« Affaire Norbert Valley : un soulagement… en demi-teinte ! » par Serge Carrel

Norbert Valley avec Anni Lanz, ancienne directrice de Solidarité sans frontière et condamnée pour "délit de solidarité", près du Palais fédéral à Berne, le 4 décembre 2019.
Norbert Valley avec Anni Lanz, ancienne directrice de Solidarité sans frontière et condamnée pour "délit de solidarité", près du Palais fédéral à Berne, le 4 décembre 2019.
Serge Carrel jeudi 12 mars 2020 icon-comments 3

L’acquittement de Norbert Valley est une belle victoire pour les opposants au « délit de solidarité ». Serge Carrel tempère toutefois l’enthousiasme. Parce que le verre n’est qu’à moitié plein !

La justice neuchâteloise a acquitté le pasteur Nobert Valley. Condamné le 15 août 2018 à 1000 francs d’amende avec sursis et à 250 francs de frais de justice, le pasteur de la FREE a été libéré de toute accusation ce jeudi. Après 19 mois d’engagement pour plaider la cause d’une humanité en actes à l’endroit des plus petits de notre société et l’iniquité du « délit de solidarité », le « pasteur Norbert » a été salué comme un honnête citoyen suisse. Un habitant de ce pays qui, à partir de ses convictions chrétiennes, a tout simplement pratiquer l’amour du prochain, prôné par Jésus-Christ, à l’endroit d’un Togolais en détresse. Quel soulagement !

900 condamnations par la loi sur les étrangers en 2018

Norbert Valley, acquitté ! Cela rassure quelque peu par rapport à un pays qui se targue de sa tradition humanitaire. Mais qui persiste dans le refus d’insérer dans l’article 116 de la loi sur les étrangers la notion de « motif honorable » pour permettre à quelque 900 personnes condamnées en 2018 d’échapper à une décision de justice inique, alors qu’elles n’ont fait qu’accueillir chez elles un membre de leur famille, un membre de leur communauté ou un futur conjoint.

Norbert Valley, acquitté ! Cela rassure quelque peu par rapport à un pays qui s’enorgueillit d’être un modèle en matière de démocratie et de droits de l’homme. Mais qui aurait peut-être maintenu sa condamnation à l’endroit du pasteur Valley si celui-ci avait permis à Joseph, ce Togolais débouté de l’asile, de s’installer à demeure dans son Eglise et d’y vivre en bénéficiant sur la longue durée des largesses de la solidarité d’une communauté évangélique.

D’autres Norbert Valley pour étendre la jurisprudence !

Norbert Valley acquitté ! Cela rassure, mais cela ne doit nullement démobiliser. Joseph, le Togolais débouté de l’asile, est toujours en Suisse. Lui et sûrement des centaines d’autres personnes ont besoin de ce regard humain qu’un jour un Norbert Valley a posé sur eux. Alors courage ! Il importe de continuer à faire évoluer la jurisprudence. Après l’évangélique vaudoise Flavie Bettex libérée de sa condamnation pour avoir hébergé un Iranien débouté, Norbert Valley a aussi été acquitté pour un engagement aux côtés d’un homme en détresse, un engagement qualifié en substance de « modeste » par le juge Alain Rufener qui l’a acquitté jeudi 12 mars à 12h30 ! Alors, à qui le tour ?

Serge Carrel
Responsable de lafree.info

3 réactions

  • Didier Suter vendredi, 13 mars 2020 09:28

    Merci Serge pour la couverture de ce procès, ainsi que tes interpellations tout à fait pertinentes. Nous nous retrouvons effectivement assis entre deux chaises et le reportage de TP hier soir relève bien le malaise que cet article suscite jusque dans les sphères judiciaires.
    Ne serait-ce pas le temps de profiter de l'impact médiatique pour lancer une initiative pour modifier cet article de loi?

  • Daniel Walser dimanche, 15 mars 2020 17:22

    Quelle différence y a-t-il entre l'accueil d'un demandeur d'asile débouté et celui d'un prisonnier en cavale par exemple? N'aurait-ce pas été plus pertinent d'offrir à ce demandeur d'asile débouté de quoi se payer son voyage retour vers le Togo? Il serait maintenant au moins en règle devant la loi.

  • Jacques Blandenier mardi, 17 mars 2020 19:26

    Daniel Walser, votre opinion est consternante. Vous assimilez une personne en détresse parce que menacée dans son pays à un délinquant condamné par la loi pour un méfait méritant l'incarcération. Vous concluez. "[ce Togolais] serait en règle devant la loi…" sans être conscient qu'il serait en prison dans son pays pour avoir contesté un pouvoir corrompu et dictatorial. Votre compréhension de l'amour selon l'Evangile est assez… particulière!

Laissez une réaction

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Opinion - avertissement

Les signataires de ces textes sont soit des membres de l’équipe de rédaction de lafree.ch soit des personnes invitées.
Chacun s’exprime à titre personnel et n’engage pas la FREE.

Publicité

Twitter - Actu évangélique

Journal Vivre

Opinion

Opinion

TheoTV (mercredi 20h)

  8 avril

  • «Il m'a donné un nom» avec Christine Gallay (CMI)
  • «Les projets de l'Eternel» avec Emmanuel Ziehli (Vitamine B)
15 avril
  • «Apprendre de la création» avec Dave Bookless (Intelligence de la foi)
  • «Yeshua» avec Chuch for the Nations (Music Zone)

myfreelife.ch

  • Mettre la crise en crise

    Mar 31 mars 2020

    En cette période de confinement, la vie de foi est une ressource qui nous pousse à ne pas nous enfermer « dans le bunker de la peur et de la protection ». C’est notamment ce qu’a dit Panteleimon Giannakopoulos, professeur de psychiatrie à l’Université de Genève qui répondait aux questions de Gabrielle Desarzens dans l’émission Babel du 22 mars dernier.

  • «Chronique de la salle de bain #8» : «En chacun de nous sommeillent deux loups...» (Marie Ray)

    Jeu 26 mars 2020

    Un indien raconte à son petit-fils une parabole sur le coeur de l'homme: il y aurait en celui-ci deux loups... un bon et un mauvais. Lequel va gagner? C'est la réflexion que nous propose Marie Ray à l’occasion de sa huitième « Chronique de la salle de bain ». Un clip à découvrir.

  • Coronavirus : la fragilité des personnes en souffrance psychique mise à l’épreuve

    Jeu 26 mars 2020

    Les moments de partage se sont multipliés à La Maison Béthel, qui accueille des adultes en fragilité psychique passagère ou chronique. « La parole soulage. Et notre population doit pouvoir dire. Et se dire », résume jeudi 26 mars Claude-Alain Nuti, l’un de ses deux aumôniers.

  • « Ma femme va mieux. Nous avons gardé confiance en Dieu »

    Ven 20 mars 2020

    Diagnostiquée positive au coronavirus il y a deux semaines, Liliane Meylan est au CHUV « et va un peu mieux depuis deux jours », confie vendredi 20 mars à Lausanne son mari Jean-Jacques. Asthmatique et atteinte par trois fois de tuberculose pulmonaire au cours de sa vie, sa remise sur pied n’était pas gagnée !

eglisesfree.ch

  • Coronavirus : les mesures à prendre proposées par la FREE et l'OFSP

    Ven 06 mars 2020

    Comme plusieurs unions ou fédérations d’Eglises, la FREE a proposé à ses Eglises membres de prendre les mesures suivantes en lien avec la propagation du coronavirus ou covid-19. Voici ce qui a été indiqué aux responsables des Eglises membres.

  • Partenariat avec la Ligue pour la lecture de la Bible

    Ven 12 avril 2019

    Le 6 avril 2019, lors de la Rencontre générale de la FREE, Philippe Thueler, Secrétaire général de la Fédération, a annoncé officiellement le partenariat entre la Ligue et la FREE pour la formation et le coaching des églises pour ce ministère.

  • Qui contacter en cas de soupçon d'abus sexuels sur les mineurs?

    Dim 03 mars 2019

    En complément à la nouvelle charte des moniteurs de l'enfance de la FREE, voici la liste des services et associations à contacter, selon les cantons, en cas de soupçon d'abus sur un mineur.

  • Lieux de culte : plutôt adaptés que neutres

    Mer 18 décembre 2019

    « Pour être missionnels, doit-on désacraliser nos lieux de culte ? » Tel était le thème de réflexion de l’après-midi, lors de la Rencontre générale de la FREE, le 23 novembre 2019 à Nyon. Cette réflexion a été introduite, le matin, par une méditation de Myriam Matthey, pasteure dans l’Eglise évangélique « La Fraternelle », à Nyon. Ensuite, durant l’après-midi, une table ronde a rassemblé Marc Gallay, pasteur dans l’Eglise évangélique de Lonay, François Kunz, architecte à Genève et Jacques André, pasteur dans l’Eglise évangélique de Cologny. Il ne sera, semble-t-il, pas nécessaire de « désacraliser » nos lieux de cultes et de les transformer en salles polyvalentes pour les rendre missionnels. Par contre, ils auront souvent besoin d’être adaptés.

Blogs évangéliques

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !