Après un an d’enlèvement, Béatrice Stockly « en bonne santé »

vendredi 13 janvier 2017

Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) a diffusé mardi 10 janvier une vidéo de Béatrice Stockly, la Suissesse enlevée il y a un an à Tombouctou, dans le nord du Mali. Les djihadistes apportent ainsi une preuve de vie de l’otage.

Dans cette vidéo d'environ deux minutes, mise en ligne, selon le centre américain de surveillance SITE sur les réseaux sociaux Telegram et Twitter, Béatrice Stockly décline en français son identité et la date du 31 décembre 2016 d'une voix fatiguée, à peine audible, le visage encadré d'un voile noir. La Bâloise assure avoir été enlevée par AQMI il y a « 360 jours », avant de saluer sa famille et de remercier « le gouvernement suisse pour tous les efforts qui sont faits » pour tenter de la faire libérer. La quadragénaire se dit « en bonne santé ».

Le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) a communiqué mardi soir avoir pris connaissance de cette nouvelle vidéo. La Suisse demande la libération sans condition de Béatrice Stockly.

Troisième vidéo

AQMI avait revendiqué fin janvier 2016 dans une première vidéo l'enlèvement le 7 janvier 2016 de cette missionnaire protestante. Une deuxième vidéo, très semblable à celle mise en ligne mardi, avait été publiée par AQMI six mois plus tard, donnant une preuve de vie de l'otage. « Al-Qaïda et les groupes djihadistes présents dans cette région ont l’habitude de diffuser des preuves de vie des otages qu’ils détiennent. S’agissant de ce cas précis, il me semble qu’AQMI cherche à montrer qu’il veut négocier et qu’il est même pressé d’en finir avec le cas de cette otage », analyse pour Radio France Internationale (RFI) Ould Salem, journaliste mauritanien, et l'un des rares à avoir pu rencontrer les djihadistes d'AQMI, alors qu'ils occupaient encore le nord du Mali.

Autres otages

Les djihadistes détiennent d'autres otages dans la région. L’Australien Ken Elliott a notamment été enlevé dans le nord du Burkina Faso en janvier 2016, et l’Américain Jeffery Woodke au Niger en octobre. Selon le journaliste cité par RFI, « ça rapporte beaucoup d’argent et c’est aussi l’occasion d’obtenir d’éventuelles libérations d’un certain nombre de ces membres (ndlr djihadistes) qui sont en détention dans des prisons de la sous-région. »

Gabrielle Desarzens

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

TheoTV (mercredi 20h)

1er avril

  • «Un Dieu zéro déchet» avec Dave Bookless (Intelligence de la foi)
  • «Etes-vous facilement contrarié?» avec Camille Kursner (SPPA)
8 avril
  • «Il m'a donné un nom» avec Christine Gallay (CMI)
  • «Les projets de l'Eternel» avec Emmanuel Ziehli (Vitamine B)

myfreelife.ch

eglisesfree.ch

  • Coronavirus : les mesures à prendre proposées par la FREE et l'OFSP

    Ven 06 mars 2020

    Comme plusieurs unions ou fédérations d’Eglises, la FREE a proposé à ses Eglises membres de prendre les mesures suivantes en lien avec la propagation du coronavirus ou covid-19. Voici ce qui a été indiqué aux responsables des Eglises membres.

  • Partenariat avec la Ligue pour la lecture de la Bible

    Ven 12 avril 2019

    Le 6 avril 2019, lors de la Rencontre générale de la FREE, Philippe Thueler, Secrétaire général de la Fédération, a annoncé officiellement le partenariat entre la Ligue et la FREE pour la formation et le coaching des églises pour ce ministère.

  • Qui contacter en cas de soupçon d'abus sexuels sur les mineurs?

    Dim 03 mars 2019

    En complément à la nouvelle charte des moniteurs de l'enfance de la FREE, voici la liste des services et associations à contacter, selon les cantons, en cas de soupçon d'abus sur un mineur.

  • Lieux de culte : plutôt adaptés que neutres

    Mer 18 décembre 2019

    « Pour être missionnels, doit-on désacraliser nos lieux de culte ? » Tel était le thème de réflexion de l’après-midi, lors de la Rencontre générale de la FREE, le 23 novembre 2019 à Nyon. Cette réflexion a été introduite, le matin, par une méditation de Myriam Matthey, pasteure dans l’Eglise évangélique « La Fraternelle », à Nyon. Ensuite, durant l’après-midi, une table ronde a rassemblé Marc Gallay, pasteur dans l’Eglise évangélique de Lonay, François Kunz, architecte à Genève et Jacques André, pasteur dans l’Eglise évangélique de Cologny. Il ne sera, semble-t-il, pas nécessaire de « désacraliser » nos lieux de cultes et de les transformer en salles polyvalentes pour les rendre missionnels. Par contre, ils auront souvent besoin d’être adaptés.

Blogs évangéliques

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !