Bienne: Double anniversaire pour l'Eglise évangélique des Ecluses, une communauté multiculturelle et engagée

Ce sera la fête, les 26 et 27 août
Ce sera la fête, les 26 et 27 août (EEE) icon-info
Anne-Charlotte Müller vendredi 18 août 2023

L'Église évangélique des Écluses (FREE) fête ses 140 ans d’existence et ses 25 ans d'implantation dans son quartier à Bienne. Une grosse célébration aura lieu le week-end du 26-27 août.

L'Église évangélique des Écluses amorce un double anniversaire : 140 ans d'existence enracinée dans l'histoire chrétienne suisse et 25 ans au cœur d'un quartier de Bienne, à la rue Jacob-Stämpfli. Pour célébrer ce double évènement, un week-end spécial est prévu les 26 et 27 août (programme ci-dessous).

« En 25 ans, l’Église évangélique des Écluses (EEE) est devenue plus multiculturelle, avec des amis et membres venant d’arrière-plans très diversifiés, de différentes nationalités européennes, africaines, sud-américaines et asiatiques, se réjouit Béatrice Marceau, assistante pastorale. Comme beaucoup d’églises évangéliques, l’EEE avait longtemps été composée presque uniquement de Suisses romands, en particulier de plusieurs grandes familles. Maintenant elle est composée de gens qui à priori n’auraient rien à faire les uns avec les autres », sourit Béatrice Marceau. Pour cette chrétienne engagée, rien n’est plus gratifiant que de voir les gens évoluer dans leur relation avec Dieu.

"J'étais vraiment chez moi"

Originaire du Cameroun, Thierry est arrivé à l’Église évangélique des Écluses le dimanche 20 janvier 2019. Une date qu’il a marqué d’une pierre blanche. De confession catholique, il a trouvé l’Église alors qu’il souhaitait se rendre à la messe. « Un dimanche matin je voulais aller à l’Église catholique Sainte Marie mais elle était fermée. J’ai interpellé un homme dans la rue pour lui dire que je cherchais une église. Il m’a dit « Tu es chrétien ? Alors viens avec moi, il y a une église là-bas, je m’y rends aussi. » Arrivé à l’EEE, Thierry Nga Dima s’est senti comme à la maison. « J’ai été ému par l’accueil. Je me suis senti comme dans mon église du Cameroun. Je me suis assis, j’ai découvert la louange, puis le message et je me suis dit : pourquoi ne pas rester ? » Pendant deux années, Thierry assiste le samedi soir à la messe catholique et le dimanche matin au culte de l’Église évangélique. Puis il comprend que sa place est dans la seconde. «La clef pour moi a été l’amour fraternel que je ressentais aux Écluses. J’étais vraiment chez moi, je me sentais à l’aise.»

Différents engagements pour sa ville

L'engagement de l’EEE ne se limite pas aux murs de son édifice. Pendant plusieurs années, elle a collaboré avec d'autres églises pour entreprendre des nettoyages de terrains près du lac, contribuant ainsi à la préservation de l'environnement et à l'embellissement de la ville. Des membres de l'Église se sont également engagés dans des initiatives et associations à Bienne telles que RueAcoeur, qui apporte son soutien aux plus démunis à travers des actions sociales et l'aumônerie de rue, Perla, qui lutte contre la traite humaine et s’engage envers les prostitué.e.s. Ou encore Day4family, qui orchestre des journées de jeux pour les familles au cœur de la ville. Bientôt, l’Église va débuter une collaboration avec l’association SOLEI, qui donne des cours de langue et offre d’autres rencontres pour les personnes immigrées.

Ouverte sur l'avenir et l'extérieur

Alors que l'Église évangélique des Écluses regarde vers l'avenir, de nouveaux défis se profilent. « Nous souhaitons offrir des programmes pertinents aussi pour les jeunes et les enfants. Nous aspirons également à devenir une église davantage tournée vers l’extérieur ; cela prend du temps et demandera probablement que des habitudes bien ancrées soient un peu « secouées ». Quelques personnes s’engagent énormément, mais on manque souvent de bénévoles, souligne Eric Niklaus, président de l'Assemblée Générale. Pendant «les années Covid», le nombre de personnes présentes au culte a fortement diminué, et pendant une année, l'Eglise a fonctionné sans pasteur. Depuis l’arrivée d'un couple pastoral en septembre 2022, la participation au culte a de nouveau augmenté, retrouvant ainsi son niveau d’avant-Covid, environ 170 participantes et participants.

Programme du week-end de fête

 

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • « J’ai été un bébé volé du Sri Lanka »

    Ven 03 novembre 2023

    Il y a quelques années, un trafic d’enfants proposés à l’adoption à des couples suisses secouait l’actualité. Sélina Imhoff, 38 ans, pasteure dans l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin, en a été victime. Elle témoigne avoir appris à accepter et à avancer, avec ses fissures, par la foi. Et se sentir proche du Christ né, comme elle, dans des conditions indignes. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Des choix porteurs de vie

    Ven 22 septembre 2023

    Abandonner la voiture et emménager dans une coopérative d’habitation ?... Deux couples de l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin ont fait ces choix qu’ils estiment porteurs de vie. « Le rythme plus lent du vélo a vraiment du sens pour moi », témoigne Thiéry Terraz, qui travaille pour l’antenne genevoise de Jeunesse en mission. « Je trouve dans le partage avec mes voisins ce que je veux vivre dans ma foi », lui fait écho Lorraine Félix, enseignante. Rencontres croisées. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Vivian, une flamme d’espoir à Arusha

    Jeu 15 juin 2023

    Vivian symbolise l’espoir pour tous ceux que la vie malmène. Aujourd’hui, cette trentenaire tanzanienne collabore comme assistante de direction au siège de Compassion à Arusha, en Tanzanie. Mais son parcours de vie avait bien mal débuté… Nous avons rencontré Vivian au bureau suisse de l’ONG à Yverdon, lors de sa visite en mars dernier. Témoignage.

  • Une expérience tchadienne « qui ouvre les yeux »

    Ven 20 janvier 2023

    Elle a 19 ans, étudie la psychologie à l’Université de Lausanne, et vient de faire un mois de bénévolat auprès de jeunes de la rue à N’Djaména. Tamara Furter, de l’Eglise évangélique La Chapelle (FREE) au Brassus, a découvert que l’on peut être fort et joyeux dans la précarité.

eglisesfree.ch

  • Un·e responsable des finances (10%)

    Lun 29 janvier 2024

    Plus grande fédération d’Eglises évangéliques en Suisse romande, la FREE offre un cadre de travail dynamique et défiant, en lien étroit avec les autres acteurs du milieu chrétien évangélique romand, suisse et international. Dans ce cadre, la FREE recherche un·e responsable des finances.

  • Rencontre générale : une fédération utile

    Mer 29 novembre 2023

    La Rencontre générale du 25 novembre 2023 a permis de remercier Stéphane Bossel pour 23 ans d’engagements divers et importants dans la FREE. Elle a aussi permis à l’équipe de direction de partager quelques priorités, notamment le sens, les valeurs et la plus-value que la FREE peut offrir aux Eglises.

  • Rencontre générale de la FREE : l’équipe de direction souffle sa première bougie

    Sam 08 avril 2023

    La Rencontre générale de la FREE, qui a eu lieu le 1er avril 2023 à Aigle, a permis à la nouvelle équipe de direction de dresser un bilan, après tout juste une année de fonctionnement. Et ce qui saute aux yeux, c’est le grand nombre des défis à relever.

  • FREE : une première « Journée stratégique »

    Ven 03 février 2023

    Les personnes qui exercent un rôle dans la FREE se sont réunies en janvier pour réfléchir à la mise en œuvre de la nouvelle « gouvernance à autorité distribuée » (1). Retour sur une « Journée stratégique » conviviale et studieuse.

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !