Rencontre générale : deux Congolais font le point sur la situation dans l’Ituri

mardi 20 juin 2006

La République démocratique du Congo, Israël-Palestine... La Rencontre générale des AESR s’est ouverte aux joies et aux peines des chrétiens du monde le 17 juin. Elle a aussi évoqué la fusion FEEL-AESR et la nomination des responsables dans les Eglises locales. Echos.

« Porrentruy ? Mais c’est le bout du monde ! » Le 17 juin, la Rencontre générale des AESR s’est déroulée dans la cité ajoulote et ce fut l’occasion de prendre conscience que les AESR sont bien romandes et pas simplement lémaniques ! « Cela fait 13 ans que nous ne sommes pas venus à Porrentruy ! a souligné Norbert Valley, l’ancien pasteur du Centre évangélique de Porrentruy (CEP). Pas de quoi penser qu’il y a abus de déplacements dans le nord de la Suisse ! »

Bunia et Nyankunde au centre de l’attention
Introduite par Pierre Crelier, l’actuel pasteur du CEP, la Rencontre générale a été marquée par la présence de deux représentants de la Communauté Emmanuel de l’est de la République démocratique du Congo. Le pasteur Kakoraki Lombe Josué, le représentant légal de la Communauté, et Besisa Mugisa John, le trésorier, ont présenté la situation qui prévaut actuellement dans cette région pour les Eglises soeurs des AESR. Marquée par des troubles ethniques ces dernières années, la région de l’Ituri connaît aujourd’hui des mouvements de population importants. La ville de Bunia, le chef-lieu de l’Ituri, a vu sa population augmenter de 100'000 personnes en quelques semaines. Des affrontements entre des milices et les soldats du gouvernement ont conduit les habitants des campagnes à fuir leur village et à trouver refuge dans la ville où est stationnée la Monuc, la force onusienne de paix.
Le pasteur Kakoraki a également donné des nouvelles du Centre médical évangélique de Nyankunde. Le centre a été investi ces derniers mois par 5’000 soldats qui vivent au crochet de la population. Cette occupation a conduit de nombreux habitants à fuir la région. La Communauté Emmanuel doit donc faire face actuellement à Bunia à de nombreuses demandes d’aide de personnes déplacées. Les besoins en nourriture et en capacités d’hébergement sont importants.

Le point sur la fusion
La Rencontre générale a également permis de faire le point sur les perspectives de fusion entre la Fédération des Eglises évangéliques libres (FEEL) et les AESR. Le processus avance. Et si tout va comme prévu, dès le 1er janvier 2007, ces deux unions d’Eglises n’en formeront plus qu’une. Daniel Berger, président de la FEEL, et René Monot, président de la Rencontre générale des AESR, ont souligné que la fusion allait se faire par combinaison des 2 associations. Une période transitoire de 2 ans permettra d’ajuster la vie commune et de finaliser une charte d’appartenance, à l’élaboration de laquelle toutes les Eglises membres participeront. Les deux présidents ont également souligné qu’ils se tenaient à disposition de toutes les Eglises pour répondre à leurs questions. Sur demande, ils peuvent même participer aux différentes rencontres d’Eglise qui devraient se pencher prochainement sur les nouveaux statuts et sur les dispositions internes.

Uniformiser la nomination des ministères
Lors de cette Rencontre générale, le Bureau exécutif des AESR et la Commission des ministères ont proposé des « Recommandations » pour uniformiser la nomination des pasteurs et des autres ministères dans les Eglises locales. « Jusqu’à maintenant, a constaté René Monot, c’était comme aux temps des Juges : chaque Eglise opérait comme elle le souhaitait ! » Pour éviter des disparités de traitement et des manières de faire préjudiciables à l’exercice d’un ministère, ce document propose aux Eglises de ne pas assimiler trop étroitement élections civiles et élections dans l’Eglise. Il ne s’agit pas, par exemple, de mener une campagne électorale en faveur de tel ou tel candidat. Ce document invite l’équipe des responsables à proposer au vote de la communauté un seul candidat. Pour que cette personne soit nommée au poste de pasteur ou de responsable, elle devra recueillir 70 pour-cent des voix. Les bulletins blancs seront systématiquement écartés. S’ils dépassent 30 pour-cent des suffrages exprimés, le scrutin est invalidé et l’équipe de responsables invitée à reconsidérer sa proposition. Ces « Recommandations » fixent enfin la durée d’un ministère à 4 ans, renouvelables. Chaque fin de mandat devrait permettre une évaluation du travail accompli. Ces propositions ont été accueillies plutôt favorablement par la centaine de délégués présents.
Serge Carrel

  • Encadré 1:

    La RG en bref
    - La Commission jeunesse cherche un animateur-jeunesse à 50 pour-cent pour remplacer Pascal Grosjean, en partance pour un ministère à la Ligue pour la lecture de la Bible.
    - Les comptes 2005 du Trait d’union missionnaire ont été adoptés.
    - Guy Gentizon a donné rapport d’un voyage en Israël-Palestine, effectué avec le CECCV (le Conseil des Eglises chrétiennes du canton de Vaud).
    - Jean-Charles Moret a informé que l’AEPF (l’Association des Eglises des pays francophones) a été dissoute.
    - La Fédération évangélique vaudoise (FEV) suit attentivement l’élaboration dans le canton de Vaud de la nouvelle loi qui présidera aux relations entre les Eglises et l’Etat. Le projet de loi devrait être discuté en septembre au Grand Conseil.

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

3 juin

  • «Définitivement acquitté!» avec Norbert Valley (Ciel! Mon info)
  • «Guérir de son passé» avec Jacques Poujol (Vitamine B)

10 juin

  • «La paternité de Dieu» avec Paul Hemes (Ciel! Mon info)
  • «La protection divine» avec Anne Emmett (Vitamine B)

myfreelife.ch

eglisesfree.ch

  • Coronavirus : les mesures à prendre proposées par la FREE et l'OFSP

    Ven 06 mars 2020

    Comme plusieurs unions ou fédérations d’Eglises, la FREE a proposé à ses Eglises membres de prendre les mesures suivantes en lien avec la propagation du coronavirus ou covid-19. Voici ce qui a été indiqué aux responsables des Eglises membres.

  • Partenariat avec la Ligue pour la lecture de la Bible

    Ven 12 avril 2019

    Le 6 avril 2019, lors de la Rencontre générale de la FREE, Philippe Thueler, Secrétaire général de la Fédération, a annoncé officiellement le partenariat entre la Ligue et la FREE pour la formation et le coaching des églises pour ce ministère.

  • Qui contacter en cas de soupçon d'abus sexuels sur les mineurs?

    Dim 03 mars 2019

    En complément à la nouvelle charte des moniteurs de l'enfance de la FREE, voici la liste des services et associations à contacter, selon les cantons, en cas de soupçon d'abus sur un mineur.

  • Lieux de culte : plutôt adaptés que neutres

    Mer 18 décembre 2019

    « Pour être missionnels, doit-on désacraliser nos lieux de culte ? » Tel était le thème de réflexion de l’après-midi, lors de la Rencontre générale de la FREE, le 23 novembre 2019 à Nyon. Cette réflexion a été introduite, le matin, par une méditation de Myriam Matthey, pasteure dans l’Eglise évangélique « La Fraternelle », à Nyon. Ensuite, durant l’après-midi, une table ronde a rassemblé Marc Gallay, pasteur dans l’Eglise évangélique de Lonay, François Kunz, architecte à Genève et Jacques André, pasteur dans l’Eglise évangélique de Cologny. Il ne sera, semble-t-il, pas nécessaire de « désacraliser » nos lieux de cultes et de les transformer en salles polyvalentes pour les rendre missionnels. Par contre, ils auront souvent besoin d’être adaptés.

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !