Alain et Marion Combes à Pâques en tournée avec « Marc : l’évangile »

mercredi 29 février 2012

A Pâques, Alain et Marion Combes présenteront « Marc : l’évangile » dans diverses Eglises de Suisse romande : au Locle, à Meyrin et à Saignelégier. L’occasion de prendre conscience de la force de l’Evangile dit en public.

« On s’aperçoit que l’Evangile n’est pas moraliste ! » Voilà la réaction qu’Alain et Marion Combes entendent souvent après leur spectacle : « Marc : l’évangile ». Ces deux comédiens professionnels français ont développé depuis une vingtaine d’années une démarche originale : dire et mettre en scène le texte de la Bible. Ils effectueront une mini-tournée en Suisse romande durant la période de Pâques, du 6 au 8 avril, avec des récits de circonstance.

 
« Dire l’Evangile, une bonne idée ! »
« Au départ curieusement, ce sont les gens non religieux qui ont trouvé que c’était une bonne idée de dire l’un ou l’autre des évangiles, explique Alain Combes. Les chrétiens étaient un peu dubitatifs ! » Mais rapidement, cet homme de théâtre, au bénéfice d’expériences en radio et en télévision, découvre que dans les centres de jeunes, les prisons ou les églises le message des évangiles apparaît ouvert et accueillant. « Certains y découvrent même un message véhiculant une liberté extraordinaire ! »
Aujourd’hui, Alain et Marion Combes, en couple dans la vie, tournent avec l’évangile de Marc. Ils ont même plus de 150 représentations de cet évangile à leur actif. « Et c’est vrai qu’il convient bien à nos contemporains avec ses formules concises et son style un brin journalistique », explique Marion. Lors de la première, ce spectacle durait 2 heures et quart. Aujourd’hui, sa durée a été ramenée à une heure. Chaque fois qu’ils disent cet évangile, ces deux comédiens ont l’impression « d’être enseignés par ce texte du fond des âges ».
Alain et Marion Combes n’ont pas que l’évangile de Marc à leur répertoire. Ils disent aussi des extraits d’autres évangiles. Celui de Matthieu a donné une autre spectacle : « Paroles d’Evangile » ; celui de Jean renferme des scènes théâtrales que les deux comédiens ne se sont pas privés de proposer au public. Ces dernières années, ils ont aussi présenté des spectacles à partir de l’Ancien Testament : « David et Bethsabée » ou « Chants d’amour de la Bible », tiré du Cantique des cantiques.
 
Une longue histoire d’amour avec le texte biblique
En fait, leur histoire d’amour avec le texte biblique remonte au moment de leur découverte de Dieu. « A la fin des années 80, nous étions déjà comédiens professionnels, se rappelle Marion Combes ; en lisant la Bible, nous avons découvert que ce texte véhiculait une force extraordinaire. Suite à cette découverte, nous avons décidé de consacrer nos capacités artistiques à la présentation de ce message. »
Très hétéroclites dans les lieux qu’ils visitent et dans les publics auxquels ils s’adressent, Alain et Marion Combes se rappellent avec émotion un spectacle présenté aux Etablissements de la plaine de l’Orbe (EPO). « Nous étions 7, se rappelle Alain Combes. Il y avait 4 détenus, un aumônier et nous… » « Il régnait dans cet établissement une forte tension, ajoute Marion. Les autres détenus avaient préféré rester dehors, il faisait très beau. Et nous avons vécu un moment extraordinaire d’écoute de ce texte qui nous dépasse ! »
Que ce soit avec « Marc : l’évangile » ou avec « Paroles d’Evangile », ces deux comédiens emmènent les spectateurs à la découverte d’un homme dont la Parole suscite et ressuscite la vie aujourd’hui encore.
 
Serge Carrel

 

  • Encadré 1:

    Les Combes en tournée en Suisse romande du 6 au 8 avril

    Alain et Marion Combes présenteront leur spectacle « Marc : l’évangile » dans trois lieux différents :
    • au Locle, le vendredi 6 avril à 9h45, à l’Eglise évangélique Action biblique (Envers 25) ;
    • à Meyrin, le vendredi 6 avril à 18h, à l’Eglise évangélique de Meyrin (FREE) (Bournoud 3) ;
    • à Saignelégier, le dimanche 8 avril à 9h45, à l’Eglise évangélique de Saignelégier (FREE) (Rangiers 25).
     Ils présenteront leur spectacle « Paroles d’Evangile » à deux endroits :
    • à Lausanne, le samedi 7 avril à 11h, dans le cadre de l’exposition « Le Chemin de la Passion » au Forum de l’Hôtel de Ville, place de la Palud ;
    • à Cronay, le samedi 7 avril à 20h, au temple réformé (place de l’Eglise) en collaboration avec la Paroisse réformée Pomy-Gressy-Suchy (EERV).
Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • « J’ai été un bébé volé du Sri Lanka »

    Ven 03 novembre 2023

    Il y a quelques années, un trafic d’enfants proposés à l’adoption à des couples suisses secouait l’actualité. Sélina Imhoff, 38 ans, pasteure dans l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin, en a été victime. Elle témoigne avoir appris à accepter et à avancer, avec ses fissures, par la foi. Et se sentir proche du Christ né, comme elle, dans des conditions indignes. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Des choix porteurs de vie

    Ven 22 septembre 2023

    Abandonner la voiture et emménager dans une coopérative d’habitation ?... Deux couples de l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin ont fait ces choix qu’ils estiment porteurs de vie. « Le rythme plus lent du vélo a vraiment du sens pour moi », témoigne Thiéry Terraz, qui travaille pour l’antenne genevoise de Jeunesse en mission. « Je trouve dans le partage avec mes voisins ce que je veux vivre dans ma foi », lui fait écho Lorraine Félix, enseignante. Rencontres croisées. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Vivian, une flamme d’espoir à Arusha

    Jeu 15 juin 2023

    Vivian symbolise l’espoir pour tous ceux que la vie malmène. Aujourd’hui, cette trentenaire tanzanienne collabore comme assistante de direction au siège de Compassion à Arusha, en Tanzanie. Mais son parcours de vie avait bien mal débuté… Nous avons rencontré Vivian au bureau suisse de l’ONG à Yverdon, lors de sa visite en mars dernier. Témoignage.

  • Une expérience tchadienne « qui ouvre les yeux »

    Ven 20 janvier 2023

    Elle a 19 ans, étudie la psychologie à l’Université de Lausanne, et vient de faire un mois de bénévolat auprès de jeunes de la rue à N’Djaména. Tamara Furter, de l’Eglise évangélique La Chapelle (FREE) au Brassus, a découvert que l’on peut être fort et joyeux dans la précarité.

eglisesfree.ch

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !