L’EMS Praz-Soleil est opposé à la pratique de l’assistance au suicide entre ses murs

lundi 26 mars 2012

Les prochaines votations cantonales vaudoises mettent certains EMS chrétiens en difficulté. En cas d’acceptation de l’initiative Exit ou du contre-projet proposé par le Conseil d’Etat, ils seraient obligés d’accepter la venue d’associations d’aide au suicide dans leurs murs, sous peine de suppression des fonds publics. Le conseil de la fondation Praz-Soleil, proche de la Fédération romande d’Eglises évangéliques, invite à glisser un double non dans les urnes.

Le conseil de la fondation Praz-Soleil a rappelé début mars son opposition à la pratique de la mort assistée entre ses murs. Ce conseil qui gère notamment un établissement médico-social à Château-d’Oex rappelle également son intention de pratiquer uniquement les soins palliatifs pour les personnes en fin de vie.

Et l’objection de conscience pour les directions d’établissement ?
« Nous souhaitons accompagner les personnes âgées jusqu’à la fin, dans les meilleures conditions possibles et dans le respect de la vie que Dieu nous donne », explique Jacques Chollet, ancien député au Grand Conseil vaudois et président du conseil de fondation.
« Nous avons accueilli avec soulagement le fait que le contre-projet du Conseil d’Etat vaudois n’autorise pas le personnel soignant à participer à une assistance au suicide, ajoute Olivier Cretegny, aumônier de Praz-Soleil. Mais nous ne comprenons pas qu’un droit d’objection de conscience pour les établissements eux-mêmes ne figure pas dans le contre-projet. »

2x non et oui au contre-projet dans la question subsidiaire
Par rapport à la votation du 17 juin sur l’initiative Exit et le contre-projet, le conseil de fondation de Praz-Soleil invite les électeurs vaudois à refuser ces deux objets parce que leur acceptation rendrait inassumable un accompagnement chrétien des personnes en fin de vie. A la question subsidiaire : « Si l’initiative comme le contre-projet sont acceptés par le peuple, est-ce l’initiative ou le contre-projet qui doit entrer en vigueur ? », la fondation invite à choisir le contre-projet.

Une œuvre sociale de la FREE
La fondation Praz-Soleil gère deux institutions dans le canton de Vaud : l’établissement médico-social de Château-d’Oex qui dispose d’une capacité d’hébergement de 37 lits (28 lits en long séjour), et la Maison d’accueil Béthel à Blonay, qui peut accueillir 21 personnes en souffrance psychique. Praz-Soleil est une œuvre sociale en lien avec la Fédération romande d’Eglises évangéliques (FREE), une fédération qui rassemble une cinquantaine d’Eglises en Suisse romande.

Le site de Praz-Soleil.

Pour plus d’infos sur ce dossier, voir une page spéciale du site de la Fédération romande d’Eglises évangéliques.


Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • « J’ai été un bébé volé du Sri Lanka »

    Ven 03 novembre 2023

    Il y a quelques années, un trafic d’enfants proposés à l’adoption à des couples suisses secouait l’actualité. Sélina Imhoff, 38 ans, pasteure dans l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin, en a été victime. Elle témoigne avoir appris à accepter et à avancer, avec ses fissures, par la foi. Et se sentir proche du Christ né, comme elle, dans des conditions indignes. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Des choix porteurs de vie

    Ven 22 septembre 2023

    Abandonner la voiture et emménager dans une coopérative d’habitation ?... Deux couples de l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin ont fait ces choix qu’ils estiment porteurs de vie. « Le rythme plus lent du vélo a vraiment du sens pour moi », témoigne Thiéry Terraz, qui travaille pour l’antenne genevoise de Jeunesse en mission. « Je trouve dans le partage avec mes voisins ce que je veux vivre dans ma foi », lui fait écho Lorraine Félix, enseignante. Rencontres croisées. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Vivian, une flamme d’espoir à Arusha

    Jeu 15 juin 2023

    Vivian symbolise l’espoir pour tous ceux que la vie malmène. Aujourd’hui, cette trentenaire tanzanienne collabore comme assistante de direction au siège de Compassion à Arusha, en Tanzanie. Mais son parcours de vie avait bien mal débuté… Nous avons rencontré Vivian au bureau suisse de l’ONG à Yverdon, lors de sa visite en mars dernier. Témoignage.

  • Une expérience tchadienne « qui ouvre les yeux »

    Ven 20 janvier 2023

    Elle a 19 ans, étudie la psychologie à l’Université de Lausanne, et vient de faire un mois de bénévolat auprès de jeunes de la rue à N’Djaména. Tamara Furter, de l’Eglise évangélique La Chapelle (FREE) au Brassus, a découvert que l’on peut être fort et joyeux dans la précarité.

eglisesfree.ch

  • Un·e responsable des finances (10%)

    Lun 29 janvier 2024

    Plus grande fédération d’Eglises évangéliques en Suisse romande, la FREE offre un cadre de travail dynamique et défiant, en lien étroit avec les autres acteurs du milieu chrétien évangélique romand, suisse et international. Dans ce cadre, la FREE recherche un·e responsable des finances.

  • Rencontre générale : une fédération utile

    Mer 29 novembre 2023

    La Rencontre générale du 25 novembre 2023 a permis de remercier Stéphane Bossel pour 23 ans d’engagements divers et importants dans la FREE. Elle a aussi permis à l’équipe de direction de partager quelques priorités, notamment le sens, les valeurs et la plus-value que la FREE peut offrir aux Eglises.

  • Rencontre générale de la FREE : l’équipe de direction souffle sa première bougie

    Sam 08 avril 2023

    La Rencontre générale de la FREE, qui a eu lieu le 1er avril 2023 à Aigle, a permis à la nouvelle équipe de direction de dresser un bilan, après tout juste une année de fonctionnement. Et ce qui saute aux yeux, c’est le grand nombre des défis à relever.

  • FREE : une première « Journée stratégique »

    Ven 03 février 2023

    Les personnes qui exercent un rôle dans la FREE se sont réunies en janvier pour réfléchir à la mise en œuvre de la nouvelle « gouvernance à autorité distribuée » (1). Retour sur une « Journée stratégique » conviviale et studieuse.

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !