Rencontre générale : deux Congolais font le point sur la situation dans l’Ituri

mardi 20 juin 2006

La République démocratique du Congo, Israël-Palestine... La Rencontre générale des AESR s’est ouverte aux joies et aux peines des chrétiens du monde le 17 juin. Elle a aussi évoqué la fusion FEEL-AESR et la nomination des responsables dans les Eglises locales. Echos.

« Porrentruy ? Mais c’est le bout du monde ! » Le 17 juin, la Rencontre générale des AESR s’est déroulée dans la cité ajoulote et ce fut l’occasion de prendre conscience que les AESR sont bien romandes et pas simplement lémaniques ! « Cela fait 13 ans que nous ne sommes pas venus à Porrentruy ! a souligné Norbert Valley, l’ancien pasteur du Centre évangélique de Porrentruy (CEP). Pas de quoi penser qu’il y a abus de déplacements dans le nord de la Suisse ! »

Bunia et Nyankunde au centre de l’attention
Introduite par Pierre Crelier, l’actuel pasteur du CEP, la Rencontre générale a été marquée par la présence de deux représentants de la Communauté Emmanuel de l’est de la République démocratique du Congo. Le pasteur Kakoraki Lombe Josué, le représentant légal de la Communauté, et Besisa Mugisa John, le trésorier, ont présenté la situation qui prévaut actuellement dans cette région pour les Eglises soeurs des AESR. Marquée par des troubles ethniques ces dernières années, la région de l’Ituri connaît aujourd’hui des mouvements de population importants. La ville de Bunia, le chef-lieu de l’Ituri, a vu sa population augmenter de 100'000 personnes en quelques semaines. Des affrontements entre des milices et les soldats du gouvernement ont conduit les habitants des campagnes à fuir leur village et à trouver refuge dans la ville où est stationnée la Monuc, la force onusienne de paix.
Le pasteur Kakoraki a également donné des nouvelles du Centre médical évangélique de Nyankunde. Le centre a été investi ces derniers mois par 5’000 soldats qui vivent au crochet de la population. Cette occupation a conduit de nombreux habitants à fuir la région. La Communauté Emmanuel doit donc faire face actuellement à Bunia à de nombreuses demandes d’aide de personnes déplacées. Les besoins en nourriture et en capacités d’hébergement sont importants.

Le point sur la fusion
La Rencontre générale a également permis de faire le point sur les perspectives de fusion entre la Fédération des Eglises évangéliques libres (FEEL) et les AESR. Le processus avance. Et si tout va comme prévu, dès le 1er janvier 2007, ces deux unions d’Eglises n’en formeront plus qu’une. Daniel Berger, président de la FEEL, et René Monot, président de la Rencontre générale des AESR, ont souligné que la fusion allait se faire par combinaison des 2 associations. Une période transitoire de 2 ans permettra d’ajuster la vie commune et de finaliser une charte d’appartenance, à l’élaboration de laquelle toutes les Eglises membres participeront. Les deux présidents ont également souligné qu’ils se tenaient à disposition de toutes les Eglises pour répondre à leurs questions. Sur demande, ils peuvent même participer aux différentes rencontres d’Eglise qui devraient se pencher prochainement sur les nouveaux statuts et sur les dispositions internes.

Uniformiser la nomination des ministères
Lors de cette Rencontre générale, le Bureau exécutif des AESR et la Commission des ministères ont proposé des « Recommandations » pour uniformiser la nomination des pasteurs et des autres ministères dans les Eglises locales. « Jusqu’à maintenant, a constaté René Monot, c’était comme aux temps des Juges : chaque Eglise opérait comme elle le souhaitait ! » Pour éviter des disparités de traitement et des manières de faire préjudiciables à l’exercice d’un ministère, ce document propose aux Eglises de ne pas assimiler trop étroitement élections civiles et élections dans l’Eglise. Il ne s’agit pas, par exemple, de mener une campagne électorale en faveur de tel ou tel candidat. Ce document invite l’équipe des responsables à proposer au vote de la communauté un seul candidat. Pour que cette personne soit nommée au poste de pasteur ou de responsable, elle devra recueillir 70 pour-cent des voix. Les bulletins blancs seront systématiquement écartés. S’ils dépassent 30 pour-cent des suffrages exprimés, le scrutin est invalidé et l’équipe de responsables invitée à reconsidérer sa proposition. Ces « Recommandations » fixent enfin la durée d’un ministère à 4 ans, renouvelables. Chaque fin de mandat devrait permettre une évaluation du travail accompli. Ces propositions ont été accueillies plutôt favorablement par la centaine de délégués présents.
Serge Carrel

  • Encadré 1:

    La RG en bref
    - La Commission jeunesse cherche un animateur-jeunesse à 50 pour-cent pour remplacer Pascal Grosjean, en partance pour un ministère à la Ligue pour la lecture de la Bible.
    - Les comptes 2005 du Trait d’union missionnaire ont été adoptés.
    - Guy Gentizon a donné rapport d’un voyage en Israël-Palestine, effectué avec le CECCV (le Conseil des Eglises chrétiennes du canton de Vaud).
    - Jean-Charles Moret a informé que l’AEPF (l’Association des Eglises des pays francophones) a été dissoute.
    - La Fédération évangélique vaudoise (FEV) suit attentivement l’élaboration dans le canton de Vaud de la nouvelle loi qui présidera aux relations entre les Eglises et l’Etat. Le projet de loi devrait être discuté en septembre au Grand Conseil.

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • « Oui, la relève de l’Eglise passe par les femmes »

    Ven 16 septembre 2022

    Nel Berner, 52 ans, est dans la dernière ligne droite de ses études en théologie à la HET-PRO. Pour elle, la Bible est favorable au ministère féminin. Et les communautés doivent reconnaître avoir besoin tant d’hommes que de femmes à leur tête.

  • Prostitution à Zurich : l’Eglise en première ligne

    Mar 23 août 2022

    Entre 3'000 et 5'000 personnes se prostituent dans des conditions indignes à Zurich, où une passe oscille entre 20 et 50 francs. En cause : la pauvreté aggravée par la pandémie, épinglent Sœur Ariane et le prêtre Karl Wolf, qui leur apportent quotidiennement nourriture et chaleur humaine. Un reportage diffusé dimanche 28 août dans Hautes Fréquences, sur RTS La Première.

  • « Auras-tu été toi ? »

    Lun 20 juin 2022

    Elle puise dans le judaïsme de quoi nourrir sa foi chrétienne. La théologienne et pasteure Francine Carrillo écoute, calligraphie et fait parler les lettres hébraïques qui, selon elle et avec toute la tradition juive, sont porteuses de sens et d’espérance. Rencontre.

  • Anaël Bussy, ébéniste, fabrique du matériel pour le culte

    Ven 20 mai 2022

    Anaël Bussy vient de démarrer comme ébéniste indépendant à Chevilly, près de La Sarraz. Parmi ses premières réalisations, des plateaux en bois, destinés à la distribution de la Sainte-Cène.

eglisesfree.ch

  • Commission Afrique et Moyen-Orient

    Lun 16 novembre 2020

    En lien avec les Œuvres et Eglises concernées et avec les autres commissions géographiques (Asie et Europe), la commission Afrique-Moyen Orient (CAMO) a pour objectif d'accompagner (écouter, conseiller, soutenir, encourager, visiter...) les envoyés avant, pendant et après leur engagement en Afrique et au Moyen-Orient.

  • Gouvernance partagée à la FREE: 4 postes sont mis au concours

    Jeu 16 décembre 2021

    Après bientôt une année de discussion et de réflexion, la Rencontre Générale de la FREE a donné son feu vert pour la première étape concrète du changement de gouvernance de la FREE: la restructuration du poste de Secrétaire général, créé en 2007 lors de la fusion de la FEEL et des AESR, en plusieurs postes de Responsables de secteurs - de cercles comme on le dira dorénavant. Si certains d'entre eux restent bénévoles (comme l'Administration ou la Mission), 3 d'entre eux vont devenir salariés, entre 25 et 40%.

  • Rencontre générale de la FREE : vers une transformation radicale du poste de Secrétaire général

    Lun 29 novembre 2021

    La Rencontre générale de la FREE, qui s’est tenue le 27 novembre 2021 à Lonay, a décidé de transformer le poste de Secrétaire général en une équipe de « coordinateurs ». Cette évolution, ainsi que l’introduction progressive de la gouvernance partagée, devrait rendre la gestion de la FREE plus souple et plus accessible aux jeunes générations.

  • Dessinez avec nous l'avenir de la Communication FREE !

    Jeu 07 octobre 2021

    La Commission communication est au nombre des secteurs de la FREE qui évoluent vers la gouvernance partagée. Dans ce cadre, elle souhaite mieux connaître vos attentes en matière d’offre de médias. Voulez-vous dessiner avec nous le contour de la communication de la FREE en 2022 ? Pour cela, nous vous invitons à remplir un sondage à l'adresse suivante : https://fr.surveymonkey.com/r/FreeCom2022

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !