France : le sociologue Sébastien Fath allume un débat sur le financement par l’Etat des réformés et des luthériens en Alsace-Moselle

Serge Carrel jeudi 05 avril 2018

La France est laïque… sauf l’Alsace et la Moselle qui reconnaissent trois cultes officiels : catholique, juif et protestant luthéro-réformé. Dans une chronique du journal français Réforme, le sociologue Sébastien Fath met en cause cet « abus de position dominante » et récolte les foudres des autorités de l’Union des Eglises protestantes de cette région.

« Abus de position dominante », « Faire cesser les discriminations », « statut privilégié » « fortement discriminatoire à l’égard de l’islam, des protestants évangéliques, des bouddhistes »… Dans une chronique parue le 21 mars dans l’hebdomadaire protestant français Réforme, l’historien et sociologue Sébastien Fath rappelait, suite à un colloque sur l’œcuménisme tenu à Paris, que les bonnes relations entre évangéliques et luthéro-réformés, c’est aussi jeter un regard critique sur la pratique des autres composantes du protestantisme. En question concrètement : le statut de culte financé par l’Etat français, dont bénéficient les Eglises luthérienne et réformée d’Alsace et de Moselle. « Il s’agit d’une inégalité de droit », constatait le sociologue. Et ce serait « un acte de laïcité et d’œcuménisme pratique de bon aloi » de mettre fin à ce « financement discriminatoire, hérité d’un autre âge » !

Une réponse vive des autorités luthéro-réformées

Christian Albecker, le président de l’Union des Eglises protestantes d’Alsace et de Lorraine, s’est fendu d’une réponse particulièrement vive en mettant en cause la connaissance de la situation locale du sociologue et en justifiant le statut des « cultes statutaires », des catholiques, juifs et luthéro-réformés, financés par l’Etat français. Principal argument avancé : le fait qu’il y a là un modèle « pragmatique » des gestions des relations Eglises-Etat, y compris sur le plan financier (une somme de 50 millions d’Euros est allouée chaque année aux trois entités reconnues). De plus, ce modèle pourrait permettre de mettre en place un enseignement interreligieux à l’école et de « faire connaître aux jeunes l’ensemble des grandes religions et leurs principes spirituels ».

Etendre le principe de séparation à tous les cultes : une urgence

Dans sa réponse « Vers la fin de la discrimination concordataire: le débat continue », Sébastien Fath en appelle à « un débat constructif dans la direction d’une meilleure égalité des droits ». Il surenchérit en dessinant un cap pour l’avenir qui serait « de supprimer ce financement discriminatoire, ce qui permettrait aussi des économies que l’Etat emploierait mieux ailleurs, par exemple dans la promotion de la laïcité ». Dans la réalité française contemporaine, il considère qu’il est urgent d’étendre le principe de séparation entre l’Eglise et l’Etat à tous les cultes « afin de les remettre sur un pied d’égalité laïque. Les cultes sont appelés à se financer eux-mêmes. L’impôt a d’autres fins. »

Pour conclure le sociologue convoque une citation de Monseigneur Lafont, évêque catholique de Cayenne qui, en 2014, par rapport à cet « abus de position dominante » déclarait qu’il serait bon que « l’Eglise renonce d’elle-même à un privilège plutôt que d’attendre qu’il lui soit enlevé ».

Serge Carrel

Publicité

Journal Vivre

Opinion

Opinion

TheoTV (mercredi 20h)

27 mars

  • «La persécution des chrétiens au Nigeria» avec Philippe Fonjallaz (Ciel ! Mon info)
  • «Vivre la réconciliation. Reportage sur le génocide de 1994 au Rwanda» (Connexion)

3 avril

  • «Rapper pour donner espoir» avec Mij Ases (Ciel! Mon info)
  • «Football : la plus belle victoire» (Connexion)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • Dans la tourmente algérienne, la femme chrétienne est particulièrement vulnérable

    Jeu 21 mars 2019

    Les chrétiens, pourtant largement minoritaires, descendent eux aussi dans la rue en Algérie. Mais ils sont nombreux à craindre une récupération du mouvement par les islamistes. Sur fond de difficultés politiques et économiques, les femmes chrétiennes sont parmi les plus vulnérables aujourd'hui dans le pays, dénonce une avocate algéroise de passage en Suisse.

  • Nouvel ecclésiastique enlevé dans la ceinture sahélienne

    Mer 20 mars 2019

    Un prêtre burkinabé a été enlevé dimanche 17 mars dans la ceinture sahélienne. Dans cette région, le commerce des otages est fructueux et vise plusieurs personnes liées aux églises. L’évangélique Béatrice Stockly est toujours aux mains des djihadistes depuis le 7 janvier 2016.

  • Union des responsables religieux vaudois face à Christchurch

    Mar 19 mars 2019

    Quelque 100 personnes se sont réunies à Lausanne lundi soir 18 mars à l’appel des responsables religieux vaudois pour dénoncer les attentats terroristes de Christchurch, en Nouvelle-Zélande. Parmi eux, Christian Monod, pasteur à l’église évangélique de Lazare, à Bussigny.

  • Ethique versus business

    Mer 13 mars 2019

    Le Conseil des Etats a refusé cette semaine que les multinationales suisses soient cadrées à l’étranger. Une façon de donner raison aux lobbys économiques en dépit du respect des droits humains et environnementaux.

eglisesfree.ch

  • Conférence et table ronde sur le discipulat durant la Rencontre générale du 6 avril à Bienne

    Jeu 21 mars 2019

    Samedi 6 avril, la FREE lance une formule améliorée lors de sa Rencontre générale de printemps. A côté du temps habituel d’assemblée générale – nous ne manquerons pas la traditionnelle présentation des comptes, c’est de saison – le Bureau de la Rencontre générale vous invite à un temps de conférence puis de table-ronde interactive autour d’une thématique contemporaine avec des acteurs et spécialistes du domaine: le discipulat. Un temps inspirant et participatif auquel est convié un large public de nos Eglises et au-delà, dès 14h à l’Eglise évangélique des Ecluses à Bienne. Bienvenue !

  • Commission jeunesse

    Ven 15 février 2019

    La commission jeunesse a pour objectif de créer du lien entre les jeunes de la FREE, entre les différentes fédérations et générations ; de former les responsables jeunesse et d’accompagner les conseils d’églises dans leurs questionnements.

  • Commission Europe

    Ven 25 janvier 2019

    En lien avec les Oeuvres et Eglises concernées et avec les autres commissions "missionnaires" (Afrique-Moyen Orient et Asie), la commission Europe a pour objectif d'accompagner (c'est-à-dire écouter, conseiller, soutenir, encourager, visiter...) les envoyés avant, pendant et après leur ministère en Europe.

  • Soutenez l'Action de Noël 2018 au Tchad et en Thaïlande

    Lun 03 décembre 2018

    Vous pouvez soutenir ces deux projets et obtenir des information supplémentaires à leur sujet sur les sites internet www.eglisesfree.ch et www.sme-suisse.org.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !