Covid-19: «Pardonne-nous, Seigneur», une prière du pasteur Kognon Keo (Côte-d’Ivoire)

Kognon Keo mercredi 18 mars 2020

Le coronavirus pousse les chrétiens du monde entier à s’approcher de Dieu et à prier. Après une prière des Philippines hier, en voici une autre qui arrive de Côte-d’Ivoire, du pasteur Kognon Keo. L’occasion de la lire, de la faire résonner en nous, puis de l’apporter au Seigneur !

La maladie du Coronavirus est en train de bouleverser le monde entier. Cette pandémie suscite en moi quelques réflexions en guise de prière.

L’homme est devenu si prétentieux qu’il se croit le maître de l’univers. Il est imbu de sa science et de ses capacités à décider de ce qui est bien et de ce qui est mal, sans se référer au Créateur de toute chose. Aujourd’hui, une minuscule créature, invisible à l’œil nu, nous ramène à notre juste mesure. 

Seigneur, pardonne-nous.

 

Les hommes sont devenus si égoïstes qu’il n’y a pratiquement aucune solidarité au sein de la race humaine. Tout le système appelé « communauté internationale » est dirigé par des intérêts partisans. Certains se vautrent dans un luxe insolent, pendant que d’autres meurent dans le dénuement le plus total. Aujourd’hui, chacun se rend compte que la race humaine a une communauté de destin. Le coronavirus se moque de nos différences raciales, sociales ou religieuses.

Seigneur, pardonne-nous.

 

L’Europe a imaginé toutes sortes de stratégies pour fermer ses frontières aux migrants indésirables. Les gens meurent par centaines dans la quasi-indifférence sur la Méditerranée et aux frontières du continent européen. Aujourd’hui, ce sont les Européens qui sont indésirables en Afrique et les États-Unis leur ont même fermé leurs frontières. Ils sont devenus à leur tour indésirables et doivent expérimenter ce que cela signifie de ne pas pouvoir aller et venir librement.

Seigneur, pardonne-nous.

 

Nous avons délégué l’encadrement de nos enfants aux institutions éducatives. Nous n’avions pas le temps pour cela. Aujourd’hui, les écoles et universités ferment leurs portes et nous ramènent nos enfants, nous obligeant à nous en occuper nous-mêmes.

Seigneur, pardonne-nous.

 

Nous sommes devenus esclaves du temps. Il dévore tout autour de nous, car nous en avons fait un dieu. Aujourd’hui, les mesures de confinement nous montrent qu’en réalité le temps n’est pas si précieux que nous en avions l’impression. Nous ne savons même plus quoi en faire.

Seigneur, pardonne-nous.

 

Nous avons des milliers d’amis virtuels sur les réseaux sociaux, alors que nous ne connaissons même pas notre voisin de la porte d’à côté. Aujourd’hui, nous sommes réduits à « tuer » le temps et la solitude en chantant sur nos balcons avec ces mêmes voisins à qui nous n’avons jamais prêté attention.

Seigneur, pardonne-nous.

 

Nous avons cru que la norme pour connaître la vitalité d’une Église, c’était sa taille. Pour beaucoup, la crédibilité d’un pasteur se mesure à la taille de son Église. Aujourd’hui, nos beaux et grands temples se ferment et nous privilégions les « Églises de maison » comme aux temps bibliques.

Seigneur, pardonne-nous.

Oui, Seigneur, pardonne-nous nos offenses, car nous ne savions pas ce que nous faisions.

Pasteur Kognon KEO
Président de l’Association des Églises Baptistes Évangéliques de Côte d’Ivoire (AEBECI)
(Publié avec autorisation)

Laissez une réaction

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

TheoTV (mercredi 20h)

  8 avril

  • «Il m'a donné un nom» avec Christine Gallay (CMI)
  • «Les projets de l'Eternel» avec Emmanuel Ziehli (Vitamine B)
15 avril
  • «Apprendre de la création» avec Dave Bookless (Intelligence de la foi)
  • «Yeshua» avec Chuch for the Nations (Music Zone)

myfreelife.ch

  • Mettre la crise en crise

    Mar 31 mars 2020

    En cette période de confinement, la vie de foi est une ressource qui nous pousse à ne pas nous enfermer « dans le bunker de la peur et de la protection ». C’est notamment ce qu’a dit Panteleimon Giannakopoulos, professeur de psychiatrie à l’Université de Genève qui répondait aux questions de Gabrielle Desarzens dans l’émission Babel du 22 mars dernier.

  • «Chronique de la salle de bain #8» : «En chacun de nous sommeillent deux loups...» (Marie Ray)

    Jeu 26 mars 2020

    Un indien raconte à son petit-fils une parabole sur le coeur de l'homme: il y aurait en celui-ci deux loups... un bon et un mauvais. Lequel va gagner? C'est la réflexion que nous propose Marie Ray à l’occasion de sa huitième « Chronique de la salle de bain ». Un clip à découvrir.

  • Coronavirus : la fragilité des personnes en souffrance psychique mise à l’épreuve

    Jeu 26 mars 2020

    Les moments de partage se sont multipliés à La Maison Béthel, qui accueille des adultes en fragilité psychique passagère ou chronique. « La parole soulage. Et notre population doit pouvoir dire. Et se dire », résume jeudi 26 mars Claude-Alain Nuti, l’un de ses deux aumôniers.

  • « Ma femme va mieux. Nous avons gardé confiance en Dieu »

    Ven 20 mars 2020

    Diagnostiquée positive au coronavirus il y a deux semaines, Liliane Meylan est au CHUV « et va un peu mieux depuis deux jours », confie vendredi 20 mars à Lausanne son mari Jean-Jacques. Asthmatique et atteinte par trois fois de tuberculose pulmonaire au cours de sa vie, sa remise sur pied n’était pas gagnée !

eglisesfree.ch

  • Coronavirus : les mesures à prendre proposées par la FREE et l'OFSP

    Ven 06 mars 2020

    Comme plusieurs unions ou fédérations d’Eglises, la FREE a proposé à ses Eglises membres de prendre les mesures suivantes en lien avec la propagation du coronavirus ou covid-19. Voici ce qui a été indiqué aux responsables des Eglises membres.

  • Partenariat avec la Ligue pour la lecture de la Bible

    Ven 12 avril 2019

    Le 6 avril 2019, lors de la Rencontre générale de la FREE, Philippe Thueler, Secrétaire général de la Fédération, a annoncé officiellement le partenariat entre la Ligue et la FREE pour la formation et le coaching des églises pour ce ministère.

  • Qui contacter en cas de soupçon d'abus sexuels sur les mineurs?

    Dim 03 mars 2019

    En complément à la nouvelle charte des moniteurs de l'enfance de la FREE, voici la liste des services et associations à contacter, selon les cantons, en cas de soupçon d'abus sur un mineur.

  • Lieux de culte : plutôt adaptés que neutres

    Mer 18 décembre 2019

    « Pour être missionnels, doit-on désacraliser nos lieux de culte ? » Tel était le thème de réflexion de l’après-midi, lors de la Rencontre générale de la FREE, le 23 novembre 2019 à Nyon. Cette réflexion a été introduite, le matin, par une méditation de Myriam Matthey, pasteure dans l’Eglise évangélique « La Fraternelle », à Nyon. Ensuite, durant l’après-midi, une table ronde a rassemblé Marc Gallay, pasteur dans l’Eglise évangélique de Lonay, François Kunz, architecte à Genève et Jacques André, pasteur dans l’Eglise évangélique de Cologny. Il ne sera, semble-t-il, pas nécessaire de « désacraliser » nos lieux de cultes et de les transformer en salles polyvalentes pour les rendre missionnels. Par contre, ils auront souvent besoin d’être adaptés.

Blogs évangéliques

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !