La Suissesse Béatrice Stockly depuis 16 mois entre les mains de djihadistes

mardi 02 mai 2017

Différents groupes djihadistes installés dans le nord du Mali et la région sahélienne ont récemment fusionné et créé « le groupe de soutien à l’islam et aux musulmans », a indiqué à notre rédaction lundi 1er mai à Bamako un pasteur évangélique. Béatrice Stockly serait désormais entre leurs mains et non plus entre celles du seul groupe AQMI.

Des mouvements islamistes installés au nord du Mali ont récemment créé une nouvelle alliance dénommée « Groupe – ou mouvement – de soutien à l’islam et aux musulmans ». La nouvelle de cette fusion, rapportée lundi 1er mai au téléphone par un pasteur évangélique, qui souhaite garder l’anonymat pour des raisons de sécurité, avait été relayée précédemment par l’Agence mauritanienne d’information. Les djihadistes auraient installé à leur tête le Touareg malien Iyad Ag Ghali, du groupe Ansar Dine. Le groupe AQMI (Al Qaïda au Maghreb islamique), qui détenait la Suissesse, participerait à cette alliance. De fait, la Bâloise serait donc désormais entre les mains de ce nouveau groupe et non plus entre celles des seuls djihadistes d’AQMI.

Les autorités maliennes reconnaissent qu’Iyad Ag Ghali est incontournable dans le processus de paix et de sécurité au Mali et aimeraient pouvoir traiter avec lui pour ramener la quiétude dans le pays, a déclaré le journaliste Amadou Bamba Niang dans Malijet, un média d’information sur internet.

Etat d’urgence et insécurité

Le Mali est toujours sous autorité intérimaire, et le pays encore la proie d’attaques et d’attentats. L’Etat d’urgence en vigueur et qui devait expirer samedi 29 avril a été prolongé de 6 mois, jusqu’au 31 octobre, par l’assemblée nationale, rapporte l’AFP.

Le 10 janvier dernier, AQMI avait diffusé une vidéo de Béatrice Stockly, enlevée un an plus tôt à Tombouctou, dans le nord du Mali. L’otage assurait être entre les mains de ces djihadistes depuis « 360 jours », avant de saluer sa famille et de remercier « le gouvernement suisse pour tous les efforts qui sont faits » pour tenter de la faire libérer. La quadragénaire s’était dite « en bonne santé ».

Gabrielle Desarzens

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

TheoTV (mercredi 20h)

1er avril

  • «Un Dieu zéro déchet» avec Dave Bookless (Intelligence de la foi)
  • «Etes-vous facilement contrarié?» avec Camille Kursner (SPPA)
8 avril
  • «Il m'a donné un nom» avec Christine Gallay (CMI)
  • «Les projets de l'Eternel» avec Emmanuel Ziehli (Vitamine B)

myfreelife.ch

eglisesfree.ch

  • Coronavirus : les mesures à prendre proposées par la FREE et l'OFSP

    Ven 06 mars 2020

    Comme plusieurs unions ou fédérations d’Eglises, la FREE a proposé à ses Eglises membres de prendre les mesures suivantes en lien avec la propagation du coronavirus ou covid-19. Voici ce qui a été indiqué aux responsables des Eglises membres.

  • Partenariat avec la Ligue pour la lecture de la Bible

    Ven 12 avril 2019

    Le 6 avril 2019, lors de la Rencontre générale de la FREE, Philippe Thueler, Secrétaire général de la Fédération, a annoncé officiellement le partenariat entre la Ligue et la FREE pour la formation et le coaching des églises pour ce ministère.

  • Qui contacter en cas de soupçon d'abus sexuels sur les mineurs?

    Dim 03 mars 2019

    En complément à la nouvelle charte des moniteurs de l'enfance de la FREE, voici la liste des services et associations à contacter, selon les cantons, en cas de soupçon d'abus sur un mineur.

  • Lieux de culte : plutôt adaptés que neutres

    Mer 18 décembre 2019

    « Pour être missionnels, doit-on désacraliser nos lieux de culte ? » Tel était le thème de réflexion de l’après-midi, lors de la Rencontre générale de la FREE, le 23 novembre 2019 à Nyon. Cette réflexion a été introduite, le matin, par une méditation de Myriam Matthey, pasteure dans l’Eglise évangélique « La Fraternelle », à Nyon. Ensuite, durant l’après-midi, une table ronde a rassemblé Marc Gallay, pasteur dans l’Eglise évangélique de Lonay, François Kunz, architecte à Genève et Jacques André, pasteur dans l’Eglise évangélique de Cologny. Il ne sera, semble-t-il, pas nécessaire de « désacraliser » nos lieux de cultes et de les transformer en salles polyvalentes pour les rendre missionnels. Par contre, ils auront souvent besoin d’être adaptés.

Blogs évangéliques

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !