : www.reformes.ch,
    - sur la page Facebook de Réformés.ch : www.facebook.com/Reformes,
    - sur la page Instagram de Réformés.ch : www.instagram.com/reformes.ch.

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • « J’ai été un bébé volé du Sri Lanka »

    Ven 03 novembre 2023

    Il y a quelques années, un trafic d’enfants proposés à l’adoption à des couples suisses secouait l’actualité. Sélina Imhoff, 38 ans, pasteure dans l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin, en a été victime. Elle témoigne avoir appris à accepter et à avancer, avec ses fissures, par la foi. Et se sentir proche du Christ né, comme elle, dans des conditions indignes. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Des choix porteurs de vie

    Ven 22 septembre 2023

    Abandonner la voiture et emménager dans une coopérative d’habitation ?... Deux couples de l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin ont fait ces choix qu’ils estiment porteurs de vie. « Le rythme plus lent du vélo a vraiment du sens pour moi », témoigne Thiéry Terraz, qui travaille pour l’antenne genevoise de Jeunesse en mission. « Je trouve dans le partage avec mes voisins ce que je veux vivre dans ma foi », lui fait écho Lorraine Félix, enseignante. Rencontres croisées. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Vivian, une flamme d’espoir à Arusha

    Jeu 15 juin 2023

    Vivian symbolise l’espoir pour tous ceux que la vie malmène. Aujourd’hui, cette trentenaire tanzanienne collabore comme assistante de direction au siège de Compassion à Arusha, en Tanzanie. Mais son parcours de vie avait bien mal débuté… Nous avons rencontré Vivian au bureau suisse de l’ONG à Yverdon, lors de sa visite en mars dernier. Témoignage.

  • Une expérience tchadienne « qui ouvre les yeux »

    Ven 20 janvier 2023

    Elle a 19 ans, étudie la psychologie à l’Université de Lausanne, et vient de faire un mois de bénévolat auprès de jeunes de la rue à N’Djaména. Tamara Furter, de l’Eglise évangélique La Chapelle (FREE) au Brassus, a découvert que l’on peut être fort et joyeux dans la précarité.

eglisesfree.ch

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !