« Les relations sexuelles déviantes : un sujet que l’on retrouve partout dans la Bible » par Pascal Vidoudez

Pascal Vidoudez vendredi 09 février 2018 icon-comments 2

Plusieurs réactions sont parvenues à lafree.ch suite au débat lancé par le magazine Réformés de février autour de « Orientations sexuelles, accueillir la différence ». En voici une de Pascal Vidoudez, membre de l’Eglise évangélique de Lavigny (FREE).

Le sujet des relations sexuelles déviantes traverse les Ecritures, de la Genèse à l’Apocalypse. En voici quelques exemples.

Dans les évangiles, nous voyons souvent Jésus manger et partager avec des gens de mauvaise vie, des personnes connues pour avoir une vie considérée comme dépravée, loin de toute norme morale communément admise. Cependant ces personnes ont une oreille attentive au message de Jésus. Leur démarche inspire Jésus. Il répond à ceux qui se questionnent par trois paraboles : celle de la brebis égarée, celle de la drachme perdue et celle du fils prodigue (Luc 15).

De son côté, l’apôtre Paul exhorte : « Ne vous égarez pas, ce ne sont pas ceux qui se livrent à l’inconduite sexuelle, l’idolâtrie, à l’adultère, les hommes qui couchent avec des hommes qui hériteront du Royaume de D.ieu » (1 Corinthiens 6. 9-10).

Dans l’évangile de Jean au chapitre 8, une femme adultère est amenée vers Jésus. Selon la Loi de l’Eternel transmise à Moïse, l’homme et la femme méritent le châtiment de la lapidation. Jésus pose une question. Voyant qu’il n’y a plus personne pour y répondre, Jésus dit à la femme : « Où sont tes accusateurs ? » Suite à la réponse de la femme, il réplique : « Je ne te condamne pas non plus, MAIS va et ne pèche plus ! »

Dans tout le débat sur le dossier publié par le magazine Réformés de février, il importe de se rappeler de cet avertissement de Jésus : « Prenons garde que personne ne nous séduise, car des faux enseignements s’élèveront et séduiront beaucoup de gens. Et en raison des progrès du mal, l’amour d’un grand nombre de personnes (qui ont la foi) se refroidira. Mais celui qui tiendra bon jusqu’à la fin sera sauvé » (Matthieu 24. 11-13).

Pascal Vidoudez, membre de l’Eglise évangélique de Lavigny (FREE)

2 réactions

  • Marc-Etienne Petter jeudi, 15 février 2018 17:54

    Bonjour,

    Je suis mal à l’aise avec la lecture que fait Pascal Vidoudez des Évangiles. Je pense que la publication de cet article n’est là que pour relancer sans fin un débat stigmatisant et blessant. Je me permets avec ironie et malice de paraphraser le résumé fait des évangiles… … nous voyons souvent Pascal manger et partager avec les gens de mauvaise vie, des personnes connues pour avoir une vie considérée comme dépravée, loin de toute norme morale communément admise. Cependant ces personnes ont une oreille attentive au message de Pascal. Leur démarche inspire Pascal. Il répond à ceux qui se questionnent par… et j’ajoute par quoi?
    Je sais, je ne suis pas malin, mais je suis fatigué de toutes normes morales communément admises.

    Aime, vis et crois

  • Pascal Vidoudez mercredi, 21 février 2018 21:27

    Bien le bonjour M. Petter et aux internautes qui visitent ce site,

    Avez-vous déjà entendu parler de la Loi du Christ, le Messie ?

    Pour exemples :

    Que dit Jésus sur l'adultère et les convoitises ? Ne se commettent-ils déjà pas dans le cœur et les pensées (Matthieu 5:27-29) Et que dit Jésus sur la raison possible pour renvoyer sa femme: N'est-ce pas que pour cause d'infidélité car autrement celui qui l'épouserait commettrait un adultère avec elle (Matthieu 5:31-32) ?

    Le Christ a payé un grand prix pour nos péchés, MAIS cela ne nous abstient pas de faire tout de notre possible pour ne pas désobéir, soit par négligence, soit par omission ou soit par connaissance.

    Oui aime vit et crois, MAIS ne te détourne ni à droite ni à gauche de la Parole de l'Eternel. Aime Le de tout ton coeur, de toute ta pensée, de tout ton être et aime ton prochain et considère-le comme étant aussi précieux aux yeux de l'Eternel et de Son Messie que toi. L'on peut aimer le pécheur sans pour autant excuser le péché.

    Comme le dit Paul en 2 Timothée 4:1-4 "Je t'en conjure solennellement devant D.ieu et devant le Messie qui jugera les vivants et les morts quand il apparaîtra et établira Son royaume, proclame la Parole ! Sois toujours disposé, que l'occasion soit favorable ou on. Réprouve, censure, exhorte avec une patience infaillible et en enseignant. Car un temps viendra où les gens n'auront plus de patience pour les enseignements mais afin d'assouvir leurs passions et ayant des oreilles qui les démangent, ils s'entoureront d'enseignants qui leur diront ce qu'ils aiment entendre. Oui, ils cesseront d'écouter la vérité pour se tourner vers des mythes. MAIS toi, tiens ferme en toute situation..."

Publicité

Journal Vivre

Opinion

Opinion

TheoTV (mercredi 20h)

16 janvier

  • «L'islam conquérant» avec Shafique Keshavjee (Ciel ! Mon info)
  • «Jessica Dorsey» dans Tchat avec Nath

23 janvier

  • «Shafique Keshavjee: les conditions du dialogue interreligieux aujourd'hui» (Ciel ! Mon info)
  • «Dépasser l'infidélité» avec Christian Reichel (Mieux vivre à deux)

TheoTV en direct

myfreelife.ch

  • La boxe percute à l’église !

    Lun 14 janvier 2019

    Des jeunes boxent chaque semaine dans les locaux d’une église évangélique de la FREE. Une façon de faire venir ou revenir les moins de 20 ans à l’église ! Stéphane Hofer, l’instigateur de la formule Box Up Crime Switzerland, espère que l’activité fasse boule de neige. Reportage sur place.

  • L’aumônerie fait sa mue

    Lun 31 décembre 2018

    Que ce soit à l’hôpital, à l’armée ou auprès des jeunes, l’aumônerie est actuellement un chantier ouvert qui veut se professionnaliser et s’éloigner des églises. « Je ne sais pas où cela va nous conduire », réagit lundi 31 décembre Olivier Cretegny, ancien aumônier et président de la FEV (Fédération évangélique vaudoise). Non sans ajouter qu’une Journée de réflexion à l’adresse de tous les aumôniers évangéliques romands est agendée le 30 avril.

  • « Noël donne du sens aux circonstances de nos vies ! »

    Jeu 20 décembre 2018

    Trois personnes différentes, trois époques différentes, trois circonstances différentes. Et pourtant, c’est la même question qui surgit dans les cœurs. Cette question  touche au sens de Noël ; et quand on touche au sens de Noël, on touche au sens de nos vies. Bonne lecture du conte de Gilles Geiser, pasteur à l’église évangélique de Châble-Croix (FREE) d’Aigle !

  • « La véritable histoire de Noël »

    Jeu 20 décembre 2018

    Le début de l’hiver, c’est le début des veillées autour du feu. On s’est longtemps rassemblé au même endroit pour économiser l’huile et le bois, un moment propice pour se raconter des histoires. Philippe Henchoz, pasteur de l’église évangélique de Meyrin (FREE) vous propose ce conte pour votre veillée de Noël.

eglisesfree.ch

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !