Mission-Net 2013: un projet d’Eglise !

vendredi 04 octobre 2013

Du 28 décembre 2013 au 2 janvier 2014, quelques milliers de jeunes européens seront rassemblés en Allemagne sous la bannière de la mission. Petit aperçu de comment Mission-Net a été intégré dans une dynamique d'Eglise.

L'Eglise évangélique des Uttins (FREE) à Yverdon-les-Bains a envoyé une petite équipe de jeunes aux deux derniers congrès Mission-Net. Au travers de ces congrès, des jeunes ont non seulement vécu des expériences fortes, mais l'Eglise entière en a tiré un bénéfice d'une manière originale et marquante. En 2009, le groupe mission des Uttins a encouragé la formation de duos pour que chaque participant puisse être accompagné dans la prière lors du congrès. Ces duos ont perduré après le congrès et une dynamique d'Eglise s'est développée. Pour Christian Mairhofer, l'un des deux pasteurs de l'Eglise, les duos de prière sont les fruits visibles, dans la durée, d'un tel congrès.

Mélangeons les ghettos !
Ces duos se font entre personnes de générations différentes. De profondes amitiés intergénérationnelles se sont créées. Marie-Claude Pellerin, membre de l'Eglise des Uttins, explique : « Je trouve que les duos de générations voisines évitent aux uns comme aux autres de vivre en ghettos, les jeunes d'un côté et les vieux de l'autre, et ainsi de se ronronner parmi. » Marie-Claude est encouragée à dépoussiérer certains sujets en répondant à des questions en tant qu'aînée, non pas en se cantonnant à sa sagesse « presque antédiluvienne », mais en se laissant interpeller par les idées et les expériences de sa partenaire de prière, de quarante ans sa cadette.

Entre partage et amitié
La partenaire de Marie-Claude Pellerin, Fanny Cosnard, est du même avis : « Ah les duos de prière, c'est incroyable ! » s'exclame-t-elle avant de souligner que, pour elle, c'est un trio avec Dieu. « Un tel partage est vraiment encourageant et stimulant. Je souhaite à chacun de pouvoir vivre une telle expérience un jour ! » De nombreux fruits ont découlé de ces duos. Christian Mairhofer constate que ces amitiés ont permis à l'Eglise de grandir dans la communion fraternelle. Ce pasteur enlève même hebdomadairement sa « casquette » et prend part à un duo de prière pour partager ses joies et ses peines. « C'est pas facile ! admet-il. Sans le savoir, il m'arrive de reprendre mon rôle de pasteur. »

Une jeunesse missionnelle
Mission-Net a aussi laissé une trace durable dans la vie des jeunes qui ont participé à ces congrès. Plusieurs ont depuis goûté à des séjours à court-terme et d'autres forgent le désir de répondre à un appel missionnaire, alors que la plupart essaient d'appliquer au quotidien un mode de vie « missionnel ». Sensibiliser la jeunesse à la mission locale ainsi qu'à la mission globale ne peut qu'encourager une dynamique d'Eglise. Envoyer une équipe de jeunes à Mission-Net risque non seulement de « transformer le monde » de vos jeunes, mais celui de votre communauté !
Antje Carrel

  • Encadré 1:

    Mission-Net pratiquement
    Le troisième congrès Mission-Net aura lieu à Offenburg (D) du 28 décembre au 2 janvier. Cet événement européen, avec plus de 35 pays représentés, rassemblera des jeunes chrétiens de 16 à 30 ans autour de la mission.
    Plus d'infos sur le prochain congrès Mission-Net.

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • « J’ai été un bébé volé du Sri Lanka »

    Ven 03 novembre 2023

    Il y a quelques années, un trafic d’enfants proposés à l’adoption à des couples suisses secouait l’actualité. Sélina Imhoff, 38 ans, pasteure dans l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin, en a été victime. Elle témoigne avoir appris à accepter et à avancer, avec ses fissures, par la foi. Et se sentir proche du Christ né, comme elle, dans des conditions indignes. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Des choix porteurs de vie

    Ven 22 septembre 2023

    Abandonner la voiture et emménager dans une coopérative d’habitation ?... Deux couples de l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin ont fait ces choix qu’ils estiment porteurs de vie. « Le rythme plus lent du vélo a vraiment du sens pour moi », témoigne Thiéry Terraz, qui travaille pour l’antenne genevoise de Jeunesse en mission. « Je trouve dans le partage avec mes voisins ce que je veux vivre dans ma foi », lui fait écho Lorraine Félix, enseignante. Rencontres croisées. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Vivian, une flamme d’espoir à Arusha

    Jeu 15 juin 2023

    Vivian symbolise l’espoir pour tous ceux que la vie malmène. Aujourd’hui, cette trentenaire tanzanienne collabore comme assistante de direction au siège de Compassion à Arusha, en Tanzanie. Mais son parcours de vie avait bien mal débuté… Nous avons rencontré Vivian au bureau suisse de l’ONG à Yverdon, lors de sa visite en mars dernier. Témoignage.

  • Une expérience tchadienne « qui ouvre les yeux »

    Ven 20 janvier 2023

    Elle a 19 ans, étudie la psychologie à l’Université de Lausanne, et vient de faire un mois de bénévolat auprès de jeunes de la rue à N’Djaména. Tamara Furter, de l’Eglise évangélique La Chapelle (FREE) au Brassus, a découvert que l’on peut être fort et joyeux dans la précarité.

eglisesfree.ch

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !