Eglise de la Pélisserie : la première communauté évangélique de Genève (1817-2017)

vendredi 10 février 2017

L’Eglise évangélique de la Pélisserie (FREE), à Genève, fête ses 200 ans cette année. Fondée en 1817, elle est la première communauté à avoir vu le jour dans la foulée du Réveil de Genève. Quant aux autres Eglises de la FREE, elles sont pour plusieurs des fruits plus tardifs de ce même réveil.

« Par équipes de deux, nous allons régulièrement au Parc des Bastions où se trouve le Mur des réformateurs, explique Michel Jeanrenaud, le pasteur de l’Eglise évangélique de la Pélisserie (FREE), à Genève. En été, nous y rencontrons beaucoup de personnes assises dans l’herbe ou sur les bancs. Nous les abordons, les saluons et leur expliquons que nous venons d’une Eglise évangélique de la vieille ville. Nous leur demandons s’ils sont d’accord de discuter de spiritualité et de foi chrétienne. Malgré le refus de plusieurs, nous comptons de belles conversations lors de chaque sortie. »

Certaines discussions durent cinq minutes, d’autres trois quarts d’heure. Parfois, les équipiers peuvent apporter un témoignage personnel. D’autres fois, ils peuvent prier pour la personne rencontrée ou lui donner un nouveau testament. Pendant ce temps, dans la chapelle de la Pélisserie, une équipe prie pour les équipiers. Une forme de témoignage proche de ce que certains appellent aujourd’hui la « chasse au trésor » !

Lorsque la chapelle de la Pélisserie a été inaugurée, en 1839, la communauté souffrait de l’intolérance religieuse qui sévissait à Genève. Cette chapelle discrète, dans une ruelle à l’écart, a permis aux premières générations de chrétiens évangéliques de se réunir sans créer trop de remous. « Mais, aujourd’hui, ce qui était un avantage est devenu un inconvénient, souligne Michel Jeanrenaud. L’Eglise cherche à se faire connaître, par exemple en accueillant des participants à la fête de l’Escalade et à celle de la musique lors de journées portes ouvertes. » La communauté organise également des expositions et des concerts de musique classique.

Solidité spirituelle, difficulté à se renouveler

« Je vois l’action de Dieu au milieu de nous, la communion, la sanctification, la présence du Saint-Esprit, la générosité, se réjouit Karim Breda, 50 ans, membre du conseil des anciens. Mais l’Eglise peine à se renouveler, à se rajeunir et à grandir. Comme responsable, cela m’interpelle. Je demande à Dieu de nous montrer si cette situation vient de nous. »

Un jeune adulte de la communauté, également engagé en politique dans sa commune, vit l’apparente fragilité de son Eglise de manière plus paisible : « Nous sommes attachés à la Parole de Dieu qui n’est pas démodée. Nous préférons des messages de qualité à des cultes ‘grand show’. L’étude biblique du mercredi soir est un point fort de notre vie d’Eglise et elle rassemble du monde, y compris des jeunes. » Il est vrai que, il y a quelque temps, l’Eglise a rassemblé pas moins de 200 personnes lors d’une conférence « Big Bang et Création ».

Quant à Christine Pottacheruva, 67 ans, elle a rejoint la Pélisserie après avoir fréquenté une grande Eglise située derrière la gare Cornavin : « J’ai quitté une communauté très dynamique dans laquelle on se sent un peu isolé et perdu. La Pélisserie, c’est une Eglise évangélique douce, classique, sobre, un peu vieux style. Mais elle est vivante et les personnes qui la fréquentent se sentent en communauté, soutenus, comme dans une grande famille. »

Déjà au XIXe siècle, la Pélisserie était surnommée la « petite Eglise », en raison de sa fragilité apparente. La communauté possède néanmoins quelques bonnes bases spirituelles pour partir à la recherche de son avenir avec Dieu… et avec les Genevois.

Site internet de l’Eglise évangélique de la Pélisserie.

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • « Oui, la relève de l’Eglise passe par les femmes »

    Ven 16 septembre 2022

    Nel Berner, 52 ans, est dans la dernière ligne droite de ses études en théologie à la HET-PRO. Pour elle, la Bible est favorable au ministère féminin. Et les communautés doivent reconnaître avoir besoin tant d’hommes que de femmes à leur tête.

  • Prostitution à Zurich : l’Eglise en première ligne

    Mar 23 août 2022

    Entre 3'000 et 5'000 personnes se prostituent dans des conditions indignes à Zurich, où une passe oscille entre 20 et 50 francs. En cause : la pauvreté aggravée par la pandémie, épinglent Sœur Ariane et le prêtre Karl Wolf, qui leur apportent quotidiennement nourriture et chaleur humaine. Un reportage diffusé dimanche 28 août dans Hautes Fréquences, sur RTS La Première.

  • « Auras-tu été toi ? »

    Lun 20 juin 2022

    Elle puise dans le judaïsme de quoi nourrir sa foi chrétienne. La théologienne et pasteure Francine Carrillo écoute, calligraphie et fait parler les lettres hébraïques qui, selon elle et avec toute la tradition juive, sont porteuses de sens et d’espérance. Rencontre.

  • Anaël Bussy, ébéniste, fabrique du matériel pour le culte

    Ven 20 mai 2022

    Anaël Bussy vient de démarrer comme ébéniste indépendant à Chevilly, près de La Sarraz. Parmi ses premières réalisations, des plateaux en bois, destinés à la distribution de la Sainte-Cène.

eglisesfree.ch

  • Commission Afrique et Moyen-Orient

    Lun 16 novembre 2020

    En lien avec les Œuvres et Eglises concernées et avec les autres commissions géographiques (Asie et Europe), la commission Afrique-Moyen Orient (CAMO) a pour objectif d'accompagner (écouter, conseiller, soutenir, encourager, visiter...) les envoyés avant, pendant et après leur engagement en Afrique et au Moyen-Orient.

  • Gouvernance partagée à la FREE: 4 postes sont mis au concours

    Jeu 16 décembre 2021

    Après bientôt une année de discussion et de réflexion, la Rencontre Générale de la FREE a donné son feu vert pour la première étape concrète du changement de gouvernance de la FREE: la restructuration du poste de Secrétaire général, créé en 2007 lors de la fusion de la FEEL et des AESR, en plusieurs postes de Responsables de secteurs - de cercles comme on le dira dorénavant. Si certains d'entre eux restent bénévoles (comme l'Administration ou la Mission), 3 d'entre eux vont devenir salariés, entre 25 et 40%.

  • Rencontre générale de la FREE : vers une transformation radicale du poste de Secrétaire général

    Lun 29 novembre 2021

    La Rencontre générale de la FREE, qui s’est tenue le 27 novembre 2021 à Lonay, a décidé de transformer le poste de Secrétaire général en une équipe de « coordinateurs ». Cette évolution, ainsi que l’introduction progressive de la gouvernance partagée, devrait rendre la gestion de la FREE plus souple et plus accessible aux jeunes générations.

  • Dessinez avec nous l'avenir de la Communication FREE !

    Jeu 07 octobre 2021

    La Commission communication est au nombre des secteurs de la FREE qui évoluent vers la gouvernance partagée. Dans ce cadre, elle souhaite mieux connaître vos attentes en matière d’offre de médias. Voulez-vous dessiner avec nous le contour de la communication de la FREE en 2022 ? Pour cela, nous vous invitons à remplir un sondage à l'adresse suivante : https://fr.surveymonkey.com/r/FreeCom2022

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !