Vaud: le pasteur Norbert Valley se lance dans la course au Conseil national

Serge Carrel vendredi 28 juin 2019

Le samedi 22 juin, en marge de la manifestation « Osons la solidarité ! », le pasteur Norbert Valley a annoncé aux journalistes présents sa candidature au Conseil national. Le pasteur de la FREE figurera sur la liste du PEV dans le canton de Vaud.

Norbert Valley, qu’est-ce qui vous pousse à vous lancer dans la course au Conseil national dans le canton de Vaud ?

Les difficultés judiciaires qui sont les miennes actuellement m’ont rendu conscient du fait que certains dossiers en Suisse ne changent pas si on ne s’y engage pas. De plus les valeurs fondamentales qui nous habitent comme chrétiens sont mal représentées dans cet espace politique. Je m’y engage donc pour être au service des valeurs chrétiennes.

Pourquoi avoir choisi le PEV (Parti évangélique) ?

Quand j’ai effectué un smartvote, un test en lien avec ma sensibilité politique, j’ai réalisé que j’étais le plus proche des valeurs de ce parti. C’est un petit parti, mais dont les valeurs rassemblent à la fois une éthique sociale et une éthique personnelle qui me conviennent et que je ne trouve pas dans les autres partis. Par exemple, depuis très longtemps, le PEV plaide pour un engagement écologique et affiche un respect de la création. Pour moi, ce n’est pas la grandeur d’un parti qui compte, mais les valeurs qu’il incarne.

Il y a un article de la Loi sur les étrangers, l’article 116, que la justice neuchâteloise utilise actuellement afin de vous condamner pour avoir hébergé et donné à manger à un Togolais débouté de l’asile. Est-ce aussi pour changer cette loi que vous vous lancez dans l’élection au Conseil national ?

Je ne peux pas tolérer que l’exercice de la miséricorde et de la compassion nous soit interdit en Suisse, alors que nous sommes un pays qui se réfère aux valeurs chrétiennes. Il faudra rappeler aux élus fédéraux qu’il faut changer cela. Comment peut-on dire que l’on est chrétien et négliger les gens qui souffrent ? Pour moi, cela ne va pas !

N’y a-t-il pas incompatibilité entre votre fonction de pasteur et votre candidature au Conseil national ?

Non, je ne crois pas ! Il y a parfois une incohérence chez les chrétiens. On prie pour les autorités et on ne veut pas s’en mêler. On a un peu évolué dans les milieux évangéliques et on peut imaginer que les chambres fédérales sont aujourd’hui perçues comme un lieu où l’on peut servir des causes comme la liberté de conscience et la liberté de s’engager.

Quels sont les arguments qui pourraient convaincre un électeur de voter pour vous ?

Les électeurs doivent savoir que je m’engagerai toujours pour le plus faible et pour le respect de la création. Voilà les deux choses les plus importantes ! Si je regarde l’appel de Jésus dans l’évangile de Luc au chapitre 4 : « L’Eternel m’a oint pour annoncer la Bonne Nouvelle aux pauvres, il m’a envoyé pour proclamer aux captifs la délivrance… » Je serai sans complaisance sur ces valeurs !

De mémoire, il y a déjà eu en tout cas un pasteur qui a siégé sous la coupole fédérale, le Zurichois Ernst Sieber (1927-2018) qui a été élu sous les couleurs du PEV. Vous sentez-vous proche de lui ?

Quand nous avons créé l’association SOS Jeunes en 1994, j’ai pris comme référence l’action du pasteur Sieber qui avait lancé une motion au National sur la prise en charge des toxicomanes. C’était un homme qui était prophétique et qui m’a beaucoup inspiré.

Propos recueillis par Serge Carrel

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

eglisesfree.ch

  • Commission Afrique et Moyen-Orient

    Lun 16 novembre 2020

    En lien avec les Œuvres et Eglises concernées et avec les autres commissions géographiques (Asie et Europe), la commission Afrique-Moyen Orient (CAMO) a pour objectif d'accompagner (écouter, conseiller, soutenir, encourager, visiter...) les envoyés avant, pendant et après leur engagement en Afrique et au Moyen-Orient.

  • Gouvernance partagée à la FREE: 4 postes sont mis au concours

    Jeu 16 décembre 2021

    Après bientôt une année de discussion et de réflexion, la Rencontre Générale de la FREE a donné son feu vert pour la première étape concrète du changement de gouvernance de la FREE: la restructuration du poste de Secrétaire général, créé en 2007 lors de la fusion de la FEEL et des AESR, en plusieurs postes de Responsables de secteurs - de cercles comme on le dira dorénavant. Si certains d'entre eux restent bénévoles (comme l'Administration ou la Mission), 3 d'entre eux vont devenir salariés, entre 25 et 40%.

  • Rencontre générale de la FREE : vers une transformation radicale du poste de Secrétaire général

    Lun 29 novembre 2021

    La Rencontre générale de la FREE, qui s’est tenue le 27 novembre 2021 à Lonay, a décidé de transformer le poste de Secrétaire général en une équipe de « coordinateurs ». Cette évolution, ainsi que l’introduction progressive de la gouvernance partagée, devrait rendre la gestion de la FREE plus souple et plus accessible aux jeunes générations.

  • Dessinez avec nous l'avenir de la Communication FREE !

    Jeu 07 octobre 2021

    La Commission communication est au nombre des secteurs de la FREE qui évoluent vers la gouvernance partagée. Dans ce cadre, elle souhaite mieux connaître vos attentes en matière d’offre de médias. Voulez-vous dessiner avec nous le contour de la communication de la FREE en 2022 ? Pour cela, nous vous invitons à remplir un sondage à l'adresse suivante : https://fr.surveymonkey.com/r/FreeCom2022

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !