Journée des réfugiés le 22 juin : une manifestation à Lausanne pour « oser la solidarité »

mercredi 05 juin 2019

Le délit de solidarité est l’un des thèmes retenus pour la manifestation de la journée des réfugiés le 22 juin à Lausanne. La FREE et le Réseau évangélique sont partenaires de l’événement. Ces deux instances évangéliques souhaitent ainsi marquer leur soutien au pasteur Norbert Valley, toujours sous le coup d’une condamnation par la justice neuchâteloise pour assistance à un Togolais, débouté de l’asile.

A l’occasion de la Journée des réfugiés, plusieurs organisations vaudoises, romandes et suisses organisent une manifestation le samedi 22 juin sur la Place Saint-Laurent à Lausanne. Au travers d’un cercle du silence, de diverses prises de parole et d’une prière œcuménique, elles exprimeront leur attachement à une attitude digne et humaine face aux migrations internationales et dans l’accueil des personnes migrantes.

Norbert Valley parmi les intervenants

Le pasteur de la FREE Norbert Valley, Paul Schneider, représentant du Groupe Saint-François, Diane Barraud du Point d’appui interviendront autour du thème « Osons la solidarité ! ». Les intervenants inviteront à ne pas oublier les personnes en recherche de protection, à oser la solidarité et à l’arrêt de la criminalisation de la solidarité à l’endroit des déboutés de l’asile.

Une prière œcuménique terminera la manifestation à l’intérieur de l’Eglise Saint-Laurent.

La FREE dans les parrains

Parmi les organisations impliquées dans cette manifestation, il y a notamment l’ARAVOH (Association auprès des requérants d’asile de Vallorbe œcuménique et humanitaire), Amnesty International, le Groupe Saint-François, la Plateforme interreligieuse vaudoise, le Réseau évangélique et la FREE. (Réd.)

  • Encadré 1:

    Programme de la manifestation « Osons la solidarité ! »

    Samedi 22 juin à la place Saint-Laurent à Lausanne

    9h30   Cercle du silence
    10h30 Prises de parole
    12h     Prière œcuménique à l’église Saint-Laurent
Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • « J’ai été un bébé volé du Sri Lanka »

    Ven 03 novembre 2023

    Il y a quelques années, un trafic d’enfants proposés à l’adoption à des couples suisses secouait l’actualité. Sélina Imhoff, 38 ans, pasteure dans l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin, en a été victime. Elle témoigne avoir appris à accepter et à avancer, avec ses fissures, par la foi. Et se sentir proche du Christ né, comme elle, dans des conditions indignes. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Des choix porteurs de vie

    Ven 22 septembre 2023

    Abandonner la voiture et emménager dans une coopérative d’habitation ?... Deux couples de l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin ont fait ces choix qu’ils estiment porteurs de vie. « Le rythme plus lent du vélo a vraiment du sens pour moi », témoigne Thiéry Terraz, qui travaille pour l’antenne genevoise de Jeunesse en mission. « Je trouve dans le partage avec mes voisins ce que je veux vivre dans ma foi », lui fait écho Lorraine Félix, enseignante. Rencontres croisées. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Vivian, une flamme d’espoir à Arusha

    Jeu 15 juin 2023

    Vivian symbolise l’espoir pour tous ceux que la vie malmène. Aujourd’hui, cette trentenaire tanzanienne collabore comme assistante de direction au siège de Compassion à Arusha, en Tanzanie. Mais son parcours de vie avait bien mal débuté… Nous avons rencontré Vivian au bureau suisse de l’ONG à Yverdon, lors de sa visite en mars dernier. Témoignage.

  • Une expérience tchadienne « qui ouvre les yeux »

    Ven 20 janvier 2023

    Elle a 19 ans, étudie la psychologie à l’Université de Lausanne, et vient de faire un mois de bénévolat auprès de jeunes de la rue à N’Djaména. Tamara Furter, de l’Eglise évangélique La Chapelle (FREE) au Brassus, a découvert que l’on peut être fort et joyeux dans la précarité.

eglisesfree.ch

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !