Journée des réfugiés 2017 : samedi 30 septembre à Yverdon-les-Bains

jeudi 14 septembre 2017

Vous êtes engagé dans un groupe d’aide aux réfugiés… Vous aimeriez faire quelque chose…. Alors ne manquez pas la demi-journée de sensibilisation et de réseautage du samedi 30 septembre à Yverdon-les-Bains.

La première journée des acteurs chrétiens dans l’accueil des réfugiés a été organisée l’an dernier par le mouvement StopPauvreté, à l’occasion de la Journée mondiale des réfugiés. Cette année, la Commission réfugiés de la FREE a repris le flambeau en collaboration avec StopPauvreté et le Réseau évangélique suisse.

Des représentantes du Bureau suisse du HCR et de l’OSAR

Un programme particulièrement intéressant attend les participants. Marie Khammas du Bureau suisse du Haut-Commissariat pour les réfugiés de l’ONU (UNHCR) sera de la partie et abordera la problématique de l’intégration des migrants au bénéfice d’une admission provisoire. Karine Mathys de l’Organisation suisse d’aide aux réfugiés (OSAR) présentera les différentes ressources de cette association à l’adresse des acteurs et organisations qui oeuvrent en faveur des réfugiés.

6 exposés flash de personnes impliquées permettront de découvrir une dimension originale du travail avec les réfugiés. Pour conclure, un petit film intitulé « Un mur d’intégration » sera projeté. Il relate une expérience menée à l’Hospice du Grand-St-Bernard et qui a permis l’engagement professionnel de migrants. La matinée se terminera par un apéritif dînatoire préparé par des réfugiés.

Une boîte à idées

Voilà une occasion, tant pour celles et ceux qui ont déjà le pied à l’étrier que pour des néophytes qui aimeraient s’engager, de trouver des sources d’inspiration. Cette deuxième journée se déroulera à l’église des Uttins, à Yverdon-les-Bains.

Norbert Valley
Pasteur dans le Centre FREE de Morat
 

Journée des réfugiés 2017 : samedi 30 septembre à l’église évangélique des Uttins (FREE), 16, rue de Uttiins, de 9h à 13h. Les participants peuvent s’inscrire sur ce lien.

Télécharger le flyer.

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • « J’ai été un bébé volé du Sri Lanka »

    Ven 03 novembre 2023

    Il y a quelques années, un trafic d’enfants proposés à l’adoption à des couples suisses secouait l’actualité. Sélina Imhoff, 38 ans, pasteure dans l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin, en a été victime. Elle témoigne avoir appris à accepter et à avancer, avec ses fissures, par la foi. Et se sentir proche du Christ né, comme elle, dans des conditions indignes. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Des choix porteurs de vie

    Ven 22 septembre 2023

    Abandonner la voiture et emménager dans une coopérative d’habitation ?... Deux couples de l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin ont fait ces choix qu’ils estiment porteurs de vie. « Le rythme plus lent du vélo a vraiment du sens pour moi », témoigne Thiéry Terraz, qui travaille pour l’antenne genevoise de Jeunesse en mission. « Je trouve dans le partage avec mes voisins ce que je veux vivre dans ma foi », lui fait écho Lorraine Félix, enseignante. Rencontres croisées. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Vivian, une flamme d’espoir à Arusha

    Jeu 15 juin 2023

    Vivian symbolise l’espoir pour tous ceux que la vie malmène. Aujourd’hui, cette trentenaire tanzanienne collabore comme assistante de direction au siège de Compassion à Arusha, en Tanzanie. Mais son parcours de vie avait bien mal débuté… Nous avons rencontré Vivian au bureau suisse de l’ONG à Yverdon, lors de sa visite en mars dernier. Témoignage.

  • Une expérience tchadienne « qui ouvre les yeux »

    Ven 20 janvier 2023

    Elle a 19 ans, étudie la psychologie à l’Université de Lausanne, et vient de faire un mois de bénévolat auprès de jeunes de la rue à N’Djaména. Tamara Furter, de l’Eglise évangélique La Chapelle (FREE) au Brassus, a découvert que l’on peut être fort et joyeux dans la précarité.

eglisesfree.ch

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !