Mois de mars: Détox' la Terre défie les chrétiens à réduire leur consommation

vendredi 26 janvier 2024

Le mouvement interconfessionnel Détox’ la Terre propose un défi aux chrétiens : réduire leur consommation pendant le mois de mars, et réfléchir au lien entre foi et écologie.

Le défi Détox’ la Terre est de retour en mars 2024 pour sa quatrième édition. Pendant tout le mois de mars, des chrétiens de Suisse romande issus des milieux catholique, réformé et évangélique reverront leur manière de consommer, et cela, dans quatre secteurs : l’alimentation, les transports, les achats et le digital ainsi que le logement. « Le but, c’est d’avoir un impact sur l’écologie, mais aussi sur notre vie intérieure », relève Alexandre Mayor, pasteur, aumônier réformé à l’EPFL et cofondateur du défi.

Pourquoi est-ce que je retourne sans cesse sur mon téléphone ? Est-ce que je m’ennuie ? Qu’est-ce qui se passe dans ma vie intérieure quand je mange du chocolat alors que je n'ai pas faim ?Tels sont des exemples de réflexions qui seront abordés lors de la rencontre qui lance Détox', et qui permettront aux participants de choisir leur propre défi personnel. Cette année, les animations se centrent sur la sortie d'Egypte avec Moïse. Une relecture "écologique" de l'Exode est proposée. 

« Chez nous, c’est devenu une tradition familiale »

Ursula Peutot, directrice exécutive de A Rocha Suisse et mère de deux enfants, participe à Détox’ la Terre en famille depuis sa création. « Chez nous, c’est devenu une tradition familiale. Nous essayons de produire zéro déchet. C'est très positif pour nous, car toute la famille aime faire ça. Mais ce défi demande de l’organisation pour trouver les produits non emballés. Quelques habitudes sont restées, mais certains produits sont introuvables sans emballage, telles que les chips dont mes enfants raffolent en été. Chaque année on progresse », s’enthousiasme-t-elle.

Quant à Jean-David Knüsel, 31 ans, membre de l’Eglise évangélique La Chapelle (FREE), à Chavanne-près-Renens, et cofondateur de Détox’ la Terre, il a débuté par un jeûne de sucre ajouté lors des deux premières années, puis a réalisé un jeûne de GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft) la troisième année. « Ces géants de la technologie sont en situation de monopole, et je veux être libre de ne pas dépendre nécessairement de ces entreprises », confie-t-il.

L’écologie, peu évoquée dans les Eglises

Partenaire de trois ONG, A Rocha, Action de Carême et l’Entraide Protestante Suisse, le mouvement œcuménique a été créé en 2020 par deux anciens étudiants évangéliques qui se sont approchés de deux aumôniers de l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL). « Ces deux jeunes entendaient peu de choses à propos de la crise écologique dans les Eglises. Et, inversement, ils n’entendaient rien à propos de la foi dans les milieux écologiques. Ils voulaient vivre les deux », relève Alexandre Mayor. Ciblé à la base pour les 15-30 ans, le défi Détox’ la Terre est maintenant ouvert à tous les âges, et dans toute la francophonie. « Environ 200 personnes participent chaque année. Nous espérons en avoir plus. Certains suivent le défi depuis la France ou la Belgique », souligne Alexandre Mayor.

Durant le mois de Détox’, trois rencontres sont organisées pour des groupes de cinq à vingt personnes. Chaque animateur rassemble son groupe et anime des discussions autour de la foi et de l’écologie. « Mon Eglise participe chaque année à ce défi. Les animations sont top et j’ai été étonnée des discussions qu’on a pu avoir. Cela m’a également permis de faire de nouvelles connaissances », relève Ursula Peutot.

 

Site internet de Détox’ la Terre : https://detoxlaterre.ch/#participer

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • « J’ai été un bébé volé du Sri Lanka »

    Ven 03 novembre 2023

    Il y a quelques années, un trafic d’enfants proposés à l’adoption à des couples suisses secouait l’actualité. Sélina Imhoff, 38 ans, pasteure dans l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin, en a été victime. Elle témoigne avoir appris à accepter et à avancer, avec ses fissures, par la foi. Et se sentir proche du Christ né, comme elle, dans des conditions indignes. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Des choix porteurs de vie

    Ven 22 septembre 2023

    Abandonner la voiture et emménager dans une coopérative d’habitation ?... Deux couples de l’Eglise évangélique (FREE) de Meyrin ont fait ces choix qu’ils estiment porteurs de vie. « Le rythme plus lent du vélo a vraiment du sens pour moi », témoigne Thiéry Terraz, qui travaille pour l’antenne genevoise de Jeunesse en mission. « Je trouve dans le partage avec mes voisins ce que je veux vivre dans ma foi », lui fait écho Lorraine Félix, enseignante. Rencontres croisées. [Cet article a d'abord été publié dans Vivre (www.vivre.ch), le journal de la Fédération romande d'Eglises évangéliques.]

  • Vivian, une flamme d’espoir à Arusha

    Jeu 15 juin 2023

    Vivian symbolise l’espoir pour tous ceux que la vie malmène. Aujourd’hui, cette trentenaire tanzanienne collabore comme assistante de direction au siège de Compassion à Arusha, en Tanzanie. Mais son parcours de vie avait bien mal débuté… Nous avons rencontré Vivian au bureau suisse de l’ONG à Yverdon, lors de sa visite en mars dernier. Témoignage.

  • Une expérience tchadienne « qui ouvre les yeux »

    Ven 20 janvier 2023

    Elle a 19 ans, étudie la psychologie à l’Université de Lausanne, et vient de faire un mois de bénévolat auprès de jeunes de la rue à N’Djaména. Tamara Furter, de l’Eglise évangélique La Chapelle (FREE) au Brassus, a découvert que l’on peut être fort et joyeux dans la précarité.

eglisesfree.ch

  • Un·e responsable des finances (10%)

    Lun 29 janvier 2024

    Plus grande fédération d’Eglises évangéliques en Suisse romande, la FREE offre un cadre de travail dynamique et défiant, en lien étroit avec les autres acteurs du milieu chrétien évangélique romand, suisse et international. Dans ce cadre, la FREE recherche un·e responsable des finances.

  • Rencontre générale : une fédération utile

    Mer 29 novembre 2023

    La Rencontre générale du 25 novembre 2023 a permis de remercier Stéphane Bossel pour 23 ans d’engagements divers et importants dans la FREE. Elle a aussi permis à l’équipe de direction de partager quelques priorités, notamment le sens, les valeurs et la plus-value que la FREE peut offrir aux Eglises.

  • Rencontre générale de la FREE : l’équipe de direction souffle sa première bougie

    Sam 08 avril 2023

    La Rencontre générale de la FREE, qui a eu lieu le 1er avril 2023 à Aigle, a permis à la nouvelle équipe de direction de dresser un bilan, après tout juste une année de fonctionnement. Et ce qui saute aux yeux, c’est le grand nombre des défis à relever.

  • FREE : une première « Journée stratégique »

    Ven 03 février 2023

    Les personnes qui exercent un rôle dans la FREE se sont réunies en janvier pour réfléchir à la mise en œuvre de la nouvelle « gouvernance à autorité distribuée » (1). Retour sur une « Journée stratégique » conviviale et studieuse.

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !