Quatre sœurs catholiques enlevées au Nigéria

mardi 23 août 2022

Quatre sœurs catholiques ont été kidnappées dimanche 21 août au Nigéria. La motivation des ravisseurs serait purement financière et l’évènement s’inscrit dans une recrudescence d’enlèvements de personnes issues d’Eglises. Mercredi 24 août, la police locale annonçait qu'elles avaient été libérées.

Des hommes armés ont enlevé dimanche quatre religieuses catholiques dans le sud-est du pays. Il y a dix jours, un prêtre et un séminariste l’ont été plus au sud. En juillet et en juin, d’autres hommes d’Eglises encore ont été kidnappés. Les enlèvements contre rançons sont devenus un business jugé très lucratif au Nigéria, pays le plus peuplé d’Afrique, frappé par une grave crise économique et aux prises avec une criminalité quasi généralisée. Ces kidnappings s’effectuent aujourd’hui non pas pour des raisons religieuses ou idéologiques, mais plutôt parce que l’Eglise est perçue comme ayant la capacité de mobiliser des fidèles pour payer les sommes exigées, estiment différents observateurs avisés.

Faire de chaque personne un négoce potentiel ?

Il y a deux mois, le primat de l’Eglise méthodiste du Nigéria a été libéré deux jours après avoir été enlevé moyennant 200'000 euros, aurait-il dit, cité par RFI (Radio France internationale). Si certains otages sont parfois tués, d’autres sont donc relâché après paiement. Pour lutter contre cet état de fait, l’Eglise catholique du Nigéria a affirmé en 2021 qu’elle refuserait de payer des rançons pour ne pas encourager ce type de pratiques. Car pour les évêques, « payer une rançon, c’est mettre chaque personne en danger, en faire un objet de négoce potentiel ». Cela mettrait en fait en danger tous les collaborateurs de l’Eglise qui se déplacent continuellement entre les villages.

La police locale d'Immo, dans le sud-est du Nigéria, a indiqué mercredi 24 août que les quatre soeurs catholiques avaient été relâchées mardi par des hommes armés. Son porte-parole a précisé qu'elles étaient « indemnes» , mais n'a pas précisé si une rançon avait été payée pour leur libération.  

Motifs religieux ?

Les raisons financières mises à part, on a toutefois pu entendre que les chrétiens étaient des cibles aussi en raison de leur foi dans cette région sahélienne. Quand la Suissesse Béatrice Stöckli avait été enlevée, ses ravisseurs avaient fait expressément référence à son ministère. Le groupe armé qui la détenait parlait d’elle comme d’une « mécréante évangélisatrice qui, par son travail, avait réussi à faire sortir de l’islam nombre de fils musulmans ». Elle a d’ailleurs été tuée en 2020. Mais il s’agissait de djihadistes fanatisés, comme l’étaient aussi les ravisseurs des écolières de Chibok en 2014 qui avaient déclaré notamment que l’enseignement occidental était un péché.

Selon le quotidien britannique The Guardian, l’anarchie a maintenant évolué au Nigéria. Le tout récent rapt de ces quatre sœurs catholiques serait le fait de bandes armées qui profitent de la désorganisation du pays. Pour les contrer, il faudrait des gardes aux abords des écoles comme aux abords des églises.

Gabrielle Desarzens

Une chronique à voir et à écouter

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • « Oui, la relève de l’Eglise passe par les femmes »

    Ven 16 septembre 2022

    Nel Berner, 52 ans, est dans la dernière ligne droite de ses études en théologie à la HET-PRO. Pour elle, la Bible est favorable au ministère féminin. Et les communautés doivent reconnaître avoir besoin tant d’hommes que de femmes à leur tête.

  • Prostitution à Zurich : l’Eglise en première ligne

    Mar 23 août 2022

    Entre 3'000 et 5'000 personnes se prostituent dans des conditions indignes à Zurich, où une passe oscille entre 20 et 50 francs. En cause : la pauvreté aggravée par la pandémie, épinglent Sœur Ariane et le prêtre Karl Wolf, qui leur apportent quotidiennement nourriture et chaleur humaine. Un reportage diffusé dimanche 28 août dans Hautes Fréquences, sur RTS La Première.

  • « Auras-tu été toi ? »

    Lun 20 juin 2022

    Elle puise dans le judaïsme de quoi nourrir sa foi chrétienne. La théologienne et pasteure Francine Carrillo écoute, calligraphie et fait parler les lettres hébraïques qui, selon elle et avec toute la tradition juive, sont porteuses de sens et d’espérance. Rencontre.

  • Anaël Bussy, ébéniste, fabrique du matériel pour le culte

    Ven 20 mai 2022

    Anaël Bussy vient de démarrer comme ébéniste indépendant à Chevilly, près de La Sarraz. Parmi ses premières réalisations, des plateaux en bois, destinés à la distribution de la Sainte-Cène.

eglisesfree.ch

  • Commission Afrique et Moyen-Orient

    Lun 16 novembre 2020

    En lien avec les Œuvres et Eglises concernées et avec les autres commissions géographiques (Asie et Europe), la commission Afrique-Moyen Orient (CAMO) a pour objectif d'accompagner (écouter, conseiller, soutenir, encourager, visiter...) les envoyés avant, pendant et après leur engagement en Afrique et au Moyen-Orient.

  • Gouvernance partagée à la FREE: 4 postes sont mis au concours

    Jeu 16 décembre 2021

    Après bientôt une année de discussion et de réflexion, la Rencontre Générale de la FREE a donné son feu vert pour la première étape concrète du changement de gouvernance de la FREE: la restructuration du poste de Secrétaire général, créé en 2007 lors de la fusion de la FEEL et des AESR, en plusieurs postes de Responsables de secteurs - de cercles comme on le dira dorénavant. Si certains d'entre eux restent bénévoles (comme l'Administration ou la Mission), 3 d'entre eux vont devenir salariés, entre 25 et 40%.

  • Rencontre générale de la FREE : vers une transformation radicale du poste de Secrétaire général

    Lun 29 novembre 2021

    La Rencontre générale de la FREE, qui s’est tenue le 27 novembre 2021 à Lonay, a décidé de transformer le poste de Secrétaire général en une équipe de « coordinateurs ». Cette évolution, ainsi que l’introduction progressive de la gouvernance partagée, devrait rendre la gestion de la FREE plus souple et plus accessible aux jeunes générations.

  • Dessinez avec nous l'avenir de la Communication FREE !

    Jeu 07 octobre 2021

    La Commission communication est au nombre des secteurs de la FREE qui évoluent vers la gouvernance partagée. Dans ce cadre, elle souhaite mieux connaître vos attentes en matière d’offre de médias. Voulez-vous dessiner avec nous le contour de la communication de la FREE en 2022 ? Pour cela, nous vous invitons à remplir un sondage à l'adresse suivante : https://fr.surveymonkey.com/r/FreeCom2022

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !