Les Eglises protestantes d’Ukraine sous pression

vendredi 04 mars 2022

Yarsolav Pyzh, le président du Séminaire théologique baptiste ukrainien, a expliqué que les Eglises protestantes d’Ukraine se préparent à une probable persécution de la part de l’occupant russe, en cas d’invasion.

En janvier dernier, Yarsolav Pyzh, le président du Séminaire théologique baptiste ukrainien, déclarait au magazine Christianity Today : « Si la Russie envahit, elle envahira la partie orientale, la partie nord et un peu au sud. […] Les Eglises se sont déjà concertées. Celles qui se trouvent dans la partie occidentale de l'Ukraine ont dit à nos sœurs et frères d'autres parties de l'Ukraine : ‘Si quelque chose se passe, nous ouvrirons nos maisons et nos Eglises pour vous’ ».

Et Yarsolav Pyzh ajoutait, à propos d’une possible persécution des chrétiens ukrainiens : « Vous devez comprendre qu'historiquement, nous avons déjà vécu cette expérience sous l'Union soviétique. […] Je pense que nous allons nous réorganiser et faire ce que nous avons toujours fait, c'est-à-dire proclamer l'Evangile ».

Interrogé à ce sujet, Philippe Fonjallaz, le directeur de Portes ouvertes pour la Suisse, réagit avec prudence : « La Russie n’est pas l’Union soviétique ; et un retour à la situation qui prévalait à l’époque de l’URSS est hautement improbable ».

Des signaux inquiétants

Cependant, l’évolution depuis 2014 de la situation au Donbass, une région de l’est de l’Ukraine partiellement contrôlée par la Russie, présente des signaux d’alarmes pour les Eglises non Orthodoxes. « Elles ont subi des pression visant à les obliger à s’enregistrer, explique Philippe Fonjallaz. Ensuite, beaucoup n’ont pas reçu les autorisations demandées. Et celles qui se sont réunies malgré tout ont subi des attaques : descentes de police, fermetures, pasteurs amendés, littérature chrétienne interdite. » La situation dans le Donbass laisse présager de ce qui pourrait advenir dans les régions d’Ukraine occupées par la Russie.

A l’époque de l’Union soviétique, toutes les Eglises était persécutées par l’état. Actuellement, en Russie, les Eglises orthodoxes sont épargnées, mais les autres souffrent. Les Eglises orthodoxes, relativement politisées et nationalistes, entretiennent des liens forts avec les pouvoirs politiques en place. Par contre, les Eglises protestantes sont généralement perçues comme une concurrence importée de l’Occident, dangereuse pour la culture russe. Si la Russie occupe l’Ukraine, c’est ce modèle de persécutions qui risque de se développer.

Un futur imprévisible

« L’évolution de la situation en Ukraine montre que les choses peuvent évoluer très rapidement, relève Philippe Fonjallaz. Rien n’est établi de façon sûre et certaine. Et le respect de la liberté religieuse, qui est un droit fondamental, est un bon indicateur du respect des droits de l’homme dans un pays. »

Selon le directeur de Portes ouvertes, l’évolution de la situation des Eglises en Ukraine est imprévisible à l’heure actuelle : « La meilleure chose à faire actuellement, c’est de prier pour la paix dans cette région et de soutenir les organisation d’entraide qui s’engagent dans le pays. Les chrétiens sont appelés à promouvoir la paix et à soutenir les personnes qui souffrent dans ce conflit ». Quant à l’organisation Portes ouvertes, elle travaille en priorité dans quelque septante pays les chrétiens sont les plus persécutés. Ce n’est pas – ou pas encore – le cas en Ukraine.

 

Deux article publiés sur le site internet de Portes ouvertes :

« Crimée : chrétiens protestants punis par la loi russe sur la religion »

« Ukraine : les chrétiens protestants bientôt dans la clandestinité ? »

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

Agenda

Événements suivants

TheoTV (mercredi 20h)

20 janvier

  • «La terre, mon amie» avec Roger Zürcher (Ciel! Mon info)
  • «Repenser la politique» avec Nicolas Suter (One’Talk)

27 janvier

  • «La méditation contemplative» avec Jane Maire
  • «Vivre en solobataire» avec Sylvette Huguenin (One’Talk)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • « Oui, la relève de l’Eglise passe par les femmes »

    Ven 16 septembre 2022

    Nel Berner, 52 ans, est dans la dernière ligne droite de ses études en théologie à la HET-PRO. Pour elle, la Bible est favorable au ministère féminin. Et les communautés doivent reconnaître avoir besoin tant d’hommes que de femmes à leur tête.

  • Prostitution à Zurich : l’Eglise en première ligne

    Mar 23 août 2022

    Entre 3'000 et 5'000 personnes se prostituent dans des conditions indignes à Zurich, où une passe oscille entre 20 et 50 francs. En cause : la pauvreté aggravée par la pandémie, épinglent Sœur Ariane et le prêtre Karl Wolf, qui leur apportent quotidiennement nourriture et chaleur humaine. Un reportage diffusé dimanche 28 août dans Hautes Fréquences, sur RTS La Première.

  • « Auras-tu été toi ? »

    Lun 20 juin 2022

    Elle puise dans le judaïsme de quoi nourrir sa foi chrétienne. La théologienne et pasteure Francine Carrillo écoute, calligraphie et fait parler les lettres hébraïques qui, selon elle et avec toute la tradition juive, sont porteuses de sens et d’espérance. Rencontre.

  • Anaël Bussy, ébéniste, fabrique du matériel pour le culte

    Ven 20 mai 2022

    Anaël Bussy vient de démarrer comme ébéniste indépendant à Chevilly, près de La Sarraz. Parmi ses premières réalisations, des plateaux en bois, destinés à la distribution de la Sainte-Cène.

eglisesfree.ch

  • Commission Afrique et Moyen-Orient

    Lun 16 novembre 2020

    En lien avec les Œuvres et Eglises concernées et avec les autres commissions géographiques (Asie et Europe), la commission Afrique-Moyen Orient (CAMO) a pour objectif d'accompagner (écouter, conseiller, soutenir, encourager, visiter...) les envoyés avant, pendant et après leur engagement en Afrique et au Moyen-Orient.

  • Gouvernance partagée à la FREE: 4 postes sont mis au concours

    Jeu 16 décembre 2021

    Après bientôt une année de discussion et de réflexion, la Rencontre Générale de la FREE a donné son feu vert pour la première étape concrète du changement de gouvernance de la FREE: la restructuration du poste de Secrétaire général, créé en 2007 lors de la fusion de la FEEL et des AESR, en plusieurs postes de Responsables de secteurs - de cercles comme on le dira dorénavant. Si certains d'entre eux restent bénévoles (comme l'Administration ou la Mission), 3 d'entre eux vont devenir salariés, entre 25 et 40%.

  • Rencontre générale de la FREE : vers une transformation radicale du poste de Secrétaire général

    Lun 29 novembre 2021

    La Rencontre générale de la FREE, qui s’est tenue le 27 novembre 2021 à Lonay, a décidé de transformer le poste de Secrétaire général en une équipe de « coordinateurs ». Cette évolution, ainsi que l’introduction progressive de la gouvernance partagée, devrait rendre la gestion de la FREE plus souple et plus accessible aux jeunes générations.

  • Dessinez avec nous l'avenir de la Communication FREE !

    Jeu 07 octobre 2021

    La Commission communication est au nombre des secteurs de la FREE qui évoluent vers la gouvernance partagée. Dans ce cadre, elle souhaite mieux connaître vos attentes en matière d’offre de médias. Voulez-vous dessiner avec nous le contour de la communication de la FREE en 2022 ? Pour cela, nous vous invitons à remplir un sondage à l'adresse suivante : https://fr.surveymonkey.com/r/FreeCom2022

eglise-numerique.org

point-theo.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !