Sion: Matthias Radloff met sur pied un deuxième culte drive-in sur le parking d’un supermarché

Serge Carrel mardi 02 juin 2020

Désireux de rassembler tous les membres de sa communauté, le pasteur Matthias Radloff a organisé dimanche de Pentecôte à Sion un deuxième culte drive-in. Cette fois sur le parking du supermarché Aligro de la capitale valaisanne. Echos.

« Zoom, c’est bien, mais en live c’est quand même beaucoup mieux ! » Matthias Radloff, le pasteur de l’Eglise évangélique Mosaïque à Sion (Chrischona), est aux anges. En ce dimanche de Pentecôte, première occasion de déconfinement pour les Eglises, il organise un deuxième culte drive-in sur le parking du supermarché Aligro de la capitale valaisanne, non loin de l’autoroute et de l’héliport.

Ensemble pour chanter !

« Ensemble, nous pouvons chanter… » C’est avec cette chanson qu’une vingtaine de personnes venues à pied, en vélo et en voiture ont pu se réjouir d’être à nouveau réunies pour un culte. Sous la conduite d’un guitariste et de l’épouse du pasteur, différents chants ont été interprétés et plusieurs personnes sont ensuite venues dire le Notre Père dans leur langue maternelle : espagnol, portugais, zoulou… Très à l’aise dans sa prise de parole, le pasteur a poursuivi par une prédication sans notes, articulée autour des premières affirmations de la prière de Jésus.

Une idée se réalise

Avec ce culte drive-in, le pasteur Matthias Radloff est ainsi parvenu à concrétiser une idée originale qu’il avait eue lors du semi-confinement et qui, après la première tentative réussie, n’avait plus reçu d’autorisation de la police. « Avec ce culte de Pentecôte, ceux qui souhaitaient le confinement ont pu le vivre en restant dans leur voiture, commente le responsable de l’Eglise Mosaïque, et ceux qui souhaitaient davantage de proximité physique ont pu s’asseoir sur les chaises que nous avions mises à disposition. » L’organisation d’une telle rencontre n’a pas représenté beaucoup de travail supplémentaire, sinon les contacts avec les responsables d’Aligro et la police locale, et la préparation de quelques tables avec des masques et du gel hydroalcoolique. « Mais sortir d’une certaine routine vous prend toujours la tête. On se demande constamment si on n’a pas oublié une rallonge pour la sono ou un papier, ou alors si l’on n’a pas mal copié un chant sur la photocopie distribuée à tous… »

Hôte surprise de ce culte : la police, qui a fait un passage discret peu avant le début de la célébration. « Les agents ont trouvé que les voitures auraient pu être plus proches les unes des autres. J’ai été surpris qu’ils restent à distance, ajoute le pasteur quelque peu taquin, et qu’ils ne participent pas à notre culte ! »

Les cultes drive-in, une occasion de rassembler tout le monde !

« Nous sommes une petite communauté, explique le pasteur Radloff, et notre salle, avec le plan de protection des Eglises évangéliques, ne peut accueillir que 12 personnes. Nous sommes donc très satisfaits de cette possibilité qui nous est offerte et qui nous permet d’accueillir plus de monde. »

Comme l’a relevé la personne qui présidait le moment de chants, il y avait aussi de la satisfaction à quitter les cultes habituels sur Zoom pour se retrouver ensemble, face-à-face. Ce bonheur de se rencontrer sur un parking était encore tangible, une fois le culte terminé. Les participants ont passé du temps à échanger des nouvelles et à discuter les uns avec les autres, tout en respectant la « distance sociale » de deux mètres.

Non content d’en rester là, Matthias Radloff a déjà réservé le parking d’Aligro pour un deuxième dimanche. La décision à prendre cette semaine : ce culte drive-in aura-t-il lieu le premier ou le deuxième dimanche de juin ?

Serge Carrel

Voir aussi: Gabrielle Desarzens, «Sion : le culte "drive-in" passe à la trappe»

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • « Oui, la relève de l’Eglise passe par les femmes »

    Ven 16 septembre 2022

    Nel Berner, 52 ans, est dans la dernière ligne droite de ses études en théologie à la HET-PRO. Pour elle, la Bible est favorable au ministère féminin. Et les communautés doivent reconnaître avoir besoin tant d’hommes que de femmes à leur tête.

  • Prostitution à Zurich : l’Eglise en première ligne

    Mar 23 août 2022

    Entre 3'000 et 5'000 personnes se prostituent dans des conditions indignes à Zurich, où une passe oscille entre 20 et 50 francs. En cause : la pauvreté aggravée par la pandémie, épinglent Sœur Ariane et le prêtre Karl Wolf, qui leur apportent quotidiennement nourriture et chaleur humaine. Un reportage diffusé dimanche 28 août dans Hautes Fréquences, sur RTS La Première.

  • « Auras-tu été toi ? »

    Lun 20 juin 2022

    Elle puise dans le judaïsme de quoi nourrir sa foi chrétienne. La théologienne et pasteure Francine Carrillo écoute, calligraphie et fait parler les lettres hébraïques qui, selon elle et avec toute la tradition juive, sont porteuses de sens et d’espérance. Rencontre.

  • Anaël Bussy, ébéniste, fabrique du matériel pour le culte

    Ven 20 mai 2022

    Anaël Bussy vient de démarrer comme ébéniste indépendant à Chevilly, près de La Sarraz. Parmi ses premières réalisations, des plateaux en bois, destinés à la distribution de la Sainte-Cène.

eglisesfree.ch

  • Commission Afrique et Moyen-Orient

    Lun 16 novembre 2020

    En lien avec les Œuvres et Eglises concernées et avec les autres commissions géographiques (Asie et Europe), la commission Afrique-Moyen Orient (CAMO) a pour objectif d'accompagner (écouter, conseiller, soutenir, encourager, visiter...) les envoyés avant, pendant et après leur engagement en Afrique et au Moyen-Orient.

  • Gouvernance partagée à la FREE: 4 postes sont mis au concours

    Jeu 16 décembre 2021

    Après bientôt une année de discussion et de réflexion, la Rencontre Générale de la FREE a donné son feu vert pour la première étape concrète du changement de gouvernance de la FREE: la restructuration du poste de Secrétaire général, créé en 2007 lors de la fusion de la FEEL et des AESR, en plusieurs postes de Responsables de secteurs - de cercles comme on le dira dorénavant. Si certains d'entre eux restent bénévoles (comme l'Administration ou la Mission), 3 d'entre eux vont devenir salariés, entre 25 et 40%.

  • Rencontre générale de la FREE : vers une transformation radicale du poste de Secrétaire général

    Lun 29 novembre 2021

    La Rencontre générale de la FREE, qui s’est tenue le 27 novembre 2021 à Lonay, a décidé de transformer le poste de Secrétaire général en une équipe de « coordinateurs ». Cette évolution, ainsi que l’introduction progressive de la gouvernance partagée, devrait rendre la gestion de la FREE plus souple et plus accessible aux jeunes générations.

  • Dessinez avec nous l'avenir de la Communication FREE !

    Jeu 07 octobre 2021

    La Commission communication est au nombre des secteurs de la FREE qui évoluent vers la gouvernance partagée. Dans ce cadre, elle souhaite mieux connaître vos attentes en matière d’offre de médias. Voulez-vous dessiner avec nous le contour de la communication de la FREE en 2022 ? Pour cela, nous vous invitons à remplir un sondage à l'adresse suivante : https://fr.surveymonkey.com/r/FreeCom2022

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !