Semaine universelle de prière : développer une vision fraîche de la Mission

Culte inter-églises Palexpo
Culte inter-églises Palexpo (REG/ Anaïs) icon-info
vendredi 12 janvier 2024

Le Réseau évangélique suisse convie les chrétiens à participer à la Semaine universelle de prière annuelle, avec la mission en ligne de mire. A Genève, comme dans d'autres lieux, des rencontres inter-églises sont prévues. Perspectives et témoignages.

La Semaine universelle de prière 2024 est lancée. Du 14 au 21 janvier, en Suisse comme dans toute l’Europe, les chrétiens de différentes Eglises sont invités à manifester leur unité en invoquant Dieu ensemble. En collaboration avec les Alliances évangéliques allemande et autrichienne, le Réseau évangélique suisse (RES-SEA) publie son livret de prière, focalisé cette année sur la mission : « Dieu invite – Une vision pour la mission ».

« Nous avons répondu un jour à cette invitation de Jésus à le suivre, nous avons accepté le don de la vie éternelle et de le connaître toujours mieux. Beaucoup de personnes n’ont jamais entendu parler de cette invitation… Mais Jésus ne cesse d’inviter les gens à le suivre, et il veut se servir de nous pour ça », souligne la co-secrétaire générale du RES-SEA en introduction du livret. Des rencontres de prière inter-Eglises évangéliques sont ainsi organisées tout au long de cette semaine spéciale, qui se referme dans de nombreuses localités par une célébration commune.

L’occasion de sortir de ses murs

A Genève, Christian Tischhauser coordonne la Semaine universelle de prière dans le cadre du Réseau évangélique genevois (REG) depuis quinze ans. Aux yeux de ce persévérant septuagénaire, qui connait tous les pasteurs évangéliques de la cité de Calvin, commencer l’année en priant avec d’autres chrétiens encourage et donne un élan pour les douze mois suivants. « C’est l’occasion de sortir de nos murs, et c’est bénéfique de découvrir d’autres communautés de la ville, que nous n’avons pas l’occasion de visiter. C’est aussi à cette unité que Dieu nous appelle », rappelle le coordinateur, également responsable du secteur Prière au REG.

Prier ensemble a une puissance

Pasteur remplaçant dans l’Eglise évangélique l’Espérance (FREE), à Lancy, une des communautés genevoises engagées dans cette Semaine de prière, Michel Jeanrenaud est reconnaissant envers Dieu de voir les Eglises s’unir dans la prière depuis si longtemps : « Ces rencontres ont été pour moi l’occasion de vivre un petit peu plus l’unité du corps du Christ. Que Dieu nous aide tous à prendre la prière individuelle, en Eglise locale et avec d’autres communautés évangéliques encore plus à cœur ».

Fidèle participante, Maria relève pour sa part : « Prier à plusieurs a une puissance, car la Bible dit que là où deux ou trois sont assemblés en son nom, Jésus-Christ est au milieu d’eux. Quand on prie ensemble, on est encouragés par les paroles de reconnaissance des autres. On peut donner une parole à quelqu’un ou en recevoir une ».

Donner de la place à la jeunesse

Il y a trois ans, constatant que la moyenne d’âge des participants était élevée, Christian Tischhauser et sa petite équipe ont eu l’idée de confier la direction d’une des soirées-prière à la jeunesse. Cette initiative a apporté un renouveau, car davantage de jeunes de 17 à 25 ans participent à cette soirée spéciale. Les plus âgés, eux, sont réjouis de la présence de la génération montante. Lors d’une de ces soirées « Jeunesse », le jeune orateur a eu le sentiment que Dieu l'appelait à prier pour des personnes de l’assistance, dont Christian Tischhauser, qui a été touché par cette prière en sa faveur. Une femme a spontanément prié pour une autre participante qui souffrait d'un pied.

Se réjouir dans la maison de prière de Dieu

Dans la vie de foi de Christian Tischhauser, la prière a une place toute particulière. Il dit d’ailleurs que son leitmotiv est ce texte de la Bible : « Je les amènerai sur ma montagne sainte, et je les réjouirai dans ma maison de prière. […] Car ma maison sera appelée une maison de prière pour tous les peuples» (Esaie 56.7). Pendant des années, ce Genevois d’adoption a participé au mouvement « Prière pour la Suisse » et il continue de s’impliquer dans le mouvement « Sentinelles » : chaque semaine, une centaine de chrétiens et chrétiennes du grand Genève s’engagent à intercéder, une heure durant, pour les sujets de prière transmis par les pasteur·e·s et les responsables d’organisations chrétiennes qui le souhaitent.

 

Vous pouvez télécharger ou commander ici la brochure : « Dieu invite – Une vision pour la mission ».

  • Encadré 1:

    Les cinq Eglises genevoises qui vous attendent

    Pour cette édition 2024, l’Action biblique, l’Eglise évangélique de Plainpalais, l’Eglise évangélique l’Espérance, l’Eglise évangélique de Réveil et l’Eglise missionnaire « Christ est Roi » accueilleront les cinq rencontres communautaires. Elles suivront le canevas de prière proposé par le RES-SEA, sans négliger pour autant d’autres sujets, comme les besoins personnels des participants ou la situation en Ukraine ou au Moyen-Orient.

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • « J’ai été un bébé volé du Sri Lanka »

    Ven 03 novembre 2023

    Il y a quelques années, un trafic d’enfants proposés à l’adoption à des couples suisses secouait l’actualité. Sélina Imhoff, 38 ans, pasteure dans l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin, en a été victime. Elle témoigne avoir appris à accepter et à avancer, avec ses fissures, par la foi. Et se sentir proche du Christ né, comme elle, dans des conditions indignes. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Des choix porteurs de vie

    Ven 22 septembre 2023

    Abandonner la voiture et emménager dans une coopérative d’habitation ?... Deux couples de l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin ont fait ces choix qu’ils estiment porteurs de vie. « Le rythme plus lent du vélo a vraiment du sens pour moi », témoigne Thiéry Terraz, qui travaille pour l’antenne genevoise de Jeunesse en mission. « Je trouve dans le partage avec mes voisins ce que je veux vivre dans ma foi », lui fait écho Lorraine Félix, enseignante. Rencontres croisées. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Vivian, une flamme d’espoir à Arusha

    Jeu 15 juin 2023

    Vivian symbolise l’espoir pour tous ceux que la vie malmène. Aujourd’hui, cette trentenaire tanzanienne collabore comme assistante de direction au siège de Compassion à Arusha, en Tanzanie. Mais son parcours de vie avait bien mal débuté… Nous avons rencontré Vivian au bureau suisse de l’ONG à Yverdon, lors de sa visite en mars dernier. Témoignage.

  • Une expérience tchadienne « qui ouvre les yeux »

    Ven 20 janvier 2023

    Elle a 19 ans, étudie la psychologie à l’Université de Lausanne, et vient de faire un mois de bénévolat auprès de jeunes de la rue à N’Djaména. Tamara Furter, de l’Eglise évangélique La Chapelle (FREE) au Brassus, a découvert que l’on peut être fort et joyeux dans la précarité.

eglisesfree.ch

  • Un·e responsable des finances (10%)

    Lun 29 janvier 2024

    Plus grande fédération d’Eglises évangéliques en Suisse romande, la FREE offre un cadre de travail dynamique et défiant, en lien étroit avec les autres acteurs du milieu chrétien évangélique romand, suisse et international. Dans ce cadre, la FREE recherche un·e responsable des finances.

  • Rencontre générale : une fédération utile

    Mer 29 novembre 2023

    La Rencontre générale du 25 novembre 2023 a permis de remercier Stéphane Bossel pour 23 ans d’engagements divers et importants dans la FREE. Elle a aussi permis à l’équipe de direction de partager quelques priorités, notamment le sens, les valeurs et la plus-value que la FREE peut offrir aux Eglises.

  • Rencontre générale de la FREE : l’équipe de direction souffle sa première bougie

    Sam 08 avril 2023

    La Rencontre générale de la FREE, qui a eu lieu le 1er avril 2023 à Aigle, a permis à la nouvelle équipe de direction de dresser un bilan, après tout juste une année de fonctionnement. Et ce qui saute aux yeux, c’est le grand nombre des défis à relever.

  • FREE : une première « Journée stratégique »

    Ven 03 février 2023

    Les personnes qui exercent un rôle dans la FREE se sont réunies en janvier pour réfléchir à la mise en œuvre de la nouvelle « gouvernance à autorité distribuée » (1). Retour sur une « Journée stratégique » conviviale et studieuse.

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !