Vaud : les évangéliques entrent pleinement dans la démarche de reconnaissance d’intérêt public proposée par l’Etat

mardi 09 avril 2019

Durant la pause de midi, mardi 9 avril, des membres du comité de la Fédération évangélique vaudoise (FEV) accompagnés du député Jean-Luc Chollet ont transmis la Déclaration liminaire d’engagement à la conseillère d’Etat Béatrice Métraux. Ce faisant, ils marquent l’entrée pleine et entière de 42 Eglises évangéliques ou postes de l’Armée du salut dans le processus de reconnaissance d’intérêt public proposé par l’Etat de Vaud.

La Fédération évangélique vaudoise (FEV) a déposé le mardi 9 avril sa demande de reconnaissance d’intérêt public auprès de l’Etat de Vaud avec la Déclaration liminaire d’engagement signée par 36 Eglises membres et l’association des 6 postes vaudois de l’Armée du salut. 11 Eglises membres de la FEV n’ont finalement pas signé.

Avec le dépôt de cette Déclaration liminaire, la grande majorité des membres de la FEV désire poursuivre le dialogue et le processus de reconnaissance. Le dépôt de cette demande devrait permettre d’établir, dès que possible, des relations claires entre l’Etat et les évangéliques, et à ces derniers d’être reconnus d’intérêt public.

Une demande déjà déposée en 2007

Après avoir fait une première demande en 2007, il a fallu attendre la mise en vigueur du Règlement d’application par l’Etat de Vaud en 2016 pour préparer une nouvelle démarche. Ce Règlement a nécessité des modifications importantes des statuts de la FEV.

Un dossier de présentation de tous les membres de la FEV comportant 30 pages et 6 classeurs fédéraux a été remis à l’Etat en avril 2017. Peu après, la FEV a reçu la Déclaration liminaire d’engagement à faire signer par chaque Eglise membre. Une telle démarche a nécessité du temps et de la réflexion. Plusieurs thèmes tels que la prééminence des lois civiles sur les préceptes religieux, ou le devoir d’abstention qui concerne tout discours contrevenant au respect de l’ordre constitutionnel, ont fait l’objet de discussions au sein des Eglises, ainsi qu'entre le comité de la FEV et la Commission de consultation en matière religieuse (CCMR) nommée par l’Etat de Vaud.

Des signataires qui s’engagent à respecter l’ordre juridique helévétique

Aidé par un homme de lois, le comité de la FEV a trouvé ces échanges très positifs. Ils ont permis à chacun de se positionner. Les signataires de la Déclaration liminaire s’engagent donc à respecter les règles qui prévalent dans l’ordre juridique suisse. Mais cet engagement ne porte pas atteinte à l’exercice des droits fondamentaux des évangéliques qui sont garantis par le droit suisse et la constitution vaudoise en particulier. (Réd.)

  • Encadré 1:

    Découvrez nos articles sur la demande de reconnaissance des évangéliques vaudois

    Lafree.info a suivi depuis les débuts le processus de demande de reconnaissance d'intérêt public des évangéliques vaudois auprès de l'Etat. Un dossier de lafree.info est à disposition. Il comprend tous les articles publiés sur ce site à ce propos.

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

eglisesfree.ch

  • Commission Afrique et Moyen-Orient

    Lun 16 novembre 2020

    En lien avec les Œuvres et Eglises concernées et avec les autres commissions géographiques (Asie et Europe), la commission Afrique-Moyen Orient (CAMO) a pour objectif d'accompagner (écouter, conseiller, soutenir, encourager, visiter...) les envoyés avant, pendant et après leur engagement en Afrique et au Moyen-Orient.

  • Gouvernance partagée à la FREE: 4 postes sont mis au concours

    Jeu 16 décembre 2021

    Après bientôt une année de discussion et de réflexion, la Rencontre Générale de la FREE a donné son feu vert pour la première étape concrète du changement de gouvernance de la FREE: la restructuration du poste de Secrétaire général, créé en 2007 lors de la fusion de la FEEL et des AESR, en plusieurs postes de Responsables de secteurs - de cercles comme on le dira dorénavant. Si certains d'entre eux restent bénévoles (comme l'Administration ou la Mission), 3 d'entre eux vont devenir salariés, entre 25 et 40%.

  • Rencontre générale de la FREE : vers une transformation radicale du poste de Secrétaire général

    Lun 29 novembre 2021

    La Rencontre générale de la FREE, qui s’est tenue le 27 novembre 2021 à Lonay, a décidé de transformer le poste de Secrétaire général en une équipe de « coordinateurs ». Cette évolution, ainsi que l’introduction progressive de la gouvernance partagée, devrait rendre la gestion de la FREE plus souple et plus accessible aux jeunes générations.

  • Dessinez avec nous l'avenir de la Communication FREE !

    Jeu 07 octobre 2021

    La Commission communication est au nombre des secteurs de la FREE qui évoluent vers la gouvernance partagée. Dans ce cadre, elle souhaite mieux connaître vos attentes en matière d’offre de médias. Voulez-vous dessiner avec nous le contour de la communication de la FREE en 2022 ? Pour cela, nous vous invitons à remplir un sondage à l'adresse suivante : https://fr.surveymonkey.com/r/FreeCom2022

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !