Vaud: les évangéliques cherchent leur M. ou Mme Reconnaissance d’intérêt public

jeudi 02 juillet 2020 icon-comments 1

La Fédération évangélique vaudoise met le paquet pour la reconnaissance d’intérêt public. Elle crée un poste de « chargé de mission » à 20 pour cent pour faire aboutir sa demande de reconnaissance d’intérêt public auprès des autorités.

Le 1er juillet, la Fédération évangélique vaudoise a accepté lors de son Assemblée générale en vidéoconférence d’engager un président ou un secrétaire général à 20 pour cent. Sa tâche : stimuler la reconnaissance d’intérêt public. Cette personne devra plaider ce thème en interne dans les Eglises qui entretiennent des réserves par rapport à la démarche et à l’externe auprès des députés au Grand Conseil et dans les médias.

Un poste d’aumônier supplanté par celui d’« avocat » de la reconnaissance

La création de ce poste a été rendue possible par l’augmentation du soutien financier des fédérations membres et par le fait qu’un aumônier évangélique en hôpital, financé à 20 pour cent par la FEV, n’a pas été reconduit à partir du 1er août 2020.

Invité en seconde partie de cette assemblée générale, Philippe Jobin, syndic d’Echichens et député UDC au Grand Conseil, a salué la création de ce poste. Il a souhaité que ce M. ou cette Mme Reconnaissance d’intérêt public dissipe d’abord les incompréhensions autour de la démarche de reconnaissance à l’intérieur des Eglises évangéliques, membres et non-membres de la FEV.

Un plaidoyer au Grand Conseil et dans les médias

Philippe Jobin a aussi proposé à ce futur employé de la FEV de rassembler régulièrement les députés proches des milieux évangéliques pour les sensibiliser à l’évolution de la situation. Il a aussi invité ce futur chargé de mission à s’intéresser au groupe « Eglise et Etat » du Grand Conseil, puis à préparer pour 2022 une stratégie afin de convaincre les députés de tous horizons de la pertinence de la reconnaissance d’intérêt public des évangéliques. C’est en effet à cette période que devraient commencer les débats législatifs au Grand Conseil autour des différentes communautés religieuses vaudoises qui ont déposé leur demande de reconnaissance d’intérêt public. Actuellement le groupe constitué des anglicans et des catholiques chrétiens, l’Union vaudoise des associations musulmanes et la Fédération évangélique vaudoise ont déposé leur demande de reconnaissance.

Pour rappel, la FEV a déposé son dossier voilà plus d’une année. C’était le 9 avril 2019.

Serge Carrel

Le site de la FEV

1 réaction

  • Etienne Moret jeudi, 02 juillet 2020 17:34

    Je ne sais pas d'où notre journaliste provocateur sort la notions de: "Un poste d’aumônier supplanté par celui d’« avocat » de la reconnaissance".
    Au vu des documents fournis et du déroulement de l'AG, rien ne permet d'établir un lien entre les deux éléments. Au contraire, les budgets de fonctionnement et d'aumônerie ont été clairement séparés.
    A mon avis, un journaliste se devrait d'être plus factuel dans ses comptes rendus.

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

26 août

  • «Martin Bucer, une contribution originale à la Réforme» avec Jacques Blandenier (Ciel! Mon info)
  • «Fuyez-vous loin de Dieu?» avec Camille Kursner (SPPA)

2 septembre

  • «La Bible et l’écologie» avec Frédéric Baudin (Ciel! Mon info)
  • «Rencontre à la croix au sommet» (Documentaire)

myfreelife.ch

eglisesfree.ch

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !