Le CNEF demande à l’Etat français de mieux protéger les croyants

vendredi 15 décembre 2017

En vue de l’Examen périodique universel (EPU) de la France le 15 janvier prochain au Conseil des droits de l’homme à l’ONU, la juriste Nancy Lefevre du Conseil national des évangéliques de France (CNEF) a fait le déplacement à Genève. « Il faut que la France garantisse un pluralisme qui permette notamment aux chrétiens de vivre et partager l’Evangile », a-t-elle indiqué vendredi 15 décembre, après avoir rencontré différents diplomates onusiens.

C’est la première fois que le CNEF s’implique à ce niveau-là au Conseil des droits de l’homme. Mais l’enjeu est de taille. « Les questions de liberté religieuse et d’expression agitent au quotidien la société française et fait régulièrement la une de médias, souligne Nancy Lefevre. Or nous constatons qu’il y a une crispation autour de ces thèmes. Le principe de laïcité tend en fait à être instrumentalisé contre toute manifestation religieuse. Nous voulons au contraire que l’Etat inclue la protection des croyants contre la haine antireligieuse dans ses différents plans de lutte. Comme elle le fait à propos du racisme ou en ce qui concerne la discrimination anti LGBT. Et cela ne concerne pas que les chrétiens, mais toute personne ayant des convictions religieuses. »

Clauses de conscience

Invitée par la représentation de l’Alliance évangélique mondiale à Genève, la juriste a rencontré jeudi 14 et vendredi 15 décembre différentes missions diplomatiques qui seront appelées à se prononcer à l’EPU du 15 janvier prochain (1). Elle espère avoir aussi été entendue en ce qui concerne la liberté de conscience : « Car il n’y a aujourd’hui pas de clause de conscience en France pour les maires s’ils ne veulent pas célébrer des mariages pour couples de même sexe. Dans le domaine de la santé, nous souhaitons également que tous les soignants bénéficient d’une clause de conscience s’ils ne souhaitent pas pratiquer d’actes contraires à leurs convictions, tels que l’IVG, ou demain peut-être, la procréation médicalement assistée pour les couples lesbiens. »

Liberté d’expression dans le collimateur

Autre recommandation du CNEF : que les citoyens français jouissent de plus de sécurité juridique en ce qui concerne la liberté d’expression. « Parmi nos membres, beaucoup se posent la question de ce qu’ils osent dire ou non. Car les milieux homosexuels ont déjà agi en justice contre des personnes ayant manifesté une opinion chrétienne sur l’homosexualité. Or la liberté d’expression doit être valable pour tous, lance Nancy Lefevre. Le vrai pluralisme devrait permettre à chacun d’exprimer ses convictions. » Christine Boutin, ancienne présidente du Parti chrétien-démocrate, avait défrayé l’actualité française en citant les versets du Lévitique qui parlent de l’homosexualité comme d’une abomination. Condamnée au pénal, son cas sera prochainement jugé par la Cour de cassation.

Gabrielle Desarzens

(1) La procédure onusienne de l’EPU intervient pour tous les pays chaque quatre ans. Elle n’est pas contraignante, mais l’Etat doit ensuite prendre position sur les recommandations qui lui ont été faites, relève Michaël Mutzner, délégué à l’ONU de l’Alliance évangélique mondiale.

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • « Oui, la relève de l’Eglise passe par les femmes »

    Ven 16 septembre 2022

    Nel Berner, 52 ans, est dans la dernière ligne droite de ses études en théologie à la HET-PRO. Pour elle, la Bible est favorable au ministère féminin. Et les communautés doivent reconnaître avoir besoin tant d’hommes que de femmes à leur tête.

  • Prostitution à Zurich : l’Eglise en première ligne

    Mar 23 août 2022

    Entre 3'000 et 5'000 personnes se prostituent dans des conditions indignes à Zurich, où une passe oscille entre 20 et 50 francs. En cause : la pauvreté aggravée par la pandémie, épinglent Sœur Ariane et le prêtre Karl Wolf, qui leur apportent quotidiennement nourriture et chaleur humaine. Un reportage diffusé dimanche 28 août dans Hautes Fréquences, sur RTS La Première.

  • « Auras-tu été toi ? »

    Lun 20 juin 2022

    Elle puise dans le judaïsme de quoi nourrir sa foi chrétienne. La théologienne et pasteure Francine Carrillo écoute, calligraphie et fait parler les lettres hébraïques qui, selon elle et avec toute la tradition juive, sont porteuses de sens et d’espérance. Rencontre.

  • Anaël Bussy, ébéniste, fabrique du matériel pour le culte

    Ven 20 mai 2022

    Anaël Bussy vient de démarrer comme ébéniste indépendant à Chevilly, près de La Sarraz. Parmi ses premières réalisations, des plateaux en bois, destinés à la distribution de la Sainte-Cène.

eglisesfree.ch

  • Commission Afrique et Moyen-Orient

    Lun 16 novembre 2020

    En lien avec les Œuvres et Eglises concernées et avec les autres commissions géographiques (Asie et Europe), la commission Afrique-Moyen Orient (CAMO) a pour objectif d'accompagner (écouter, conseiller, soutenir, encourager, visiter...) les envoyés avant, pendant et après leur engagement en Afrique et au Moyen-Orient.

  • Gouvernance partagée à la FREE: 4 postes sont mis au concours

    Jeu 16 décembre 2021

    Après bientôt une année de discussion et de réflexion, la Rencontre Générale de la FREE a donné son feu vert pour la première étape concrète du changement de gouvernance de la FREE: la restructuration du poste de Secrétaire général, créé en 2007 lors de la fusion de la FEEL et des AESR, en plusieurs postes de Responsables de secteurs - de cercles comme on le dira dorénavant. Si certains d'entre eux restent bénévoles (comme l'Administration ou la Mission), 3 d'entre eux vont devenir salariés, entre 25 et 40%.

  • Rencontre générale de la FREE : vers une transformation radicale du poste de Secrétaire général

    Lun 29 novembre 2021

    La Rencontre générale de la FREE, qui s’est tenue le 27 novembre 2021 à Lonay, a décidé de transformer le poste de Secrétaire général en une équipe de « coordinateurs ». Cette évolution, ainsi que l’introduction progressive de la gouvernance partagée, devrait rendre la gestion de la FREE plus souple et plus accessible aux jeunes générations.

  • Dessinez avec nous l'avenir de la Communication FREE !

    Jeu 07 octobre 2021

    La Commission communication est au nombre des secteurs de la FREE qui évoluent vers la gouvernance partagée. Dans ce cadre, elle souhaite mieux connaître vos attentes en matière d’offre de médias. Voulez-vous dessiner avec nous le contour de la communication de la FREE en 2022 ? Pour cela, nous vous invitons à remplir un sondage à l'adresse suivante : https://fr.surveymonkey.com/r/FreeCom2022

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !