Prier avec des Ukrainiens en exil

mercredi 04 mai 2022

Amener des bouteilles d’eau, aider à porter des sacs lourds… et prier avec les Ukrainiens rencontrés sur les routes de l’exil : c’est l’évangélisation par l’action et la parole qu’a vécu Valérie Jecker, 29 ans, membre du Gospel Center à Lausanne. Témoignage.

Elle s’appelle Slava. Elle a 16 ans et vient de Kharkiv. « Quand je l’ai vue, j’ai aimé son look qui sortait des codes, avec un jeans notamment très personnalisé. Je lui ai dit que j’aimais bien sa dégaine, et puis nous avons parlé. Elle m’a expliqué être partie seule après le bombardement de son logement et 50 jours passés dans un bunker. Elle voulait se rendre en Allemagne. Ses parents sont restés sur place, car sa mère ne voulait pas quitter son père. Elle a pleuré dans mes bras. Elle m’a dit que c’était cela dont elle avait besoin. Puis, avec son accord, j’ai prié pour elle. Elle m’a dit que ça aussi, elle en avait besoin. Après, elle a ajouté qu’elle se sentait désormais plus légère. »

« On a prié… »

IMG 20220327 WA0003Valérie Jecker est partie deux fois en territoire ukrainien, à la frontière polonaise. La première fois fin mars avec trois amis, puis à nouveau en avril. Elle y a rejoint l’association Awakening Europe, dont le but est l’évangélisation en Europe, association qui s’est mobilisée dès le début de la guerre avec des produits médicaux et de première nécessité. « Au fond de mes tripes, je voulais faire quelque chose en faveur de ces populations touchées par la guerre. Ce n’était pas rationnel. Alors oui, on a aidé à la distribution de repas, de bouteilles d'eau, on amenait des chaises pour permettre aux plus âgés de s’asseoir, et des chaufferettes pour les mains. Une fois, on a tout simplement porté les sacs très lourds d'une femme qui fuyait seule. On s’est beaucoup occupé des enfants, on les faisait rire et leurs parents pleuraient de les voir rire ! L’évangélisation, c’est aussi ça. Mais on a également prié avec les personnes qu’on rencontrait. Et plusieurs nous ont dit, comme Slava, que c’était exactement ce qui leur faisait du bien. »

« … invoqué la paix de Dieu… »

Parmi les nombreux actes de solidarité posés à cette frontière, les bénévoles de l’association au dossard orange dont nous faisions partie ont été attentifs à ne rien imposer, dit Valérie. « Ces Ukrainiens parfois déboussolés nous partageaient des sujets d’intercession, et puis on a essayé de se laisser inspirer. On a invoqué la paix de Dieu sur leur vie, Sa protection sur leur famille et qu’Il puisse se révéler à leurs côtés. » Pas d’insulte ? Pas de marque d’incompréhension ? « Oui, certains se sont énervés car nos traducteurs étaient russophones. Et puis des bénévoles d’autres organisations se sont sentis heurtés que l’on présente l’Evangile, commente Valérie. Mais j’ai eu cette foi, cette conviction que la prière était vraiment bienfaisante, opérante ! Et puis les gens pour qui l’on priait nous l’ont dit. »

« … qui peut changer la donne »

La jeune femme, actuellement en formation théologique en ligne, a été bousculée par l’expérience. « Un paramètre a changé dans ma vie. Ma foi s’est fortifiée. J’ai pu aimer mon prochain en paroles et en actes, comme si j’étais les pieds et les mains de Jésus. Et puis j’ai beaucoup apprécié travailler avec les enfants. » A parler de ses convictions, elle secoue ses longs cheveux blonds et répond très simplement : « Je crois que Dieu transforme les vies. Je sais ce qu’Il peut apporter. Aussi en termes de salut. Je le vis personnellement et j’ai voulu le partager. Parce qu’Il peut changer la donne. Faire du bien, intimement. A chacune et à chacun. »

Gabrielle Desarzens

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • « Oui, la relève de l’Eglise passe par les femmes »

    Ven 16 septembre 2022

    Nel Berner, 52 ans, est dans la dernière ligne droite de ses études en théologie à la HET-PRO. Pour elle, la Bible est favorable au ministère féminin. Et les communautés doivent reconnaître avoir besoin tant d’hommes que de femmes à leur tête.

  • Prostitution à Zurich : l’Eglise en première ligne

    Mar 23 août 2022

    Entre 3'000 et 5'000 personnes se prostituent dans des conditions indignes à Zurich, où une passe oscille entre 20 et 50 francs. En cause : la pauvreté aggravée par la pandémie, épinglent Sœur Ariane et le prêtre Karl Wolf, qui leur apportent quotidiennement nourriture et chaleur humaine. Un reportage diffusé dimanche 28 août dans Hautes Fréquences, sur RTS La Première.

  • « Auras-tu été toi ? »

    Lun 20 juin 2022

    Elle puise dans le judaïsme de quoi nourrir sa foi chrétienne. La théologienne et pasteure Francine Carrillo écoute, calligraphie et fait parler les lettres hébraïques qui, selon elle et avec toute la tradition juive, sont porteuses de sens et d’espérance. Rencontre.

  • Anaël Bussy, ébéniste, fabrique du matériel pour le culte

    Ven 20 mai 2022

    Anaël Bussy vient de démarrer comme ébéniste indépendant à Chevilly, près de La Sarraz. Parmi ses premières réalisations, des plateaux en bois, destinés à la distribution de la Sainte-Cène.

eglisesfree.ch

  • Commission Afrique et Moyen-Orient

    Lun 16 novembre 2020

    En lien avec les Œuvres et Eglises concernées et avec les autres commissions géographiques (Asie et Europe), la commission Afrique-Moyen Orient (CAMO) a pour objectif d'accompagner (écouter, conseiller, soutenir, encourager, visiter...) les envoyés avant, pendant et après leur engagement en Afrique et au Moyen-Orient.

  • Gouvernance partagée à la FREE: 4 postes sont mis au concours

    Jeu 16 décembre 2021

    Après bientôt une année de discussion et de réflexion, la Rencontre Générale de la FREE a donné son feu vert pour la première étape concrète du changement de gouvernance de la FREE: la restructuration du poste de Secrétaire général, créé en 2007 lors de la fusion de la FEEL et des AESR, en plusieurs postes de Responsables de secteurs - de cercles comme on le dira dorénavant. Si certains d'entre eux restent bénévoles (comme l'Administration ou la Mission), 3 d'entre eux vont devenir salariés, entre 25 et 40%.

  • Rencontre générale de la FREE : vers une transformation radicale du poste de Secrétaire général

    Lun 29 novembre 2021

    La Rencontre générale de la FREE, qui s’est tenue le 27 novembre 2021 à Lonay, a décidé de transformer le poste de Secrétaire général en une équipe de « coordinateurs ». Cette évolution, ainsi que l’introduction progressive de la gouvernance partagée, devrait rendre la gestion de la FREE plus souple et plus accessible aux jeunes générations.

  • Dessinez avec nous l'avenir de la Communication FREE !

    Jeu 07 octobre 2021

    La Commission communication est au nombre des secteurs de la FREE qui évoluent vers la gouvernance partagée. Dans ce cadre, elle souhaite mieux connaître vos attentes en matière d’offre de médias. Voulez-vous dessiner avec nous le contour de la communication de la FREE en 2022 ? Pour cela, nous vous invitons à remplir un sondage à l'adresse suivante : https://fr.surveymonkey.com/r/FreeCom2022

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !