Laos : la nouvelle traduction de la Bible vient de paraître

jeudi 20 décembre 2012

Fin novembre à Vientiane, une cérémonie a marqué la publication d’une nouvelle édition de la Bible en laotien. Silvain Dupertuis, ancien missionnaire de la FREE au Laos, était sur place. Echos d’une manifestation d’importance pour les chrétiens laotiens.

Le jeudi 29 novembre, l’Eglise évangélique du Laos a mis les petits plats dans les grands. Représentants de l’Alliance biblique universelle (ABU), délégués des Eglises des différentes provinces, délégués de l’Eglise catholique et de l’Eglise adventiste, tous étaient là pour une grande fête : la dédicace de la nouvelle traduction de la Bible en laotien, attendue depuis une bonne dizaine d’années. Et tous ces délégués ont reçu cérémonieusement leur exemplaire, comme pour bien montrer que cette fois, c’est la bonne...

Surprise et contraste
Le jour de la fête, j’arrive à l’église de Naxay, à Vientiane, et me retrouve assis tout devant, en compagnie de Kèodouangsy Kong. Dans les années 1970, cette Laotienne était membre de l’équipe de traduction de la Mission évangélique, l’ancêtre du Service missionnaire évangélique (SME) de la FREE. Kèodouangsy Kong était partie en exil, et je ne l’avais pas revue depuis. Elle aussi n’a eu vent de cette cérémonie que tout récemment. Quelle émotion pour elle de se retrouver pour la première fois dans une église de son pays et de pouvoir dire quelques mots de témoignage ! Quel étonnement aussi pour moi d’être bientôt également invité sur scène pour recevoir un exemplaire de luxe du précieux livre !
Quel contraste avec mes souvenirs d’il y a 35 ans ! Le nouveau régime communiste venait alors de se mettre en place, les missionnaires étaient tous rentrés dans leur pays, et les chrétiens vivaient dans la crainte, tout contact avec un étranger étant extrêmement suspect. La révision de l’Ancien Testament, coordonnée à Savannakhet par Pierre Muller, un envoyé suisse de la Mission évangélique, avait permis d’achever la traduction des sélections (1) de l’Ancien Testament. J’étais resté quelque temps à Vientiane pour tenter de mettre ce travail à l’abri, et il fallait ruser pour pouvoir rencontrer les chrétiens et emmener les précieux manuscrits en vue de leur publication.
Aujourd’hui, même s’il subsiste des discriminations envers les chrétiens et des persécutions en certains lieux, les Eglises vivent et témoignent de leur foi très ouvertement. L’Alliance biblique universelle n’a pas eu l’autorisation de créer au Laos une société biblique nationale, mais elle a tout de même à Vientiane un délégué officiel d’une Société biblique régionale (Cambodge, Laos, Vietnam) : le pasteur Sèngdao, qui a fait partie en 2002 de la délégation des Eglises laotiennes venue fêter en Suisse et en France le centenaire de la mission au Laos.

La traduction de la Bible, un défi permanent
Comme l’a rappelé le pasteur Sèngdao lors de cette cérémonie, la traduction de la Bible a occupé une place prioritaire dès les débuts de l’Evangile au Laos. En 1903, le Veveysan Gabriel Contesse, tout fraîchement arrivé à Song-Khone, engageait un bonze pour lui enseigner le laotien et traduire l’évangile selon Jean. Quelques années plus tard, les évangiles étaient traduits, puis le Nouveau Testament en 1926, et la Bible complète en 1932, grâce au travail assidu de Fritz Audétat, un Romand arrivé en 1908 au Laos.
Mais comme partout, des révisions deviennent nécessaires. Un Américain, Edward Roffe, entreprend en 1960 à Vientiane une révision du Nouveau Testament, qui sera publiée en 1973. En 1979 paraît une Bible comprenant les sélections de l’Ancien Testament préparées à Savannakhet et cette version du Nouveau Testament. Cela suscite parfois des critiques de chrétiens qui reprochent à cette édition d’avoir « supprimé des passages », au lieu d’exprimer de la reconnaissance pour le travail déjà fait ! Pendant ce temps, les anciens traducteurs, partis en exil, s’activent à poursuivre le travail, avec le soutien du Service missionnaire évangélique. Une première édition de cette nouvelle version de la Bible complète paraît en 2001. Mais, entièrement faite à l’étranger, elle n’est pas acceptée par les Eglises au Laos.
C’est l’intervention providentielle d’Arun Sok-Nhep de l’Alliance biblique universelle qui permettra de mettre tout le monde ensemble, de remettre le travail sur le métier et d’arriver 10 ans plus tard, enfin, à ce beau résultat ! Réfugié cambodgien en France, Arun a été engagé vers 1980 comme traducteur protestant dans la traduction interconfessionnelle de la Bible en cambodgien. Ce travail achevé, il a pris un poste de consultant pour l’Alliance biblique universelle en Asie du Sud. Il parle aussi laotien, et il a fait l’expérience de négociations délicates entre Eglises autour de perspectives différentes dans la traduction du texte biblique dans sa propre langue. C’est ainsi qu’il a pu renouer tous les fils de ce projet laotien. La traduction de la Bible ne se résume pas uniquement à des problèmes techniques de linguistique et de philologie, mais elle nécessite beaucoup de dialogue à tous les niveaux de la vie des Eglises.

« Il ne suffit pas de posséder la Bible dans sa langue ! »
Dans sa prédication lors de la dédicace, le président de l’Eglise évangélique du Laos, Khamphone Kounthapanya, a rappelé qu’il ne suffisait pas de posséder la Bible dans sa langue, mais qu’il fallait être inspiré par l’Esprit. Ajoutons qu’il faut aussi qu’elle soit mise en pratique, pour que nous soyons, ici comme au Laos, sel et lumière dans nos situations de vie et dans la société dont nous faisons partie. Prions pour que ce message de vie soit source d’espérance pour beaucoup au Laos, un pays en pleine évolution.
Silvain Dupertuis

Note
(1) Les sélections de l’Ancien Testament, soigneusement choisies et représentant environ 40% du tout, constituaient l’avant-dernière étape d’un programme de l’ABU de traduction de la Bible entière.


Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • Une expérience tchadienne « qui ouvre les yeux »

    Ven 20 janvier 2023

    Elle a 19 ans, étudie la psychologie à l’Université de Lausanne, et vient de faire un mois de bénévolat auprès de jeunes de la rue à N’Djaména. Tamara Furter, de l’Eglise évangélique La Chapelle (FREE) au Brassus, a découvert que l’on peut être fort et joyeux dans la précarité.

  • « Oui, la relève de l’Eglise passe par les femmes »

    Ven 16 septembre 2022

    Nel Berner, 52 ans, est dans la dernière ligne droite de ses études en théologie à la HET-PRO. Pour elle, la Bible est favorable au ministère féminin. Et les communautés doivent reconnaître avoir besoin tant d’hommes que de femmes à leur tête.

  • Prostitution à Zurich : l’Eglise en première ligne

    Mar 23 août 2022

    Entre 3'000 et 5'000 personnes se prostituent dans des conditions indignes à Zurich, où une passe oscille entre 20 et 50 francs. En cause : la pauvreté aggravée par la pandémie, épinglent Sœur Ariane et le prêtre Karl Wolf, qui leur apportent quotidiennement nourriture et chaleur humaine. Un reportage diffusé dimanche 28 août dans Hautes Fréquences, sur RTS La Première.

  • « Auras-tu été toi ? »

    Lun 20 juin 2022

    Elle puise dans le judaïsme de quoi nourrir sa foi chrétienne. La théologienne et pasteure Francine Carrillo écoute, calligraphie et fait parler les lettres hébraïques qui, selon elle et avec toute la tradition juive, sont porteuses de sens et d’espérance. Rencontre.

eglisesfree.ch

  • FREE : une première « Journée stratégique »

    Ven 03 février 2023

    Les personnes qui exercent un rôle dans la FREE se sont réunies en janvier pour réfléchir à la mise en œuvre de la nouvelle « gouvernance à autorité distribuée » (1). Retour sur une « Journée stratégique » conviviale et studieuse.

  • Commission Afrique et Moyen-Orient

    Lun 16 novembre 2020

    En lien avec les Œuvres et Eglises concernées et avec les autres commissions géographiques (Asie et Europe), la commission Afrique-Moyen Orient (CAMO) a pour objectif d'accompagner (écouter, conseiller, soutenir, encourager, visiter...) les envoyés avant, pendant et après leur engagement en Afrique et au Moyen-Orient.

  • Gouvernance partagée à la FREE: 4 postes sont mis au concours

    Jeu 16 décembre 2021

    Après bientôt une année de discussion et de réflexion, la Rencontre Générale de la FREE a donné son feu vert pour la première étape concrète du changement de gouvernance de la FREE: la restructuration du poste de Secrétaire général, créé en 2007 lors de la fusion de la FEEL et des AESR, en plusieurs postes de Responsables de secteurs - de cercles comme on le dira dorénavant. Si certains d'entre eux restent bénévoles (comme l'Administration ou la Mission), 3 d'entre eux vont devenir salariés, entre 25 et 40%.

  • Rencontre générale de la FREE : vers une transformation radicale du poste de Secrétaire général

    Lun 29 novembre 2021

    La Rencontre générale de la FREE, qui s’est tenue le 27 novembre 2021 à Lonay, a décidé de transformer le poste de Secrétaire général en une équipe de « coordinateurs ». Cette évolution, ainsi que l’introduction progressive de la gouvernance partagée, devrait rendre la gestion de la FREE plus souple et plus accessible aux jeunes générations.

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !