La Fédération des Eglises protestantes de Suisse se penche sur les corridors humanitaires

vendredi 07 juillet 2017

Le nombre de morts en Méditerranée continue de flamber et l’Italie croule toujours sous l’afflux de migrants. Face à cela, les membres de la Fédération des Eglises protestantes de Suisse (FEPS) se sont réunis mercredi 5 juillet à Berne pour parler de la façon dont ils pourraient agir.

La rencontre intitulée « Passages sûrs vers l’Europe » était destinée aux responsables de la migration et aux intéressés dans les Eglises membres de la FEPS. Elle a eu pour but de réfléchir au moyen d’éviter les drames à répétition en Méditerranée et à la façon de mieux et davantage se profiler dans l’intégration des migrants, a indiqué Simon Roethlisberger, chargé des questions de migration à la faîtière protestante. Les corridors humanitaires sur le modèle de ce qu’ont mis en place conjointement la Fédération des Eglises protestantes d’Italie et l’association catholique Sant’Egido ont notamment été discutés.

Accueil des plus vulnérables

Car la Suisse pourrait y participer. Deux groupes de travail qui émanent de la société civile ont d’ailleurs d’ores et déjà avancé des projets en ce sens, l’un à Zurich et l’autre à Lausanne. L’idée est de pouvoir acheminer des personnes malades, des femmes et des enfants par avion depuis des pays comme le Liban directement en Suisse. A noter que le Conseil fédéral avait accepté le 9 décembre 2016 d’accueillir 2000 migrants particulièrement vulnérables d’ici 2019. A fin mai, on en était à 108 seulement. Un chiffre jugé scandaleusement bas par Denise Graf, coordinatrice asile à la section suisse d’Amnesty International, au vu des difficultés extrêmes des migrants.

Frontières « bétonnées »

Cette femme très active en faveur des migrants a salué le fait que la FEPS aujourd’hui se retrousse les manches, car les Eglises ont vraiment une carte à jouer dans ce dossier. En Italie et en France, ce sont elles qui ont créé ces corridors humanitaires. En Suisse, ce sont aussi les Eglises qui doivent s’engager maintenant dans cette solution qui empêche, rappelons-le, le trafic des passeurs et les embarcations de fortune en mer. Un premier groupe de Syriens et d’Irakiens est d’ailleurs arrivé mercredi soir à Paris en provenance de Beyrouth. Une opération menée conjointement par les autorités françaises et des Eglises et associations catholiques et protestantes, dont la Fédération protestante de France. De nouveaux corridors initiés par les Eglises, en l’occurrence par la Conférence épiscopale italienne, vont en outre être opérationnels en septembre depuis l’Ethiopie jusqu’en Italie. Une solution qui semble optimale, d’autant plus que plusieurs pays « bétonnent », selon Denise Graf, leurs frontières, comme actuellement la Suisse sa frontière sud.

Plus de 2000 migrants morts déjà cette année en mer

Selon le dernier bilan diffusé mardi 4 juillet par l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), plus de 100'000 migrants sont arrivés cette année sur les côtes du sud de l’Europe, dont plus de 85'000 en Italie. Quelque 2'250 migrants sont morts ou ont disparu en mer.

Gabrielle Desarzens

Une chronique de RTS-religion diffusée sur RTS La première et à écouter ici.

Publicité

Journal Vivre

Opinion

Opinion

TheoTV (mercredi 20h)

16 janvier

  • «L'islam conquérant» avec Shafique Keshavjee (Ciel ! Mon info)
  • «Jessica Dorsey» dans Tchat avec Nath

23 janvier

  • «Shafique Keshavjee: les conditions du dialogue interreligieux aujourd'hui» (Ciel ! Mon info)
  • «Dépasser l'infidélité» avec Christian Reichel (Mieux vivre à deux)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • La boxe percute à l’église !

    Lun 14 janvier 2019

    Des jeunes boxent chaque semaine dans les locaux d’une église évangélique de la FREE. Une façon de faire venir ou revenir les moins de 20 ans à l’église ! Stéphane Hofer, l’instigateur de la formule Box Up Crime Switzerland, espère que l’activité fasse boule de neige. Reportage sur place.

  • L’aumônerie fait sa mue

    Lun 31 décembre 2018

    Que ce soit à l’hôpital, à l’armée ou auprès des jeunes, l’aumônerie est actuellement un chantier ouvert qui veut se professionnaliser et s’éloigner des églises. « Je ne sais pas où cela va nous conduire », réagit lundi 31 décembre Olivier Cretegny, ancien aumônier et président de la FEV (Fédération évangélique vaudoise). Non sans ajouter qu’une Journée de réflexion à l’adresse de tous les aumôniers évangéliques romands est agendée le 30 avril.

  • « Noël donne du sens aux circonstances de nos vies ! »

    Jeu 20 décembre 2018

    Trois personnes différentes, trois époques différentes, trois circonstances différentes. Et pourtant, c’est la même question qui surgit dans les cœurs. Cette question  touche au sens de Noël ; et quand on touche au sens de Noël, on touche au sens de nos vies. Bonne lecture du conte de Gilles Geiser, pasteur à l’église évangélique de Châble-Croix (FREE) d’Aigle !

  • « La véritable histoire de Noël »

    Jeu 20 décembre 2018

    Le début de l’hiver, c’est le début des veillées autour du feu. On s’est longtemps rassemblé au même endroit pour économiser l’huile et le bois, un moment propice pour se raconter des histoires. Philippe Henchoz, pasteur de l’église évangélique de Meyrin (FREE) vous propose ce conte pour votre veillée de Noël.

eglisesfree.ch

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !