«Le paysage médiatique évangélique romand: une «Rolls» menacée!» par Serge Carrel

Serge Carrel jeudi 29 août 2019

A l’heure des 70 ans de Radio Réveil, un tour d’horizon des principaux acteurs médiatiques du paysage évangélique romand s’impose. Voici une présentation générale et le rôle propre à chaque dynamique journalistique des quatre principaux acteurs de ce paysage. Cette contribution est parue dans la dernière édition du journal Vivre (1).

« Si l’on compare le dynamisme des évangéliques romands à celui des réformés ou des catholiques par rapport au public que chacun de ces acteurs médias sert, on se rend compte que le paysage médiatique évangélique romand, c’est la Rolls ! » Christian Willi, directeur du groupe Alliance Presse, est un observateur avisé du paysage médiatique des Eglises en Suisse romande. Cet entrepreneur de médias se réjouit de voir les évangéliques déployer des projets en radio, en TV, en presse écrite et sur le web. « Ce dynamisme met en avant l’emphase que les évangéliques ont mise ces trente dernières années sur les médias. »

Une radio et une TV largement diffusées

A regarder de près, l’évolution a de quoi susciter un certain enthousiasme ! Depuis début 2019, Radio R à Bevaix dispose grâce au DAB+ de sa propre antenne en Suisse romande avec un produit radio qui privilégie la musique, mais qui ménage aussi des tranches horaires avec de l’animation plus en phase avec un certain public romand, notamment les 20-40 ans.

En octobre 2017, Johannes Hierl, directeur de DieuTV et Maxtv, décide, suite au refus des autorités communales d’Yverdon-les-Bains d’allouer une subvention à la chaîne régionale Maxtv, de transformer cette chaîne qui couvrait l’actualité du Nord vaudois en une chaîne chrétienne. De fait, la quasi-intégralité de DieuTV, une chaîne chrétienne diffusée par satellite sur l’Afrique noire, passe sur Maxtv/Theotv. Plus de 90 % du programme affiche dorénavant des couleurs évangéliques sous le label Theotv avec une large variété d’intervenants et d’émissions, reflétant un large panel de convictions. Des Romands sont à l’honneur : Sylvain Freymond de Jeunesse en mission pour les émissions bibliques « Vitamine B » à 12h du lundi au vendredi, le pasteur de l’Eglise évangélique de Réveil à Genève Walter Zanzen pour « Un mot pour tous » à 14h du lundi au vendredi, et le journaliste Serge Carrel pour « Ciel ! Mon info » à 20h du lundi au vendredi également. Le dimanche matin, Maxtv/Theotv propose aussi à 10h une célébration cultuelle tournée en Suisse romande, soit par l’équipe de Theotv, soit par des partenaires comme les Soirées de louange de Reconvilier. Pour assurer une diffusion 24h sur 24, d’autres émissions sont proposées par des partenaires de la chaîne comme la prédicatrice américaine Joyce Meyer ou le pasteur pentecôtiste français Frank Alexandre.

Une presse écrite institutionnelle et indépendante

En presse écrite, deux types d’acteurs proposent leurs journaux au public romand. Les acteurs institutionnels comme l’Armée du salut qui publie « Dialogue », un journal qui tisse du lien entre les membres de ce mouvement évangélique, et la FREE qui propose le journal « Vivre » avec une fonction similaire d’information interne et d’édification.

Le groupe indépendant Alliance Presse propose de son côté une série de magazines qui cherchent à rejoindre tous les publics avec le message évangélique. A côté du journal gratuit « Quart d’heure pour l’essentiel », largement diffusé une à deux fois l’an en Suisse romande dans une perspective d’évangélisation, le groupe de presse d’Aubonne propose son magazine d’information « Christianisme aujourd’hui », mais aussi des journaux pour les parents comme « Family », pour les femmes comme « Spirituelles », ou pour les ados comme « Just4U ». En tout 8 périodiques qui sont, pour la plupart, le fruit de fusions des forces de différentes rédactions qui ont trouvé, sous la houlette d’Alliance Presse, l’occasion de se relancer à plusieurs dans un programme éditorial commun.

Les quatre « main players » aussi actifs sur le web

Sur le web, les quatre principaux acteurs médiatiques, évangéliques et romands développent leur présence. DieuTV avec son site où il est possible de regarder le direct TV et des vidéos à la demande, réparties par émissions. Radio R fait de même en proposant une écoute web, son application et des interviews choisis comme la série « VIP », par exemple. Du côté d’Alliance Presse, un suivi de l’actualité est proposé sur le site Evangéliques.info et des articles de « Christianisme aujourd’hui » sont à disposition sous forme payante, après trois téléchargements gratuits mensuels.

Suite à la diversification de ses sites à l’été 2018, la FREE s’est redéployée sur le web avec un site d’information en lien avec l’actualité des évangéliques de Suisse romande (lafree.info), un site plus magazine et féminin (myfreelife.ch), et un site institutionnel avec tout ce qui touche à la fédération (Eglisesfree.ch). A côté de cela, la FREE développe une présence sur le web en lien avec la formation FREECollege.ch et en lien avec les animations pour enfants, mini-stock.ch.

Les différents types de présence

Au vu de ce parcours autour des diverses prestations médiatiques, il est possible de présenter ce que proposent les évangéliques sous forme de tableau (voir ci-dessous). Au centre, un cercle montre que les prestations médiatiques s’adressent d’abord aux évangéliques, une « communauté de niche ». Les journalistes, les animateurs, les réalisateurs ou les producteurs de ces médias souhaitent d’abord nourrir et enrichir la foi de leurs coreligionaires. Que ce soit la Bible qui soit valorisée sur le web ou une dynamique d’Eglises en presse écrite comme pour les magazines « Dialogue » ou « Vivre », le public visé est interne et propre à une dénomination.

Tableau médias romandsCertains médias quittent quelque peu le positionnement de niche et se situent à la frontière entre la « tribu évangélique » et l’extérieur. En presse écrite, on peut penser à « Christianisme aujourd’hui » et sur le web à Evangéliques.info, qui tous deux visent à diffuser de l’information en interne, mais aussi à relayer ce qui se passe à l’intérieur de la « tribu » vers l’extérieur. Le site lafree.info navigue dans les mêmes eaux, tout en proposant, en plus, des prises de position régulières et publiques sur l’actualité des évangéliques, histoire de susciter le débat autour de questions importantes.

Troisième type de présence : le large

Certains médias évangéliques se donnent une mission beaucoup plus large. Alors certes, ils souhaitent toujours proposer un contenu qui soit pertinent pour le public de l’intérieur, mais leur but n’est pas là. Ils souhaitent rejoindre un autre public : les chrétiens des autres Eglises, mais aussi nos contemporains en quête de spiritualité. Des magazines comme « Spirituelles » ou « Family » – dont la version tout public est distribuée dans certains cabinets médicaux – du groupe Alliance Presse ou le site myfreelife de la FREE désirent rejoindre un tel public. Du côté de Radio R, la démarche est semblable. Via un emballage musical contemporain, il s’agit de rejoindre par du contenu d’actualité ou méditatif un public plus large, qui pourrait être en quête de sens. « Nous ne sommes pas le porte-parole du milieu évangélique sur la scène médiatique romande, explique Emmanuel Ziehli. Mais pour accomplir la mission à laquelle les évangéliques sont appelés, ils ont besoin d’un outil comme Radio R pour l’utiliser comme une lumière là où ils sont. »

Dans cette dynamique de sensibilisation à la pertinence de l’Evangile de Jésus-Christ, le journal gratuit « Quart d’heure pour l’essentiel » distille aussi du contenu évangélique et des propos de « people » plus ou moins proches de la « tribu ». Tout cela pour un très large public.

Deux présences, l’une en TV et l’autre en radio, sont originales. Toutes deux s’inscrivent dans un média de service public. L’émission « Ma foi, c’est comme ça » propose sur Canal alpha, la chaîne régionale de l’arc jurassien, toutes les deux semaines, une fenêtre d’une vingtaine de minutes sur le monde évangélique, avec des reportages autour de chrétiens de la région de Neuchâtel, Berne et Jura. Sur la RTS, la principale radio de service public en Suisse romande, la journaliste Gabrielle Desarzens travaille en dehors de la « tribu évangélique » aux émissions religieuses et propose un « décryptage » de l’actualité des religions… et des évangéliques.

Une « Rolls » sous forte pression économique

Inscrits principalement dans un secteur de niche, les médias évangéliques devront faire face ces prochaines années à de nombreux défis financiers. Radio Réveil vend petit à petit le patrimoine immobilier acquis au fil des années depuis sa création. « Notre avenir se joue mois après mois, de survie en survie », confie Emmanuel Ziehli. Pour reprendre une image biblique, ce directeur médias indique que la gestion de son entreprise ressemble à une marche sur l’eau ! « Nous faisons un pas, cela tient. Nous en faisons un deuxième, cela tient encore… Le troisième se fera vraiment par la foi et à la grâce de Dieu ! » Pour Christian Willi, les acteurs évangéliques médias, qu’ils soient institutionnels ou indépendants, sont sous une pression économique forte. « Le groupe Alliance Presse doit toujours faire attention à ses dépenses. Et les modifications vont s’opérer d’elles-mêmes. On ne se rend pas compte de la dotation médiatique des évangéliques romands par rapport à la taille de leur marché. Le jour où les conditions économiques changeront, les différents acteurs seront contraints de développer davantage de synergies. » Des perspectives qui sont déjà en œuvre. Notamment depuis de nombreuses années entre la FREE et DieuTV, et depuis peu entre la FREE et Radio R. Entre Alliance Presse et l’éditeur de « Family » et « FIPS » en Allemagne, ou encore avec l’Alliance évangélique suisse allemande pour le « Quart d’heure pour l’essentiel ».

Serge Carrel

Note
1 « Zoom sur le paysage médiatique évangélique romand », Vivre no 4, juillet août, 2019. A commander au prix de 10.- (frais de port compris) à vivre@lafree.ch.
Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

TheoTV (mercredi 20h)

20 novembre

  • «La prévention des abus sexuels dans les Eglises» avec Jacques Poujol (CMI)
  • «Le pain du ciel» avec Camille Kursner (SPPA)

27 novembre

  • «Vigne et vin dans la Bible» avec Nathalie Perrot (CMI)
  • «Le pain du ciel (II)» avec Camille Kursner (SPPA)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

eglisesfree.ch

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !