Criminalisation de la solidarité : de l’importance de mettre de l’huile dans les rouages !

jeudi 20 septembre 2018

L’acquittement cette semaine de Flavie Bettex, cette jeune ergothérapeute de 27 ans, condamnée dans le canton de Vaud pour « délit de solidarité », ramène un peu de sérénité dans le monde de l’asile et de la pastorale des requérants déboutés. Voilà qui dessine aussi un horizon plus serein pour le pasteur évangélique Norbert Valley, condamné en août dernier par la justice neuchâteloise. Enfin dans les zones grises de l’asile, la justice reconnaît le rôle de ceux qui « mettent de l’huile dans les rouages » !

C’est avec soulagement que mardi 18 septembre, sur le coup de midi, l’assistance du tribunal d’arrondissement de Lausanne a entendu le juge acquitter Flavie Bettex, cette femme de 27 ans condamnée pour avoir sous-loué un studio à un requérant iranien débouté et depuis 12 ans en Suisse ! Un roulement d’applaudissements a commencé lentement à s’élever de l’assistance, puis s’est intensifié, parce que non seulement la jeune ergothérapeute était acquittée, mais ses frais de justice devraient être payés par l’Etat, pour autant qu’il n’y ait pas de recours du Ministère public.

Une marche arrière bienvenue !

Suite aux condamnations reçues par deux chrétiens évangéliques ces dernières semaines – Flavie Bettex et le pasteur de la FREE Norbert Valley –, la justice helvétique a fait marche arrière et reconnu à des citoyens le droit, pour autant que cela soit fait dans la transparence, de pratiquer l’amour du prochain à l’endroit de déboutés du droit d’asile.

Voilà qui ouvre des perspectives rassurantes pour Norbert Valley, condamné lui aussi pour avoir hébergé dans son église un Togolais débouté, et pour lui avoir offert à manger. L’article 116 de la Loi sur les étrangers qui venait justifier ces condamnations vise des passeurs ou des acteurs du trafic humain. Il ne vise pas des gens qui, de manière désintéressée et au nom de leurs convictions, aident de telles personnes dans le besoin.

800 personnes condamnées l’an dernier par l’article 116 de la Loi sur les étrangers

Il n’en demeure pas moins que, selon Amnesty International Suisse, 800 personnes ont été condamnées l’an dernier pour infraction à cet article. Dans ce nombre à coup sûr, certains condamnés ont abusé de la situation de faiblesse de requérants, mais combien de citoyens, habités par des valeurs chrétiennes ou d’autres, ont-ils été condamnés pour avoir donné à manger à quelqu’un qui avait faim et donner à boire à un assoiffé (Matthieu 25.35) ?

En 2008, l’entrée en vigueur de la révision de cette Loi sur les étrangers a supprimé la « clause de non-punissabilité » pour des motifs honorables de personnes qui auraient aidé durant son séjour en Suisse un requérant débouté. Cette clause ne devrait-elle pas être instaurée à nouveau ? Pour tout citoyen poussé à aider pareille personne... Et surtout, pour tout pasteur ou prêtre amené, dans ses rencontres et entretiens, à secourir concrètement des personnes en extrême vulnérabilité. Ce serait l’occasion de reconnaître que, en Suisse, des citoyens lambda et des ecclésiastiques peuvent, par leur service ou leur engagement, amener un peu d’huile dans les rouages d’une société constamment menacée de déshumanisation.

Serge Carrel
Responsable de lafree.info
 
Voir l'interview de Flavie Bettex suite à son acquittement.

Opinion - avertissement

Les signataires de ces textes sont soit des membres de l’équipe de rédaction de lafree.ch soit des personnes invitées.
Chacun s’exprime à titre personnel et n’engage pas la FREE.

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

TheoTV (mercredi 20h)

  8 avril

  • «Il m'a donné un nom» avec Christine Gallay (CMI)
  • «Les projets de l'Eternel» avec Emmanuel Ziehli (Vitamine B)
15 avril
  • «Apprendre de la création» avec Dave Bookless (Intelligence de la foi)
  • «Yeshua» avec Chuch for the Nations (Music Zone)

myfreelife.ch

  • Jean Ziegler: « Il existe une fraternité de la nuit entre les hommes »

    Lun 06 avril 2020

    Quid du covid-19 dans les camps de migrants ? Ceux-ci y vivent entassés, comme à Lesbos, où le sociologue Jean Ziegler s’est rendu pour dénoncer les conditions indignes qui y règnent1. Et pourtant, même si la pandémie menace dans ces lieux où la promiscuité est un euphémisme, l’ancien rapporteur spécial des Nations-Unies pour le droit à l’alimentation croit que l’Histoire a un sens. Et qu’il existe ce qu’il appelle « une mystérieuse fraternité de la nuit entre les hommes ». Il était au micro de Gabrielle Desarzens dimanche 5 avril dans Babel.

  • Mettre la crise en crise

    Mar 31 mars 2020

    En cette période de confinement, la vie de foi est une ressource qui nous pousse à ne pas nous enfermer « dans le bunker de la peur et de la protection ». C’est notamment ce qu’a dit Panteleimon Giannakopoulos, professeur de psychiatrie à l’Université de Genève qui répondait aux questions de Gabrielle Desarzens dans l’émission Babel du 22 mars dernier.

  • «Chronique de la salle de bain #8» : «En chacun de nous sommeillent deux loups...» (Marie Ray)

    Jeu 26 mars 2020

    Un indien raconte à son petit-fils une parabole sur le coeur de l'homme: il y aurait en celui-ci deux loups... un bon et un mauvais. Lequel va gagner? C'est la réflexion que nous propose Marie Ray à l’occasion de sa huitième « Chronique de la salle de bain ». Un clip à découvrir.

  • Coronavirus : la fragilité des personnes en souffrance psychique mise à l’épreuve

    Jeu 26 mars 2020

    Les moments de partage se sont multipliés à La Maison Béthel, qui accueille des adultes en fragilité psychique passagère ou chronique. « La parole soulage. Et notre population doit pouvoir dire. Et se dire », résume jeudi 26 mars Claude-Alain Nuti, l’un de ses deux aumôniers.

eglisesfree.ch

  • Coronavirus : les mesures à prendre proposées par la FREE et l'OFSP

    Ven 06 mars 2020

    Comme plusieurs unions ou fédérations d’Eglises, la FREE a proposé à ses Eglises membres de prendre les mesures suivantes en lien avec la propagation du coronavirus ou covid-19. Voici ce qui a été indiqué aux responsables des Eglises membres.

  • Partenariat avec la Ligue pour la lecture de la Bible

    Ven 12 avril 2019

    Le 6 avril 2019, lors de la Rencontre générale de la FREE, Philippe Thueler, Secrétaire général de la Fédération, a annoncé officiellement le partenariat entre la Ligue et la FREE pour la formation et le coaching des églises pour ce ministère.

  • Qui contacter en cas de soupçon d'abus sexuels sur les mineurs?

    Dim 03 mars 2019

    En complément à la nouvelle charte des moniteurs de l'enfance de la FREE, voici la liste des services et associations à contacter, selon les cantons, en cas de soupçon d'abus sur un mineur.

  • Lieux de culte : plutôt adaptés que neutres

    Mer 18 décembre 2019

    « Pour être missionnels, doit-on désacraliser nos lieux de culte ? » Tel était le thème de réflexion de l’après-midi, lors de la Rencontre générale de la FREE, le 23 novembre 2019 à Nyon. Cette réflexion a été introduite, le matin, par une méditation de Myriam Matthey, pasteure dans l’Eglise évangélique « La Fraternelle », à Nyon. Ensuite, durant l’après-midi, une table ronde a rassemblé Marc Gallay, pasteur dans l’Eglise évangélique de Lonay, François Kunz, architecte à Genève et Jacques André, pasteur dans l’Eglise évangélique de Cologny. Il ne sera, semble-t-il, pas nécessaire de « désacraliser » nos lieux de cultes et de les transformer en salles polyvalentes pour les rendre missionnels. Par contre, ils auront souvent besoin d’être adaptés.

Blogs évangéliques

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !