« Sans l’Esprit Saint, nous sommes des pauvres », estime Justin Welby, le primat des anglicans

vendredi 23 juin 2017

« C’est chaque jour que l’Eglise et le chrétien ont besoin d’un nouveau souffle », a exprimé lundi 19 juin Justin Welby, archevêque de Canterbury et primat de l’Eglise anglicane. De passage à Fribourg, il était l’un des orateurs de la quatrième édition des Journées d’étude pour le renouveau théologique et sociétal.

Interpellé en aparté sur le titre du colloque fribourgeois intitulé « Come, Holy Spirit ! » (« Viens, Esprit Saint ! »), Justin Welby a indiqué que chaque Eglise comme chaque chrétien a, chaque jour, besoin d’être rempli de l’Esprit Saint. L’archevêque de Canterbury avait juste dix minutes entre la fin de la session plénière de ce jour et son départ pour Genève où il devait prendre son vol retour sur l’Angleterre. Le temps de souligner que « nous avons besoin que l’Esprit Saint nous critique, qu’il nous montre nos erreurs et nos possibilités. »

Pour le primat de l’Eglise anglicane, qui est à la tête de 80 millions de fidèles à travers le monde, il appartient donc à chaque fidèle de chercher la force, la puissance de l’Esprit. « Parce que sans lui, nous ne sommes que des faibles. Des pauvres. Sans force. Sans capacité. » Pour lui, en effet, l’Esprit Saint est nécessaire dans les relations interpersonnelles, dans les grandes questions de réconciliation, dans les relations entre les différentes confessions chrétiennes, dans la morale et les questions éthiques, comme dans l’économie.

La dignité de la personne humaine est à sauvegarder

Ses deux attachées de presse regardent le temps qui défile sur leur téléphone portable. Encore 6 minutes. Quel regard notre homme jette-t-il justement sur le monde du travail, menacé aujourd’hui par l’avancée technologique ? Sur cette économie libérale qui, selon moult observateurs, va dans le mur ? Justin Welby a travaillé onze ans dans le secteur pétrolier, avant d’entreprendre des études de théologie, puis de devenir prêtre anglican. « Nous devons faire face à un défi extraordinaire, répond-il posément. Nous sommes au début de la quatrième révolution industrielle. Nos enfants, dans les prochaines décennies, vont souffrir un changement énorme. » Mais les révolutions du passé ont connu des peurs similaires face au spectre d’un manque de travail et l’Histoire leur a donné tort. Le chef de l’Eglise anglicane se veut donc optimiste. « Il faut garder toutefois, au centre des changements, la dignité de la personne humaine », souligne-t-il.

L’Eglise face aux drames ?

A propos enfin des drames qui ont secoué récemment la Grande-Bretagne, entre l’incendie de Londres et les dernières attaques terroristes, l’archevêque glisse encore que l’Eglise a été partout : en travaillant à côté des personnes qui ont perdu leur logement, avec celles qui ont perdu des proches. En rassurant. En encourageant. « Jamais je n’avais vu avec une telle évidence la nécessité de l’Eglise. Et du don de l’Eglise à notre pays. »

Gabrielle Desarzens

Publicité
FC_Langham_Predic2

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • Des choix porteurs de vie

    Ven 22 septembre 2023 icon-comments 1

    Abandonner la voiture et emménager dans une coopérative d’habitation ?... Deux couples de l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin ont fait ces choix qu’ils estiment porteurs de vie. « Le rythme plus lent du vélo a vraiment du sens pour moi », témoigne Thiéry Terraz, qui travaille pour l’antenne genevoise de Jeunesse en mission. « Je trouve dans le partage avec mes voisins ce que je veux vivre dans ma foi », lui fait écho Lorraine Félix, enseignante. Rencontres croisées. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Vivian, une flamme d’espoir à Arusha

    Jeu 15 juin 2023

    Vivian symbolise l’espoir pour tous ceux que la vie malmène. Aujourd’hui, cette trentenaire tanzanienne collabore comme assistante de direction au siège de Compassion à Arusha, en Tanzanie. Mais son parcours de vie avait bien mal débuté… Nous avons rencontré Vivian au bureau suisse de l’ONG à Yverdon, lors de sa visite en mars dernier. Témoignage.

  • Une expérience tchadienne « qui ouvre les yeux »

    Ven 20 janvier 2023

    Elle a 19 ans, étudie la psychologie à l’Université de Lausanne, et vient de faire un mois de bénévolat auprès de jeunes de la rue à N’Djaména. Tamara Furter, de l’Eglise évangélique La Chapelle (FREE) au Brassus, a découvert que l’on peut être fort et joyeux dans la précarité.

  • « Oui, la relève de l’Eglise passe par les femmes »

    Ven 16 septembre 2022

    Nel Berner, 52 ans, est dans la dernière ligne droite de ses études en théologie à la HET-PRO. Pour elle, la Bible est favorable au ministère féminin. Et les communautés doivent reconnaître avoir besoin tant d’hommes que de femmes à leur tête.

eglisesfree.ch

  • Rencontre générale de la FREE : l’équipe de direction souffle sa première bougie

    Sam 08 avril 2023

    La Rencontre générale de la FREE, qui a eu lieu le 1er avril 2023 à Aigle, a permis à la nouvelle équipe de direction de dresser un bilan, après tout juste une année de fonctionnement. Et ce qui saute aux yeux, c’est le grand nombre des défis à relever.

  • FREE : une première « Journée stratégique »

    Ven 03 février 2023

    Les personnes qui exercent un rôle dans la FREE se sont réunies en janvier pour réfléchir à la mise en œuvre de la nouvelle « gouvernance à autorité distribuée » (1). Retour sur une « Journée stratégique » conviviale et studieuse.

  • Commission Afrique et Moyen-Orient

    Lun 16 novembre 2020

    En lien avec les Œuvres et Eglises concernées et avec les autres commissions géographiques (Asie et Europe), la commission Afrique-Moyen Orient (CAMO) a pour objectif d'accompagner (écouter, conseiller, soutenir, encourager, visiter...) les envoyés avant, pendant et après leur engagement en Afrique et au Moyen-Orient.

  • Gouvernance partagée à la FREE: 4 postes sont mis au concours

    Jeu 16 décembre 2021

    Après bientôt une année de discussion et de réflexion, la Rencontre Générale de la FREE a donné son feu vert pour la première étape concrète du changement de gouvernance de la FREE: la restructuration du poste de Secrétaire général, créé en 2007 lors de la fusion de la FEEL et des AESR, en plusieurs postes de Responsables de secteurs - de cercles comme on le dira dorénavant. Si certains d'entre eux restent bénévoles (comme l'Administration ou la Mission), 3 d'entre eux vont devenir salariés, entre 25 et 40%.

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !