Suicide assisté à Neuchâtel : pas d’exception pour l’Armée du salut selon le Tribunal fédéral 

vendredi 07 octobre 2016

Le suicide assisté continue à faire son chemin dans les homes pour personnes âgées. Une décision du Tribunal fédéral tombée jeudi ne reconnaît pas à la direction d’un EMS le droit à l’objection de conscience.

Suite à une décision du Tribunal fédéral (TF), le home le Foyer de l’Armée du salut ne pourra pas se prévaloir de ses convictions chrétiennes pour empêcher Exit d’entrer dans ses murs et d’y mener un suicide assisté. Après une pesée des intérêts, le TF considère que le droit de se suicider doit l’emporter sur la liberté religieuse qu’affiche une institution.

Obligé de mettre à disposition une chambre

Sur Neuchâtel, le Foyer de l’Armée du salut pourra toujours, d’après le Tribunal fédéral, se soustraire à cette obligation en renonçant à sa reconnaissance d’utilité publique et aux subventions qui y sont attachées. Par contre, si la liberté de croyance d’une direction d’institution devait l’emporter sur la liberté d'un patient de mettre fin à sa vie, cela signifierait que certains patients se verraient privés de leur droit à l’autodétermination.

Comme toutes les institutions reconnues d’utilité publique dans le canton de Neuchâtel, le Foyer est soumis à la réglementation votée par le Grand Conseil en novembre 2014. Cette dernière prévoit que la liberté de choix des patients ou des résidants l’emporte sur le règlement des EMS. Si un patient souhaite mettre fin à ses jours avec Exit, l’établissement n’a pas d’autre choix que d’accepter sa volonté et de mettre une chambre à disposition du résident, qui sera ensuite pris en charge par Exit. Le personnel du home ne devra ni intervenir, ni assister à la mort du patient.

Daniel Oester, l’un des chargés de communication de l’Armée du salut à Berne, relève que, manifestement, cette décision ne va pas dans le sens souhaité par cette Eglise et œuvre chrétienne. Mais que pour l’instant, les responsables de l’Armée du salut ne souhaitent pas prendre position. « Nous allons étudier les considérants du Tribunal fédéral, puis nous communiquerons », ajoute-t-il.

Une décision qui risque de faire jurisprudence pour tous les EMS chrétiens

En 2012 dans le canton de Vaud, à l’occasion d’une votation sur l’entrée de l’assistance au suicide dans les EMS, la FREE et la fondation Praz-Soleil s’étaient engagées pour la défense de la liberté de conscience des directions. Avec d’autres EMS vaudois, la Maison d’accueil Praz-Soleil à Château-d’Oex avait constitué une coalition d’une quinzaine d’établissements qui s’était opposée à la fois à l’initiative d’Exit et au contre-projet de l’Etat de Vaud. Le double non ne l’avait pas emporté dans les urnes.

Au vu de cette décision du Tribunal fédéral concernant le Foyer, on peut penser que tous les EMS confessionnels de Suisse devront se résoudre soit à faire de la place à Exit dans leurs murs, soit à renoncer aux subventions publiques et à développer des EMS pour personnes fortunées.

Serge Carrel avec une dépêche de l’ATS 

Lire le commentaire de Serge Carrel : « Suicide assisté en EMS : le Tribunal fédéral piétine la liberté de conscience des directions d’EMS ».

Serge Carrel

Serge Carrel est au bénéfice d’une formation double: théologique et journalistique. Après dix ans de pastorat en France et en Suisse romande, il a travaillé huit ans comme journaliste aux émissions religieuses de la RTS. Aujourd’hui formateur d’adultes et journaliste en lien avec la Fédération romande d’Eglises évangéliques (FREE), il essaie de tirer le meilleur parti de ce double ancrage. Que ce soit dans le cadre du FREE COLLEGE, de lafree.ch, de Vivre ou de la fenêtre chrétienne de MaxTV.

Formation reçue

Master en théologie (UNIL, 1986)
Centre romand de formation des journalistes (RP, 1996)

Publicité
  • « Les chrétiens ne sont pas là pour gagner une loi ! »

    « Les chrétiens ne sont pas là pour gagner une loi ! »

    En octobre dernier, le verdict du Tribunal constitutionnel polonais rendant l’avortement quasi illégal a provoqué de nouvelles grandes manifestations dans le pays. Pasteur dans la plus ancienne église évangélique de Varsovie, Samuel Skrzypkowski, 31 ans, nous donne son regard sur la crise traversée actuellement par la Pologne sur le sujet.

    jeudi 02 septembre 2021
  • Quand le Covid percute les jeunes déjà cabossés

    Quand le Covid percute les jeunes déjà cabossés

    Tatiana vit dans un foyer depuis plusieurs années. Elle ne peut rentrer le week-end chez ses parents, décédés il y a cinq ans. « C’est compliqué », dit-elle pour évoquer son quotidien avec la pandémie. Pour Roselyne Righetti, pasteure de rue à Lausanne qui la suit depuis sa naissance, ces jeunes doivent apprendre à ne pas perdre l’espérance. Cette rencontre croisée a donné lieu à une émission diffusée dimanche 30 mai dans Hautes Fréquences sur La Première.

    lundi 31 mai 2021
  • Les soirées masculines d’Alexandre Oehen

    Les soirées masculines d’Alexandre Oehen

    Se retrouver entre hommes, bière à la main, pour parler de ses émotions, voire de ses fragilités : des soirées ou des virées entre hommes font de plus en plus parler d’elles. Pourquoi ? Qu’est-ce qui s’y dit et s’y partage ? Alexandre Oehen, président du Conseil associatif de l’église apostolique CityLife Riviera à Vevey, organise des « soirées feu » depuis 2018 : « Parce que l’homme a tendance à mettre le couvercle sur ses émotions. Or il est précieux qu’il puisse ouvrir son cœur et pleurer comme n’importe quel être humain », a-t-il dit dimanche 18 avril dans l’émission Hautes Fréquences.

    mardi 20 avril 2021
  • Voyager ? Oui, mais autrement

    Voyager ? Oui, mais autrement

    Avec la pandémie, les gens du voyage se retrouvent bloqués dans leurs quartiers d’hiver. Grâce aux beaux jours qui reviennent, ils se déplacent en Suisse et espèrent franchir les frontières sous peu. Pour l’heure, leurs itinérances se font, du moins pour certains d’entre eux, en musique. Rencontre.

    lundi 15 mars 2021

eglisesfree.ch

  • Rencontre générale de la FREE : vers une transformation radicale du poste de Secrétaire général

    Lun 29 novembre 2021

    La Rencontre générale de la FREE, qui s’est tenue le 27 novembre 2021 à Lonay, a décidé de transformer le poste de Secrétaire général en une équipe de « coordinateurs ». Cette évolution, ainsi que l’introduction progressive de la gouvernance partagée, devrait rendre la gestion de la FREE plus souple et plus accessible aux jeunes générations.

  • Dessinez avec nous l'avenir de la Communication FREE !

    Jeu 07 octobre 2021

    La Commission communication est au nombre des secteurs de la FREE qui évoluent vers la gouvernance partagée. Dans ce cadre, elle souhaite mieux connaître vos attentes en matière d’offre de médias. Voulez-vous dessiner avec nous le contour de la communication de la FREE en 2022 ? Pour cela, nous vous invitons à remplir un sondage à l'adresse suivante : https://fr.surveymonkey.com/r/FreeCom2022

  • Partenariat reconduit entre la FREE et Médias-pro

    Mar 29 juin 2021

    La Convention qui lie la FREE et Médias-pro pour la poursuite du travail de Gabrielle Desarzens dans le service public a été renouvelée mardi 22 juin entre les instances concernées. Les compétences de la journaliste ont à nouveau été unanimement reconnues et saluées.

  • Tchad : et si vous étiez envoyés?

    Mar 16 mars 2021

    La Commission Afrique-Moyen Orient (CAMO) travaille en lien avec Action Missionnaire Internationale partenaires (AMI-p), mission partenaire de la FREE qui oeuvre depuis 60 ans auprès des peuples du Sahel. La mission AMI-p est engagée sur plusieurs lieux dans la région du Tchad, au coeur de la capitale, N'Djaména, ainsi que dans sa banlieue, dans l'est du pays à Abéché et au nord du Togo à Mango. Vous pouvez découvrir davantage sur les champs d'actions en cliquant ici.

LAFREE.INFO

Instagram

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !