Le mensuel catholique « Paroisses vivantes » consacre son dossier aux évangéliques

mercredi 26 novembre 2014

Des catholiques qui font le pas vers les évangéliques… Le pape François n’est pas le seul. Le mensuel des paroisses catholiques romandes fait de même avec un dossier sur les évangéliques, décliné par la rédaction romande et par des contributions d’acteurs locaux impliqués dans les relations œcuméniques.

Au mois de novembre, le mensuel catholique Paroisses vivantes a consacré son dossier principal aux évangéliques. Dans la partie romande du journal, Vincent Lafargue se penche sur la question : « Les évangéliques : conservateurs ou réformateurs ? » Ce prêtre constate que les évangéliques constituent une nébuleuse, qu’ils sont perçus par certains réformés comme conservateurs voire fondamentalistes, et par certains catholiques comme des « réformateurs ». Le journaliste passe ensuite à une mise en garde à l’endroit des dérives sectaires dont pourraient être victimes les personnes qui fréquentent certaines Eglises. Il poursuit par une citation d’une Valaisanne, mère de trois enfants et mariée à un Camerounais, membre de l’Eglise évangélique apostolique de Sion. Cette femme exprime sa perception de catholique engagée dans les deux réalités ecclésiales. En conclusion, Vincent Lafargue invite les lecteurs de Paroisses vivantes à « regarder avec circonspection » les évangéliques, « même s’ils nous poussent, ajoute-t-il, (…) à redonner de la joie et du sens à nos célébrations catholiques ».

Les contributions locales plus en phase avec le terrain

Dans les déclinaisons paroissiales de l’édition de novembre de Paroisses vivantes, le ton est plus cordial, marqué qu’il est par les dynamiques locales entre Eglises. C’est ainsi que plusieurs pasteurs de la FREE font leur apparition. Gilles Geiser de l’Eglise évangélique Châble-Croix à Aigle cosigne une lettre au prêtre local ; Gaëlle et Cédric Chanson de l’Eglise la Colline à Crissier (FREE) sont présentés à côté du pasteur de l’Eglise évangélique Lazare à Bussigny. Dans le cahier genevois, Willy Schildknecht de l’Eglise évangélique l’Espérance au Grand-Lancy (FREE) présente sur une page la dynamique qui prévaut actuellement dans sa communauté.

Dans ces pages réservées aux réalités locales, un couple mixte, catholique-évangélique, est interviewé, ainsi qu’une membre d’une Eglise évangélique valaisanne, très impliquée dans son village.

Le propos de Paroisses vivantes, lorsqu’il est nourri par les contacts locaux, est bienveillant, voire critique par rapport à l’institution romaine qui ne reconnaît pas les évangéliques comme Eglises. La rédaction romande est, elle, plus circonspecte, notamment avec la mise en avant de la Miviludes, cette instance française de lutte contre les sectes, auxquelles les évangéliques sont ainsi associés.

Serge Carrel

Découvrir ce dossier de Paroisses vivantes.

Serge Carrel

Serge Carrel est au bénéfice d’une formation double: théologique et journalistique. Après dix ans de pastorat en France et en Suisse romande, il a travaillé huit ans comme journaliste aux émissions religieuses de la RTS. Aujourd’hui formateur d’adultes et journaliste en lien avec la Fédération romande d’Eglises évangéliques (FREE), il essaie de tirer le meilleur parti de ce double ancrage. Que ce soit dans le cadre du FREE COLLEGE, de lafree.ch, de Vivre ou de la fenêtre chrétienne de MaxTV.

Formation reçue

Master en théologie (UNIL, 1986)
Centre romand de formation des journalistes (RP, 1996)

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • Une expérience tchadienne « qui ouvre les yeux »

    Ven 20 janvier 2023

    Elle a 19 ans, étudie la psychologie à l’Université de Lausanne, et vient de faire un mois de bénévolat auprès de jeunes de la rue à N’Djaména. Tamara Furter, de l’Eglise évangélique La Chapelle (FREE) au Brassus, a découvert que l’on peut être fort et joyeux dans la précarité.

  • « Oui, la relève de l’Eglise passe par les femmes »

    Ven 16 septembre 2022

    Nel Berner, 52 ans, est dans la dernière ligne droite de ses études en théologie à la HET-PRO. Pour elle, la Bible est favorable au ministère féminin. Et les communautés doivent reconnaître avoir besoin tant d’hommes que de femmes à leur tête.

  • Prostitution à Zurich : l’Eglise en première ligne

    Mar 23 août 2022

    Entre 3'000 et 5'000 personnes se prostituent dans des conditions indignes à Zurich, où une passe oscille entre 20 et 50 francs. En cause : la pauvreté aggravée par la pandémie, épinglent Sœur Ariane et le prêtre Karl Wolf, qui leur apportent quotidiennement nourriture et chaleur humaine. Un reportage diffusé dimanche 28 août dans Hautes Fréquences, sur RTS La Première.

  • « Auras-tu été toi ? »

    Lun 20 juin 2022

    Elle puise dans le judaïsme de quoi nourrir sa foi chrétienne. La théologienne et pasteure Francine Carrillo écoute, calligraphie et fait parler les lettres hébraïques qui, selon elle et avec toute la tradition juive, sont porteuses de sens et d’espérance. Rencontre.

eglisesfree.ch

  • FREE : une première « Journée stratégique »

    Ven 03 février 2023

    Les personnes qui exercent un rôle dans la FREE se sont réunies en janvier pour réfléchir à la mise en œuvre de la nouvelle « gouvernance à autorité distribuée » (1). Retour sur une « Journée stratégique » conviviale et studieuse.

  • Commission Afrique et Moyen-Orient

    Lun 16 novembre 2020

    En lien avec les Œuvres et Eglises concernées et avec les autres commissions géographiques (Asie et Europe), la commission Afrique-Moyen Orient (CAMO) a pour objectif d'accompagner (écouter, conseiller, soutenir, encourager, visiter...) les envoyés avant, pendant et après leur engagement en Afrique et au Moyen-Orient.

  • Gouvernance partagée à la FREE: 4 postes sont mis au concours

    Jeu 16 décembre 2021

    Après bientôt une année de discussion et de réflexion, la Rencontre Générale de la FREE a donné son feu vert pour la première étape concrète du changement de gouvernance de la FREE: la restructuration du poste de Secrétaire général, créé en 2007 lors de la fusion de la FEEL et des AESR, en plusieurs postes de Responsables de secteurs - de cercles comme on le dira dorénavant. Si certains d'entre eux restent bénévoles (comme l'Administration ou la Mission), 3 d'entre eux vont devenir salariés, entre 25 et 40%.

  • Rencontre générale de la FREE : vers une transformation radicale du poste de Secrétaire général

    Lun 29 novembre 2021

    La Rencontre générale de la FREE, qui s’est tenue le 27 novembre 2021 à Lonay, a décidé de transformer le poste de Secrétaire général en une équipe de « coordinateurs ». Cette évolution, ainsi que l’introduction progressive de la gouvernance partagée, devrait rendre la gestion de la FREE plus souple et plus accessible aux jeunes générations.

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !