La Bible en manga reçoit le Prix de la BD chrétienne à Angoulême

jeudi 14 janvier 2010

La Bible en manga : une nouvelle façon de lire les Evangiles ! Et une façon qui plaît : les deux premiers volumes parus en français aux éditions BLF Europe à Paris viennent de remporter le Prix 2010 de la BD chrétienne à Angoulême. Ce prix sera remis le 28 janvier dans le cadre du 37e Festival international de la BD.

Le manga est une véritable déferlante actuellement en Europe et aux Etats-Unis. Les 42 tomes de ‘Dragon Ball’ se sont par exemple vendus à plus de 250 millions d'exemplaires dans le monde ; c’est plus que les aventures de Tintin… Véritable phénomène de masse au Japon où 60% de la population y lit au moins un exemplaire par semaine, le manga est arrivé comme une bourrasque en Occident. Une vague populaire sur laquelle un éditeur chrétien a eu fin nez de surfer.
Le message chrétien est transmis par une autre culture et choque sans aucun doute certains destinataires, puisque la couverture du journal VIVRE a fait secouer la tête à plusieurs lecteurs… Jésus n’est pas pour autant en kimono et ne mange pas non plus avec des baguettes. Dans les 2 titres qui sont sortis, « Le Messie » et « La Métamorphose »,  le Christ a les cheveux longs, la barbe, il est un peu le même que dans l’imagerie classique… Mais il a ma foi le type asiatique, de même que ses disciples. Et ça, c’est nouveau au rayon de l’illustration biblique.

De nombreuses onomatopées
Comme dans les autres mangas que l’on trouve sur le marché, l’histoire est rapportée de façon très manichéenne : il y a les bons, les héros, qui sont beaux et souriants ; et puis les ennemis, les pharisiens par exemple, qui sont grimaçants et franchement laids. Au fil des pages, on voit notamment un de ces représentants de la Loi se réjouir de piéger le Christ par une question. Une case montre cet homme qui fulmine et de l’air lui sort des narines comme un animal en colère... avec un large ‘PPFFFFFFFFFFFFFFFF’ qui se lit en milieu de page.
Et ces onomatopées sont légion dans ce genre de BD. Car c’est aussi cela le manga : un style qui tient de l’art cinématographique et qui joue sur une mise en page très libre, avec des cases inégales, et des cratchs, des ahaaaaaaaaaaa, des boums et autres exclamations qui traversent littéralement les pages. Cela donne du rythme et du mouvement au récit et on est très proche du dessin animé japonais. L’exercice fait mouche notamment auprès du jeune public : le premier exemplaire, ‘Le Messie’, a d’ailleurs déjà été vendus à 25'000 exemplaires et il est distribué dans les grandes surfaces en France.

Vrai ou faux manga ?
Les puristes ne s’y retrouveront peut-être pas complètement. Car si le manga se lit généralement de droite à gauche et en commençant par ce qui est la dernière page pour nous, l’éditeur de la version française a gardé une mise en page et un sens de lecture tout occidental.
Et puis le manga, c’est habituellement des histoires à l’eau de rose pour les filles, des aventures violentes ou à caractère initiatique pour les garçons. Dans le cas précis, on échappe aux catégories courantes. C’est donc quelque chose de nouveau dans le monde manga. Et on a presque un ouvrage catéchétique, puisque les versets sources sont à chaque fois mentionnés en bas de page.
Ces 2 titres doivent être suivis de 3 autres tomes, dont l’un est d’ailleurs en cours de traduction. Il s’intitule ‘La mutinerie’ et couvre la Genèse et l’Exode jusqu’à la sortie d’Egypte du peuple d’Israël. A terme, toute la Bible sera adaptée dans cette collection particulière.

Gabrielle Desarzens

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • Une expérience tchadienne « qui ouvre les yeux »

    Ven 20 janvier 2023

    Elle a 19 ans, étudie la psychologie à l’Université de Lausanne, et vient de faire un mois de bénévolat auprès de jeunes de la rue à N’Djaména. Tamara Furter, de l’Eglise évangélique La Chapelle (FREE) au Brassus, a découvert que l’on peut être fort et joyeux dans la précarité.

  • « Oui, la relève de l’Eglise passe par les femmes »

    Ven 16 septembre 2022

    Nel Berner, 52 ans, est dans la dernière ligne droite de ses études en théologie à la HET-PRO. Pour elle, la Bible est favorable au ministère féminin. Et les communautés doivent reconnaître avoir besoin tant d’hommes que de femmes à leur tête.

  • Prostitution à Zurich : l’Eglise en première ligne

    Mar 23 août 2022

    Entre 3'000 et 5'000 personnes se prostituent dans des conditions indignes à Zurich, où une passe oscille entre 20 et 50 francs. En cause : la pauvreté aggravée par la pandémie, épinglent Sœur Ariane et le prêtre Karl Wolf, qui leur apportent quotidiennement nourriture et chaleur humaine. Un reportage diffusé dimanche 28 août dans Hautes Fréquences, sur RTS La Première.

  • « Auras-tu été toi ? »

    Lun 20 juin 2022

    Elle puise dans le judaïsme de quoi nourrir sa foi chrétienne. La théologienne et pasteure Francine Carrillo écoute, calligraphie et fait parler les lettres hébraïques qui, selon elle et avec toute la tradition juive, sont porteuses de sens et d’espérance. Rencontre.

eglisesfree.ch

  • Commission Afrique et Moyen-Orient

    Lun 16 novembre 2020

    En lien avec les Œuvres et Eglises concernées et avec les autres commissions géographiques (Asie et Europe), la commission Afrique-Moyen Orient (CAMO) a pour objectif d'accompagner (écouter, conseiller, soutenir, encourager, visiter...) les envoyés avant, pendant et après leur engagement en Afrique et au Moyen-Orient.

  • Gouvernance partagée à la FREE: 4 postes sont mis au concours

    Jeu 16 décembre 2021

    Après bientôt une année de discussion et de réflexion, la Rencontre Générale de la FREE a donné son feu vert pour la première étape concrète du changement de gouvernance de la FREE: la restructuration du poste de Secrétaire général, créé en 2007 lors de la fusion de la FEEL et des AESR, en plusieurs postes de Responsables de secteurs - de cercles comme on le dira dorénavant. Si certains d'entre eux restent bénévoles (comme l'Administration ou la Mission), 3 d'entre eux vont devenir salariés, entre 25 et 40%.

  • Rencontre générale de la FREE : vers une transformation radicale du poste de Secrétaire général

    Lun 29 novembre 2021

    La Rencontre générale de la FREE, qui s’est tenue le 27 novembre 2021 à Lonay, a décidé de transformer le poste de Secrétaire général en une équipe de « coordinateurs ». Cette évolution, ainsi que l’introduction progressive de la gouvernance partagée, devrait rendre la gestion de la FREE plus souple et plus accessible aux jeunes générations.

  • Dessinez avec nous l'avenir de la Communication FREE !

    Jeu 07 octobre 2021

    La Commission communication est au nombre des secteurs de la FREE qui évoluent vers la gouvernance partagée. Dans ce cadre, elle souhaite mieux connaître vos attentes en matière d’offre de médias. Voulez-vous dessiner avec nous le contour de la communication de la FREE en 2022 ? Pour cela, nous vous invitons à remplir un sondage à l'adresse suivante : https://fr.surveymonkey.com/r/FreeCom2022

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !